0-5 ans

Diminuer les risques de mort subite du nourrisson

Diminuer les risques de mort subite du nourrisson

iStockphoto.com Photographe : iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

Diminuer les risques de mort subite du nourrisson

L'expression syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN) désigne le décès soudain d'un nourrisson de moins d'un an, apparemment en parfaite santé, et dont la mort demeure inexplicable même après une enquête approfondie. Environ trois nourrissons meurent de cette façon chaque semaine au Canada.

Nous ignorons toujours ce qui cause la mort subite du nourrisson, mais nous en connaissons les facteurs de risque. Selon les recherches les plus récentes, les précautions suivantes permettent de réduire le risque de mort subite du nourrisson: couchez votre bébé sur le dos; évitez de l'exposer à la fumée du tabac; évitez de trop emmitoufler votre bébé.

Position de sommeil
La mort subite du nourrisson est moins fréquente chez les nourrissons qui dorment sur le dos.

- Couchez votre bébé sur le dos, sur une surface ferme et plate. Vous n'avez besoin d'aucun dispositif spécial. Le nourrisson ne court pas plus de risque de s'étouffer s'il dort sur le dos. Dans certains cas, cependant, l'état de santé de l'enfant peut exiger qu'il dorme sur le ventre. Discutez des besoins particuliers de votre bébé avec votre médecin.

- Lorsque le bébé ne dort pas et qu'il est sous surveillance, il a besoin d'être sur le ventre pour de courtes périodes; cela favorise son développement et évite la formation de zones plates sur la partie arrière de la tête.

- Si votre bébé est capable de se retourner sur le ventre tout seul, il n'est pas nécessaire de le forcer à dormir sur le dos.

- Évitez les matelas et oreillers mous, les douillettes, les jouets en peluche et les bordures de protection dans le lit de bébé, car ils peuvent gêner la circulation d'air autour de son visage. Les plastiques, comme l'emballage qui recouvre un matelas neuf, peuvent aussi nuire à la circulation d'air et vous devriez l'enlever pour réduire les risques de mort subite du nourrisson et de suffocation.

- Dans certaines familles, le bébé partage le lit de ses parents, d'une soeur ou d'un frère, mais rien ne prouve que cela diminue le risque de mort subite du nourrisson. En fait, le bébé court un risque plus grand s'il dort avec un fumeur ou encore avec quelqu'un qui a consommé de l'alcool ou une autre drogue qui altère les réflexes. Le risque de mort subite du nourrisson augmente si le bébé dort avec un fumeur.

Un milieu sans fumée et sans drogues
- Offrez un milieu sans fumée et sans drogues à votre bébé, avant et après sa naissance.

- Évitez de consommer des drogues telles que l'alcool, la marijuana, le crack, la cocaïne ou l'héroïne si vous êtes enceinte, prévoyez le devenir ou si vous allaitez.

- Ne laissez personne fumer en présence de votre bébé; c'est mieux pour sa santé et cela réduit le risque de mort subite du nourrisson.

Ni trop froid ni trop chaud...
- Votre bébé a besoin de chaleur, mais pas trop!

- Si la température vous convient, elle lui conviendra aussi. Pour vérifier s'il a trop chaud, placez votre main sur sa nuque: vous ne devez pas y déceler de traces de sueur. Utilisez des couvertures légères que vous pouvez ajouter ou enlever selon la température de la pièce.

L'allaitement
- L'allaitement est bon pour votre bébé. En fait, c'est la meilleure façon de le nourrir. L'allaitement présente des avantages importants pour la santé du nourrisson et peut aider à le protéger contre la mort subite du nourrisson.

Il est vraiment important que les parents n'éprouvent aucun sentiment de culpabilité après la mort subite de leur nourrisson. Tant que nous ne connaîtrons pas la ou les causes de la mort subite du nourrisson, tout ce que les experts peuvent nous indiquer, c'est comment réduire le risque.


Source
Agence de la Santé publique du Canada


Liens
Institut canadien de la santé infantile
Société canadienne de pédiatrie
Santé Canada
Fondation canadienne sur l'étude de la mortalité infantile (angl.)

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Diminuer les risques de mort subite du nourrisson

Se connecter

S'inscrire