0-5 ans

Jouets et bijoux métalliques: un réel danger pour les enfants

Jouets et bijoux métalliques: un réel danger pour les enfants

Thinkstock Photographe : Thinkstock Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

Jouets et bijoux métalliques: un réel danger pour les enfants

Les quantités de plomb et de cadmium contenues dans certains jouets et bijoux métalliques vendus en Amérique du Nord présenteraient un risque pour la santé des jeunes enfants.

Les bébés et les jeunes enfants aiment porter les objets à leur bouche et les mordiller. Ce comportement peut parfois entraîner l'ingestion de petites pièces. Si une telle situation se produit, on a tendance à s'inquiéter surtout du risque d'étouffement, mais y a-t-il un danger d'intoxication si l'enfant avale l'objet?

Deux chercheurs de l'École polytechnique de Montréal, Gérald J. Zagury, professeur au Département des génies civil, géologique et des mines de Polytechnique Montréal, et Mert Guney, étudiant au doctorat, se sont penchés sur la question.

«Deux raisons ont motivé cette étude. La première est personnelle. Je voyais souvent ma fille porter des objets à sa bouche et je me questionnais sur les risques d'intoxication si des contaminants étaient ingérés. La deuxième est scientifique. Une étude menée aux États-Unis a révélé que le décès d'un enfant était dû à une intoxication au plomb causée par l'ingestion d'un objet. J'ai donc voulu savoir quelles concentrations de métaux pouvaient se retrouver dans l'organisme après l'ingestion d'un tel objet», explique le professeur.

Avec son étudiant, il a donc examiné 72 jouets et bijoux achetés sur le marché nord-américain. Ils ont effectué des tests in vitro sur 24 échantillons en recréant en laboratoire les conditions biochimiques du système digestif afin de voir comment agissaient les métaux une fois ingérés.

 

À lire aussi: Dodo dans le siège d'auto: un danger pour le bébé

Des risques en cas d'ingestion ou de contact répété avec la salive

Les résultats sont plutôt inquiétants: des quantités de cadmium, de plomb et de nickel provenant de certains échantillons dépassaient de manière importante les valeurs limites sécuritaires auxquelles un enfant peut être exposé sans souffrir d'effets nocifs aigus (douleurs abdominales, nausées, vomissements et diarrhée) ou chroniques, variables selon les métaux. L'ingestion chronique de plomb et de cadmium peut affecter de manière irréversible le développement intellectuel des enfants.

Si on sait que notre enfant a avalé une petite pièce provenant d'un jouet ou bijou métallique, il est donc préférable de consulter un médecin. On ne doit pas penser que l'enfant ne court pas de danger puisqu'il évacuera l'objet naturellement. Le temps que l'objet passe dans l'organisme de l'enfant l'expose à un risque d'intoxication.

Le contact de ces objets avec la salive est également problématique. «Il faut limiter au maximum l'exposition prolongée des enfants aux bijoux et jouets métalliques, tels que les petites voitures. Si l'enfant mordille une fois un objet, ce n'est pas grave, mais s'il le fait régulièrement, cela peut poser problème», prévient M. Zagury.

Les normes européennes sont beaucoup plus sévères quant à la quantité de métaux permise dans les jouets et bijoux métalliques. Avec cette étude, le professeur et son collègue entendent faire pression sur Santé Canada pour changer la réglementation canadienne, mais aussi pour que le ministère fasse plus d'inspections, car même les normes actuelles, pourtant pas assez strictes, ne seraient pas respectées.

À lire aussi: Il a avalé des multivitamines

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Jouets et bijoux métalliques: un réel danger pour les enfants

Se connecter

S'inscrire