Entretien
17 août 2011

Préparer sa maison pour l'hiver

Par Marie-Claude Fafard, Coupdepouce.com

Auteur : Coup de Pouce

Entretien
17 août 2011

Préparer sa maison pour l'hiver

Par Marie-Claude Fafard, Coupdepouce.com

Au jardin

Fin août, on rentre les plantes tropicales. Pour éviter d'avoir des invités indésirables, on baigne les pots une quinzaine de minutes dans une eau savonneuse.

Tant que le sol n'a pas gelé, on peut planter les bulbes à floraison printanière, notamment les crocus, narcisses, jonquilles et tulipes.

À compter de la mi-octobre, on protège les vivaces moins résistantes au gel en les butant avec de la terre ou en les recouvrant avec de la paille.

Avant les premières gelées, on nettoie le jardin. On ramasse les feuilles mortes et on les utilise comme paillis en répandant une couche d'environ 5 centimètres (2 pouces) d'épaisseur au pied des arbres et arbustes. On retire les mauvaises herbes et on coupe les fleurs fanées.

Autour de la maison

Le mobilier extérieur
On nettoie les chaises et la table de patio à l'aide d'une eau savonneuse avant de les remiser au garage, au grenier ou au sous-sol. Idem pour les coussins, qu'on peut aussi laver à la machine selon le mode d'emploi. Une fois bien nettoyés et secs, on les entrepose dans un bac de plastique. Si l'on ne dispose pas d'un espace de rangement, on recouvre le mobilier de housses prévues à cet effet.

Le barbecue
Certains l'utilisent à l'année, mais si ce n'est pas notre cas, on le remise pour l'hiver. On nettoie bien les grilles. On prend soin des pièces en fonte et en acier qui, contrairement à celles en inox, ont tendance à rouiller. Une fois bien nettoyées à l'eau savonneuse, on les enduit d'huile végétale et on les conserve dans la maison au sec dans des sacs de papier. On remise idéalement le brûleur à l'intérieur (garage, sous-sol ou cabanon), sinon, on le recouvre d'une housse. Quant à la bouteille de propane, on ferme bien le robinet même si elle est vide, et on la laisse à l'extérieur pour des raisons de sécurité.

L'abri d'auto
En l'absence de garage, on peut opter pour un abri d'auto pour se faciliter la tâche les matins de grosses bordées de neige. On s'informe d'abord auprès de notre municipalité si elle le permet et quelles sont les normes prévues à cette fin. Il y a par exemple une distance minimale à prévoir entre le trottoir et l'abri. C'est aussi le moment de veiller à son contrat de déneigement.



Télécharger la liste pratique des tâches à accomplir avant les grands froids.

L'extérieur de la maison

Les gouttières
Une fois les feuilles tombées, on débarrasse les gouttières de tous débris de végétaux et on en profite pour vérifier leur état et voir si elles sont bien fixées à la maison. On calfeutre les joints et on allonge les coudes des descentes pluviales, question d'éviter le déversement des eaux printanières à proximité des fondations.

Les murs extérieurs
On procède à une inspection des fondations extérieures et des briques. On voit à boucher les fissures avant que l'eau ne s'infiltre, car l'action du gel et du dégel pourrait entraîner l'éclatement du béton.

Le toit
Pour éviter les mauvaises surprises, on vérifie l'étanchéité de la toiture. Si la toiture a de l'âge, on peut faire appel à un spécialiste pour l'examen du toit. Il saura repérer les problèmes et suggérer les solutions adéquates au besoin.

Les conduites d'eau
Afin d'éviter que les conduites d'eau gèlent ou éclatent, on vide les robinets extérieurs et on ferme l'alimentation d'eau pour l'hiver. On entrepose également les boyaux d'arrosage.

La cheminée
Le ramonage de la cheminée doit être effectué au minimum une fois par an. Ce geste permet d'écarter les risques d'incendie et de maximiser la combustion. Il vaut mieux faire appel à une entreprise qualifiée qui pourra du même coup nettoyer les tuyaux du poêle à bois et vérifier la sûreté des joints de raccordement.

La peinture
La peinture extérieure doit en général se faire à des températures supérieures à 15 °C. Dernière chance de sortir les pinceaux pour rafraîchir la galerie, les clôtures et le patio!

Lavage des fenêtres
On profite d'une belle journée pour faire briller l'extérieur des fenêtres une dernière fois avant que le froid ne s'installe.

À l'intérieur de la maison

Le système de chauffage
Pour augmenter l'efficacité du chauffage, on passe l'aspirateur sur les plinthes électriques pour retirer la poussière sur les éléments. Dans le cas d'un système à eau chaude ou à vapeur, ce dernier ne doit présenter aucune fuite. On huile la pompe de circulation et on purge l'air des radiateurs.

Les trappes d'évacuation
On nettoie le filtre du ventilateur de la cuisinière et la grille du ventilateur de la salle de bains. On vérifie les trappes d'évacuation de la sécheuse et de la hotte de la cuisinière. Si le clapet bat au moindre coup de vent, on ajoute un boulon au centre pour créer un contrepoids.

Les ouvertures
On doit porter une attention toute particulière à l'isolation des portes et des fenêtres, car celles-ci sont en grande partie responsables des infiltrations d'air froid dans les habitations. Selon le guide La réduction des fuites d'air publié par Ressources naturelles Canada, une mauvaise isolation entraîne une augmentation de 20 à 40% du coût du chauffage. Pour vérifier l'isolation de notre habitation, on tient un mouchoir devant les ouvertures; s'il bouge, on remédie au problème en installant de nouveaux coupe-froid sur les bords extérieurs de la porte d'entrée et des fenêtres. Pour encore plus d'efficacité, on peut recouvrir l'intérieur des fenêtres d'un film de plastique et installer un bas de porte isolant à l'entrée.

Liens pratiques:
Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL)

 

À LIRE: Préparer son barbecue pour l'hiver

Partage X
Entretien

Préparer sa maison pour l'hiver

Se connecter

S'inscrire