0-5 ans

Gaffes d’enfants, malaises de parents!

Gaffes d’enfants, malaises de parents!

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

Gaffes d’enfants, malaises de parents!

Aussi mignons soient-ils, les enfants sont très doués pour nous mettre dans l’embarras en public! Voici quelques anecdotes de parents toutes plus drôles les unes que les autres!

«Tous mes enfants ont déjà fait des trucs drôles. Une fois, lorsqu'une personne de petite taille est passée à côté de nous, ma fille, avec son air désolé, lui dit bien fort: «Tu aurais vraiment dû manger tes croûtes, toi!» - Nathalie Gauthier

«Un de mes garçons m'a déjà fait bien honte dans une salle d'attente. Il avait environ trois ans. À l'époque, nous étions propriétaires d'une ferme laitière, et nos vaches avaient des noms plutôt que des numéros. L'une d'elles s'appelait Thérèse. Un jour, alors que nous attendions à la clinique médicale, une dame s'adresse à mon petit garçon et lui demande son prénom. Après lui avoir répondu, mon fils lui demande le sien. Elle se nommait Thérèse. Mon garçon, tout surpris, se tourne alors vers moi et me dit devant la dame: ‘‘Mais... c'est un nom de vache, ça!'' Quel malaise! La dame était insultée et moi, j'ai dû lui expliquer pourquoi il avait dit ça!» - Carole Bourbonnais

«J'attendais avec ma fille de cinq ans à la caisse de l'épicerie quand elle a soudainement eu le réflexe d'empoigner le rebord de ma robe et de la relever d'un coup jusqu'à ma taille. Je n'ai plus jamais remis de string depuis cet épisode!» - Sophie Anctil

«Ma fille de deux ans et moi étions dans l'autobus. Un Juif est venu s'asseoir devant nous. Sans que je puisse le prévoir, ma fille a tiré les deux boudins de l'homme, qui ballottaient avec le mouvement de l'autobus. Elle a tellement ri que tous les gens se sont mis à rire, même le monsieur aux boudins. Encore aujourd'hui, après 37 ans, j'entends le rire de ma fille.»  - Michèle Émond

«Heureusement, son commentaire a été fait en privé, mais je me suis souvent questionnée à savoir à qui elle avait répété cette histoire. En fait, comme j'étais monoparentale, j'attendais toujours qu'elle soit endormie avant de sauter dans la douche. Un soir, vraiment très fatiguée, j'ai reporté ma douche au lendemain matin. On s'est levées tranquillement le samedi et, quand je lui ai dit que j'allais dans la douche, elle m'a répondu: "C'est la première fois que tu te laves!" Elle ne m'avait jamais entendue prendre une douche, donc pour elle, je ne me lavais jamais.»  - Michèle Masson

«Pendant que j'attendais chez la coiffeuse avec mon fils, qui avait cinq ans à l'époque, une dame arrive à la caisse pour payer. Mon fils la pointe en riant et dit: "Regarde, maman, la madame a vraiment besoin d'une coiffure!"»  - Christine Dugal

«On attendait dans une salle, et un monsieur, qui devait avoir des problèmes de transpiration, dégageait une odeur abominable. Mon fils de trois ans s'est exclamé haut et fort: "Pouah! Il pue, le monsieur! Hé! monsieur, va prendre une douche!" Je ne vous dis pas le malaise extrême que cela a créé! Tellement que nous sommes sortis de la salle!»  - Marilyne Gigoux

«Nous sommes dans le métro, ma mère, mon frère et moi. Maman porte une perruque et, naturellement, dessous, ses cheveux sont tous attachés avec des pinces à cheveux. Pendant que le métro roule, mon frère tire sur la perruque de ma mère et dit à tout le monde: "Regardez! Ma mère a deux cheveux!" Inutile de dire que nous sommes sortis à la station suivante!» - Nathalie Deschênes

«Mes enfants ne laissent pas leur place, mais la palme du malaise revient sans contredit au neveu d'une copine... Nous étions au salon funéraire, où la grand-maman du petit mousse en question était exposée. Une tantine, souffrant d'embonpoint, retenait l'attention de petit mousse. Il s'est dirigé vers elle, le doigt tendu droit devant et l'a enfoncé dans la bedaine de la tantine, encore, encore et encore, jusqu'à ce que presque toute sa main soit cachée. Il l'a laissée là, a regardé tantine droit dans les yeux en lui disant: "Oh... grosse, toi! Très grosse, toi! Pourquoi toi si grosse?" Malaise, dites-vous?»  - Karine Charbonneau

«Je suis à l'épicerie en file pour passer à la caisse, et mon fils de quatre ans est dans le panier et tente désespérément de toucher une dame noire en avant de nous. J'ai beau reculer le panier, mais il réussit à la toucher et avec un grand sourire s'exclame: "Maman, la madame est en chocolat." Moi, je ne l'ai pas trouvé drôle, mais la dame concernée a bien ri!» - Claudie

«Mon fils mélange parfois le sens des mots. Quand, au printemps, on est sortis sans manteau pour la première fois après le très, très long hiver, il disait "tout nus" au lieu de "sans manteau". À la garderie, il a dit "Avec maman, on est sortis dehors tout nus!"» - Geneviève Poupart

«Mon fils de quatre ans, à l'épicerie: "Regarde, maman, comme la madame a de beaux cheveux! Elle est un peu grosse, mais elle est belle pareil!"» - Geneviève Boisclair

 

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Gaffes d’enfants, malaises de parents!

Se connecter

S'inscrire