0-5 ans

Comment préparer l’aîné à la venue de bébé?

Comment préparer l’aîné à la venue de bébé?

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

0-5 ans

Comment préparer l’aîné à la venue de bébé?

Le plus vieux est encore tout petit, mais il deviendra dans moins de neuf mois l’aîné de la famille? Quelques pistes pour le préparer à l’arrivée de bébé.

Tout d'abord, doit-on vraiment préparer le terrain pour que l'atterrissage de bébé dans la famille se fasse en douceur? «Tout à fait, tranche Marie-Ève Brabant, psychologue clinicienne pour les enfants et la famille. Mais on ne s'y prend pas de la même façon avec un bambin de 2 ans qu'avec un jeune de 4 ou 5 ans.

Annoncer la bonne nouvelle

Avant 3 ans, le petit risque de ne pas comprendre les répercussions de la venue d'un nouveau-né dans sa vie et le concept de «bébé dans le ventre» reste flou. On fournit donc des explications de base en utilisant des mots simples, comme «le ventre de maman grossira», «maman sera plus fatiguée».

Puisqu'il n'a pas la même notion du temps que nous (une journée peut se transformer en une éternité!), on conseille aux parents d'attendre que la grossesse soit visible avant de faire l'annonce officielle, tout en donnant un point de repère dans le temps: bébé arrivera après Noël ou un peu avant son anniversaire, par exemple.

L'enfant d'âge préscolaire peut, quant à lui, apprendre la bonne nouvelle plus tôt et connaître plus de détails. «Mais, peu importe l'âge de l'enfant, on s'assure de faire l'annonce en présence des deux parents et de façon positive, tout en se montrant disponible pour répondre à ses questions. Puis on accepte sa réaction, quelle qu'elle soit», poursuit la psychologue.

Au fil de la grossesse, on peut le préparer mentalement à devenir un grand frère ou une grande sœur en lui demandant de trier ses jouets (ceux qu'il accepte de prêter ou de donner au bébé et ceux qu'il désire garder juste pour lui), en lui lisant des livres sur le sujet, en regardant ses photos ou ses vidéos de bébé ou en l'impliquant dans les préparatifs.

«Lors de ma seconde grossesse, mon fils de 4 ans aimait parler et chanter pour le bébé tout en me flattant la bedaine. Alors, on l'a amené à l'échographie pour qu'il voie le fœtus, pour rendre ça plus concret pour lui», partage Christine, mère de trois garçons aujourd'hui âgés de 3, 8 et 11 ans.

Bébé est arrivé!

Une bonne façon de créer un lien entre les enfants lors de leur première rencontre est d'offrir un cadeau à l'aîné de la part du nouveau-né. De plus, le jouet le distraira et l'aidera à patienter quand maman ne répondra pas à ses demandes aussi vite qu'avant.

Mais, malgré toutes nos bonnes intentions, une certaine jalousie risque de s'installer chez l'aîné. Pour calmer cette crainte d'être remplacé, on tente de maintenir des éléments dans sa routine (comme la lecture avant le dodo), de lui donner des privilèges de grands (comme se coucher plus tard) et de lui offrir du temps seul à seul. «Mon deuxième fils n'a pas bien réagi à la naissance du bébé. Nous avons donc établi des plages horaires où je passais du temps seule avec lui et où il décidait de l'activité», confie Christine.

On peut également l'impliquer dans les soins donnés au bébé. «À condition que l'on respecte ses capacités, ses limites et ses intérêts; que ça ne devienne pas une corvée pour lui, souligne Marie-Ève Brabant. L'enfant qui désire s'impliquer va le signifier.»

Finalement, on garde en tête que l'aîné reste un enfant. Même s'il a gagné le statut de grand frère ou de grande sœur, son besoin d'attention et d'affection demeure: il a toujours besoin, sinon plus, de se sentir aimé, inclus et valorisé.

 

Commentaires

Partage X
0-5 ans

Comment préparer l’aîné à la venue de bébé?

Se connecter

S'inscrire