0-5 ans

Les problèmes d'audition chez les tout-petits

Les problèmes d'audition chez les tout-petits

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

Les problèmes d'audition chez les tout-petits

Bébé entend-il bien? Ce n'est pas une question qu'on se pose spontanément après avoir vérifié qu'il a bien ses dix doigts et dix orteils. Pourtant, les problèmes de surdité sont plus fréquents qu'on le croit.

On estime qu'entre 1 et 3 enfants sur 1 000 naissent avec une déficience auditive permanente, mais ce chiffre augmente chez les nouveau-nés qui présentent des facteurs de risque, comme la prématurité et la jaunisse. À l'unité des soins intensifs néonatals du CHU Sainte-Justine, 4 bébés sur 100 présentent une surdité.

Le hic, c'est qu'au Québec il n'y a pas de dépistage universel de la surdité comme ça se fait dans d'autres provinces canadiennes et d'autres pays industrialisés. Résultat: le diagnostic survient souvent trop tard. Selon une étude de la Société canadienne de pédiatrie parue en 2011, chez les enfants non dépistés, l'âge moyen au diagnostic est d'environ 24 mois. Pire encore, une déficience auditive moyenne à modérée demeure souvent non décelée jusqu'à l'âge scolaire!

Les conséquences sont importantes, car les trois premières années de la vie d'un enfant sont cruciales pour le développement du langage. Plus on intervient tôt pour traiter un problème de surdité, plus on augmente les chances que l'enfant arrive à parler et communiquer normalement. «Chez un enfant qui a une perte d'audition sévère à profonde, on espère que des mesures soient en place avant l'âge de 6 mois, explique Josée Chenier, audiologiste clinicienne pour MED-EL, un fabricant d'implants auditifs. Mais souvent, les parents ont la puce à l'oreille seulement à la période d'émergence des premiers mots, passé un an. Malheureusement, à cet âge, on a déjà un délai de 6 à 12 mois par rapport à un enfant dont l'audition est normale. C'est un problème parce que plus on intervient rapidement, plus l'impact sur le langage mais aussi sur le développement cognitif et social sera atténué.» Le principal traitement de la surdité congénitale est la pose d'un implant cochléaire, qui peut se faire avant l'âge de 1 an.

Les problèmes d'audition temporaires

Même si on sait que notre enfant ne souffre pas de surdité, il faut quand même rester vigilant, car d'autres facteurs peuvent perturber temporairement son audition. Pendant la petite enfance, les problèmes d'otites et de liquide stagnant derrière le tympan, par exemple, peuvent empêcher les petits de bien entendre. Si le problème est traité, l'audition reviendra à la normale et il n'y aura pas de conséquences durables. «Par contre, une otite chronique, surtout si elle n'est pas traitée, peut avoir un impact sur le développement du langage, sur le plan académique (si l'enfant est à l'école) et même sur le plan social, car, quand on n'entend pas bien, on a tendance à s'isoler», explique Josée Chénier.

Il faut donc rester à l'affût pour s'assurer que le langage de notre enfant se développe bien, mais aussi surveiller d'autres signes qui peuvent indiquer que celui-ci n'entend pas bien. «Souvent, le premier signe va passer par le comportement, dit Josée Chénier. Il n'écoute pas, il est hyperactif, il a du mal à se concentrer. Il peut se faire réprimander parce qu'on croit qu'il n'écoute pas, mais dans les faits, il n'entend pas. Ces symptômes vont de pair avec l'impact sur le langage.» D'autres signes de perte d'audition: il nous fait souvent répéter; il a du mal à entendre quand il est en groupe ou dans un environnement bruyant; il comprend visiblement mieux quand il peut voir le visage de la personne qui lui parle; il ne réagit pas quand vous parlez doucement derrière lui.

Si on soupçonne un problème, on en parle sans tarder à notre médecin, qui pourra nous référer en audiologie pour vérifier s'il y a problèmes auditifs ou non.

À lire aussi: Bébé entend-il bien?

 

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Les problèmes d'audition chez les tout-petits

Se connecter

S'inscrire