Jardinage

On prépare son jardin pour l’hiver

On prépare son jardin pour l’hiver

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Jardinage

On prépare son jardin pour l’hiver

1. Nettoyer

On arrache les herbes indésirables et les annuelles endommagées par les premiers gels. Si on ne l'a pas fait au printemps, on taille le feuillage des plantes vivaces et les tiges des plantes sensibles aux maladies et aux insectes. Les haies, quant à elles, se taillent avant septembre. Puis, on met les résidus (sauf ceux des plantes malades ou infestées) au compostage. Pour avoir un moindre effort à faire, on peut accomplir de l'autocompostage. «Certains jardiniers ne font jamais le ménage de leurs platebandes. L'autocompostage consiste à laisser les feuilles mortes, les brindilles et les fleurs fanées des plantes se décomposer sur le sol. Elles forment ainsi un tapis nourricier pour les plantes et les micro-organismes du sol», indique Marie-Josée Bernard, préposée aux renseignements horticoles du Jardin botanique/Espace pour la vie. Vers octobre, également, on déterre les bulbes non rustiques qui doivent être à l'abri du gel si on veut les replanter l'année suivante (cannas, dahlias, glaïeuls par exemple) avant de les faire sécher pour ne pas qu'ils pourrissent et de les entreposer dans de la vermiculite dans un endroit sec.

2. Planter les bulbes d'automne

La plantation des bulbes rustiques, comme les crocus, les tulipes, les jacinthes, les narcisses, se fait à l'automne (ils peuvent passer l'hiver sous terre pour fleurir au printemps), idéalement lorsque le sol a atteint une température inférieure à 15 °C. La période idéale? La fin de septembre et aux premières gelées.

3. Préparer le sol

Avant les premiers gels, on s'assure de remuer la surface du sol. C'est à l'automne, vers la mi-octobre, qu'il est aussi conseillé de faire une analyse de sol (beaucoup de centres de jardinage offrent le service) et d'amender au besoin.

4. Protéger

Paillis, tuteurs, clôtures à neige, toiles isolantes... Si les végétaux rustiques n'ont généralement pas besoin de protection, selon Marie-Josée Bernard, il est recommandé, pour les plantes peu rustiques (moins résistantes au froid, comme l'arbuste aux papillons) ou greffées (certains rosiers tels que le grandiflora et arbres fruitiers), de même que pour les nouvelles plantations. «Les jeunes arbres à écorce tendre comme le tilleul, le hêtre, l'érable, le frêne, le saule et le marronnier sont sensibles aux gélivures. On a donc avantage à protéger leur écorce en enrobant leur tronc de jute pendant les premiers hivers suivant leur plantation.» De plus, on met à l'abri les arbres exposés aux souffleuses à neige à l'aide de lattes de bois, puis les jeunes arbres avec une spirale blanche perforée.

On n'oublie pas de...

  • ... conserver les feuilles mortes, car elles peuvent servir de paillis.
  • ... rentrer les plantes d'intérieur et de ranger et nettoyer les pots et outils de jardinage.
  • ... tondre le gazon une dernière fois avant d'entreposer la tondeuse.
  • ... vidanger le système d'irrigation et les sorties d'eau autour de la maison.
  • ... arroser régulièrement les conifères et plantes à feuillage persistant tout au long de l'automne.

 

 

Commentaires

Partage X
Jardinage

On prépare son jardin pour l’hiver

Se connecter

S'inscrire