Jardinage

Qu'est-ce qui mange mes plantes?

Qu'est-ce qui mange mes plantes?

Getty images/Darlyne A. Murawski Photographe : Getty images/Darlyne A. Murawski Auteur : Coup de Pouce

Jardinage

Qu'est-ce qui mange mes plantes?

Quand on jardine, on se rend compte qu’il y a une foule de ravageurs prêts à s’attaquer à nos plantes: pucerons, chenilles, limaces. Habituellement, seulement quelques plantes sont atteintes et seulement de temps en temps, mais c’est tout de même dérangeant!

La présence de ravageurs est tout à fait «normale», leur rôle dans la nature étant d'éliminer les plantes faibles et mal adaptées. Le conflit survient toutefois quand on juge qu'une plante est à préserver, alors qu'eux se mettent à travailler pour la faire disparaître!

Bon entretien = moins de ravageurs

Pour réduire au maximum l'attaque des prédateurs, on apprend à bien entretenir notre jardin. On plante nos espèces aux bons endroits. Une plante qui aime le soleil, mais qu'on cultive à l'ombre devient facilement une proie pour les indésirables. Trop ou pas assez d'eau, ou encore trop ou pas assez de fertilisants, ça rend les plantes faibles et sujettes à la prédation. On évite les engrais trop riches en azote (le premier chiffre sur l'emballage des engrais): ils stimulent une trop grande croissance de la plante, ce que les insectes trouvent irrésistible.

Les plantes odoriférantes (fines herbes, ail, tanaisie, etc.) contribuent à repousser certains insectes, alors on peut les planter à travers nos jardins à titre préventif. On peut aussi penser aux plantes pièges. La capucine, par exemple, attire les pucerons. Les scarabées japonais, quant à eux, ne peuvent résister aux pélargoniums... et ils meurent après les avoir dégustés.

Traitements

Quand on voit des insectes, il peut être nécessaire de traiter la plante à l'aide d'un insecticide. On préfère un produit peu ou pas toxique pour les humains, comme le savon insecticide, qui n'est pas plus dangereux que le savon à main.

Les indésirables

Araignées rouges ou tétranyques: elles attaquent par temps chaud et sec, et font jaunir les plantes. De plus, on voit des fils d'araignée entre les feuilles et les tiges. Et ces dernières sont couvertes de petites «poussières vivantes» (les araignées rouges elles-mêmes). On peut régler ce problème en lavant bien les feuilles avec une eau savonneuse.

Pucerons: il y en a de toutes les couleurs: verts, noirs, pourpres, orange, etc. Ils piquent nos plantes et en sirotent la sève, les affaiblissant. La maman puceron, un petit insecte dodu sur des pattes minces, produit une ribambelle de bébés, qui font des bébés à leur tour... et bientôt la plante en est couverte. Souvent un jet d'eau suffit à les faire tomber.

Limaces: elles sortent la nuit et par journée grise, grugeant les feuilles de nos plantes. Comme elles aiment l'humidité, on les décourage en gardant le sol plutôt sec. Quand elles ne sont pas trop nombreuses, on peut les récolter à la main; dans le cas contraire, on essaye les granules au phosphate de fer (Ant-Limace, Slug B Gone, etc.), inoffensives pour les autres animaux.

Chenilles: il en existe une myriade de variétés, petites ou grandes, lisses ou velues. Toutes dévorent les feuilles des plantes. La plupart ont un hôte préféré: choux, rosiers, tomates, etc. Certaines vivent seules: la récolte manuelle (avec un gant) est alors tout à fait indiquée. Pour celles qui se présentent en grand nombre, un traitement au Bt, un insecticide naturel, serait tout à fait indiqué.

 

 

Commentaires

Partage X
Jardinage

Qu'est-ce qui mange mes plantes?

Se connecter

S'inscrire