0-5 ans

Comment survivre à la «crise des 2 ans»?

Comment survivre à la «crise des 2 ans»?

Comment survivre à la «crise des 2 ans»? Photographe : iStock Auteur : Naître et Grandir

0-5 ans

Comment survivre à la «crise des 2 ans»?

Vous ne reconnaissez plus votre enfant! Il dit toujours non et fait souvent des crises. La période des « terribles 2 ans » n’est pas toujours facile à vivre pour les parents, mais c’est une étape normale du développement des tout-petits.

La soif d'autonomie

Vers son deuxième anniversaire, votre enfant fait une découverte majeure : il est une personne à part entière. Il a ses idées et ses préférences. Et il veut que ça se sache! Il veut de plus en plus s'affirmer et devenir autonome. Il cherche à explorer tout ce qui l'entoure et devient de plus en plus indépendant, mais comme il ne contrôle pas encore entièrement ses gestes ni ses émotions, cela peut entraîner certaines frustrations.

Votre enfant commence aussi à comprendre les limites, mais il a du mal à retenir ses élans. Il dira par exemple : «Non pas monter sur la chaise», alors qu'il est en train de le faire. « Même s'il sait qu'il ne doit pas faire telle ou telle chose, il n'y arrive pas toujours, explique France Capuano, professeure au Département d'éducation et de formation spécialisées de l'Université du Québec à Montréal. Vous pensez alors que votre enfant vous provoque ou teste vos limites alors que c'est sa capacité à résister à la tentation qui n'est pas encore au point. »

Il cherche en fait à vérifier ce qui va se passer s'il fait quelque chose d'interdit. « C'est une façon pour lui d'intégrer les règles et cela fait partie de son développement », poursuit France Capuano.

Des pistes pour intervenir

Heureusement, il y a moyen de prévenir ou de réduire les comportements difficiles.

  • Continuez à lui rappeler les règles et les limites. Avec le temps, il sera capable de se contrôler. Par ailleurs, quand vous mettez des limites, il faut tenir compte des capacités de votre enfant. Par exemple, ne pas toucher à certaines choses fragiles est une règle difficile à respecter à 2 ans, car plusieurs enfants sont encore incapables de s'empêcher de faire ce qui est interdit. « Les plantes et les bibelots, c'est parfois préférable de les enlever, dit France Capuano. Mieux vaut sécuriser l'environnement que d'avoir des exigences trop élevées. »
  • Offrez-lui des choix. Cela donne un peu de pouvoir à votre enfant, diminue son opposition et permet de ne pas être toujours en confrontation avec lui. Par exemple, quand vous l'habillez, demandez-lui s'il veut mettre son chandail vert ou son chandail bleu. Quand vous l'installez dans son siège d'auto, faites-en un jeu en disant que c'est la personne assise dans son siège qui pourra choisir la musique.
  • Plutôt que d'interdire, donnez une consigne. La différence? L'interdit dit de ne pas faire quelque chose (ne cours pas) ; la consigne dit quoi faire (marche). À cet âge, le cerveau de votre enfant comprend encore mal la négation. Si on lui dit de ne pas toucher à la plante, il retient «touche plante» et il peut se dépêcher d'y toucher pour vérifier ce qu'on attend vraiment de lui.
  • Détournez son attention et redirigez-le vers autre chose lorsqu'il s'apprête à désobéir. Ensuite, encouragez-le lorsqu'il se comporte bien et qu'il respecte les règles. Il aura le goût de recommencer.
  • Si votre enfant vit une frustration, parlez-lui de ce qui vient de se passer. Le langage l'aide à développer le contrôle de ses émotions.

Même si ce n'est pas toujours facile, l'important est d'être patient et calme. Comme sa capacité à se contrôler est limitée, votre enfant a besoin d'avoir des limites claires et constantes. C'est la clé pour qu'il apprenne à modifier son comportement de manière positive.

 

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Comment survivre à la «crise des 2 ans»?

Se connecter

S'inscrire