0-5 ans

Mon enfant dort mal et sape la routine matinale

Mon enfant dort mal et sape la routine matinale

Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

Mon enfant dort mal et sape la routine matinale

Cauchemars, nuits agitées et matins difficiles sont-ils votre lot quotidien? Voici quelques trucs pour améliorer le sommeil et la routine matinale chez les petits.

Mon enfant se réveille la nuit

L'anxiété est une cause fréquente de réveils nocturnes chez les enfants de 3 à 6 ans. Notre mousse vit-il des changements susceptibles de l'inquiéter: naissance, séparation, décès d'un animal de compagnie, changement de gardienne? Des événements qui semblent banals (chicane avec un ami, remontrance de papa) peuvent aussi perturber le sommeil de certains enfants. Les cauchemars et les terreurs nocturnes sont d'autres causes possibles. Les premiers surviennent le plus souvent au milieu de la nuit. L'enfant se réveille et il a peur. On l'écoute nous raconter son rêve, s'il le désire, et on lui propose une fin rigolote. Quant aux terreurs nocturnes, elles se produisent peu après le coucher. L'enfant crie, a les yeux ouverts et se débat si on lui parle ou on le touche. Il peut sembler éveillé, mais en fait, il dort profondément. On évite de le réveiller. On reste près de lui, sans lui parler, et on le caresse légèrement jusqu'à ce que l'épisode cesse.

Voici les conseils d'Evelyne Martello, infirmière à la Clinique du sommeil de l'Hôpital Rivière-des-Prairies et auteure de Enfin je dors... et mes parents aussi (Éditions CHU Sainte-Justine, 2007, 120 p., 14,95 $), pour aider notre enfant à passer de meilleures nuits:

  • On adopte une routine rassurante et relaxante. On évite la télévision, les histoires effrayantes et les jeux excitants avant le coucher.

  • On lui offre un objet magique ou rassurant, comme l'oreiller de maman, le t-shirt de papa ou l'ourson en peluche le plus fort au monde. «On lui raconte une histoire où un personnage utilise cet objet pour éloigner les monstres et les méchants, suggère Evelyne Martello. Ensuite, on lui dit que l'objet le protégera et l'aidera à se rendormir s'il se réveille.»

  • Lorsqu'il se réveille, on le réconforte en lui faisant serrer dans ses bras l'objet protecteur. Toutefois, on évite de s'étendre à ses côtés ou de l'emmener dans notre lit. «Il en déduirait qu'il a raison d'avoir peur ou d'être inquiet», dit Evelyne Martello. On peut aussi utiliser un tableau de récompenses et promettre un collant le matin, s'il se recouche bien.

  • On ne lui reparle pas de sa terreur nocturne ou de son cauchemar le lendemain. Sinon, il aura peur d'en refaire.

 

Mon enfant ne se lève pas le matin

«Pour que mon fils coopère, je dois être détendue. Quand je vais le chercher dans son lit, je prends cinq minutes pour le coller et le bécoter. Ainsi, il se réveille en douceur et tout le reste est plus facile. Même lorsque le temps presse, je reste zen. Sinon, il se braque, et tout se gâte.» Édith, maman de Léon, 21 mois

«Je me lève une heure avant tout le monde pour me préparer. Quand mes enfants se réveillent, j'ai tout mon temps pour m'occuper d'eux.» Nancy B., maman de Sara-Maude, 9 ans, et de Benjamin, 1 an

«Mon fils a son propre réveille-matin. Il est fier de l'utiliser comme un grand. De plus, ça développe son autonomie.» Jasmine, maman de Vincent, 7 ans

L'avis d'une spécialiste

Pour organiser nos matins, on répond à trois questions:

  • Quelles sont les tâches à accomplir? Pourquoi sont-elles nécessaires? (Ex.: Un bon petit-déjeuner améliore la concentration des enfants à l'école... On range la cuisine avant de partir pour ne pas avoir à le faire en revenant...)?
  • Comment les accomplir efficacement? (ex.: règles pour le partage de la salle de bains, répartition des tâches...)?
  • Que faut-il changer dans nos façons de faire pour y arriver? Ensuite, on passe à l'action, on teste notre nouvelle routine et on s'ajuste, si nécessaire.

 

Yannick Bouguyon, coach en productivité, présidente de CoachVisions

Faciliter la toilette du matin

«Je prends ma douche le soir. C'est autant de temps de gagné le matin!» Marie-Ève, maman de Léo, 3 ans, et d'Arthur, 8 mois

«Je réveille mes deux aînés à tour de rôle en commençant par ma fille. Quand elle a fait sa toilette et s'est habillée, c'est au tour de son frère de passer à la salle de bains. Ainsi, il n'y a pas de bousculade. Le soir, je sors la brosse à cheveux de ma fille, ses barrettes et ses autres accessoires. Le matin, tout est à portée de la main.» Caroline, maman de Cloé, 6 ans, de Jamik, 5 ans, de Mégan, 2 ans, et d'Élodie, 17 mois

«J'ai placé un marchepied devant le lavabo. Cela permet à mon fils d'être à la bonne hauteur pour se laver les mains et se brosser les dents seul.» Katerine, maman de Vincent, 4 ans, et de Myriam, 10 mois

«Mon fils prend sa douche avec son papa. C'est un gain de temps et une économie d'eau chaude. De plus, les deux partagent un bon moment ensemble.» Jasmine

«J'ai placé une brosse à dents électrique avec têtes interchangeables sur le comptoir de la salle d'eau, à côté de la porte d'entrée. Tout le monde y passe avant de partir!» Suzie, maman de Frédérique, 15 ans, et de Geneviève, 13 ans

Habillage sans chichis

«Le dimanche soir, je prépare les vêtements des filles pour la semaine. Le matin, il ne leur reste qu'à choisir l'ensemble qu'elles porteront ce jour-là. Ça évite beaucoup de discussions!» Sophie, maman de Laurie, 8 ans, et de Janie, 4 ans «La veille, je sors les vêtements que ma fille portera le lendemain ainsi que les miens. C'est un casse-tête de moins à gérer le matin.» Isabelle L., maman de Clodia, 2 ans

«Une règle: tous les membres de la famille doivent s'habiller avant d'aller prendre le petit-déjeuner.» Katerine

«Pour que mon plus jeune daigne s'habiller, je lui propose de faire la course avec son frère. Comme il veut gagner, il se dépêche.» Emmanuelle, maman de Benjamin, 9 ans, et de Gabriel, 3 ans

«Mon fils a une douzaine de chandails, mais il ne veut en mettre que trois. Nous avons conclu une entente: il décide quoi porter un matin sur deux. L'autre jour, c'est son père ou moi qui décidons.» Katerine

«Quand mes enfants étaient plus jeunes, je disposais sur le même cintre des pantalons et des chandails qui s'agencent bien. Le matin, ils n'avaient qu'à choisir l'ensemble qu'ils désiraient porter.» Sandrine, maman de Julianne, 14 ans, et de Pierre, 10 ans

L'avis d'une spécialiste

On pense souvent aux vêtements des enfants, mais pas aux nôtres! Et tant qu'à y être, on prépare tout: sous-vêtements, bas, ceintures, chaussures et bijoux. Une autre astuce: agencer des colliers avec des chemisiers et les mettre sur le même cintre.

Linda Sauvé, consultante en organisation et auteure de Comment faire? (Transcontinental, 2010, 280 p., 24,95 $)

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Mon enfant dort mal et sape la routine matinale

Se connecter

S'inscrire