Jardinage

Couper un arbre: notre municipalité a son mot à dire!

Couper un arbre: notre municipalité a son mot à dire!

IStock Photographe : IStock Auteur : Coup de Pouce

Jardinage

Couper un arbre: notre municipalité a son mot à dire!

En effet, plusieurs municipalités ont adopté un règlement pour encadrer la plantation et l'abattage des arbres sur leur territoire. Car, même si on est propriétaire du terrain, les arbres sont une richesse collective et ils participent à la biodiversité du milieu en plus de donner un caractère particulier à notre patelin.

Un permis d'abattage

Avant de couper, on doit donc vérifier auprès du service d'urbanisme de la municipalité si un tel règlement est en vigueur et, si oui, demander un permis d'abattage. On l'obtiendra facilement pour une coupe légitime, par exemple si l'arbre est mort ou malade, s'il représente une menace (pour les gens ou les constructions) ou s'il empêche l'exécution de travaux qui ont été autorisés. Mais un peu d'ombre sur la piscine ou trop de feuilles à ramasser ne convaincront sans doute pas la municipalité de délivrer un permis! Et si on joue de la scie sans autorisation? On s'expose alors à une amende minimale de 500 $, plus un montant de 100 $ à 200 $ par arbre abattu illégalement, jusqu'à concurrence de 5 000 $.

 

À LIRE: Tout ce qu'il faut savoir sur le compostage

 

Commentaires

Partage X
Jardinage

Couper un arbre: notre municipalité a son mot à dire!

Se connecter

S'inscrire