Entretien

Poêle ou foyer au bois: Différences et conseils d'entretien

Poêle ou foyer au bois: Différences et entretien

Poêle ou un foyer au bois : conseils d’entretien

Auteur : Emmanuelle Mozayan-Verschaeve Crédits : Maison DF

Entretien

Poêle ou foyer au bois: Différences et conseils d'entretien

Les appareils de chauffage au bois nécessitent un entretien régulier pour fonctionner de façon optimale et sécuritaire.
 

Quelle est la différence entre un poêle et un foyer au bois?

Le poêle est un appareil autoportant juché sur un piédestal ou sur des pattes. Il doit être posé sur une surface non combustible, comme de la tuile, de la brique ou de l’acier. Peu encombrant, il est facile à intégrer dans un petit espace et ne nécessite pas de rénovation ni de manteau. Il faut juste installer un conduit de cheminée et l’y raccorder.

Le foyer est un caisson isolé conçu pour faire partie intégrante d’un mur. Ce dernier est fermé autour du caisson et peut recevoir un habillage de gypse, de pierre, de brique, d’acier, etc. appelé le manteau.

Il existe également des encastrables, qui sont des caissons de poêles que l’on insère dans un foyer existant. Certains sont au gaz, d’autres au bois et ils ont l’avantage de se substituer à un appareil qui n’est plus aux normes sans que l’on ait besoin de tout transformer.

Pourquoi doit-on entretenir son appareil ?

La combustion du bois laisse des résidus sur son passage (appelés créosote) et leur accumulation peut provoquer un incendie. Par ailleurs, un appareil mal entretenu perd de son efficacité. Il est donc essentiel de procéder à un ramonage complet de son poêle ou foyer au bois, idéalement au printemps.

Comment procéder ?

Seul, un ramoneur professionnel est capable d’inspecter et de nettoyer parfaitement l’appareil. Il commence par brosser toute la cheminée, puis procède à une vérification détaillée de la maçonnerie, dans le but de repérer des briques brisées ou des joints usés, un problème fréquent souvent dû à la glace. Il s’assure également que le chapeau de cheminée est en bon état et que les oiseaux ou les écureuils ne peuvent rentrer dans la cheminée pour y nicher. Il nettoie ensuite tous les éléments du foyer, dont le caisson, la vitre, le pare-étincelles, les grilles. Tout doit être parfaitement propre! Au-delà du nettoyage, le spécialiste possède les connaissances requises pour vérifier l’état des différents composants du poêle ou du foyer : brûleurs, cordon, pierres réfractaires, catalyseur, étanchéité de la porte, etc. Rien ne lui échappe.

Comment trouver un ramoneur certifié ?

On peut trouver un professionnel certifié par le biais de l’Association Professionnelle du Chauffage d’appoint (APC) en consultant le site www.poelesfoyers.ca. Celui-ci délivre un certificat d’inspection après son passage.

Que faire des cendres au quotidien ?

On conseille de laisser environ un pouce de cendres dans le foyer. On jette le surplus dans un seau à cendres en acier et on attend au minimum une semaine avant de le mettre aux vidanges, dans la poubelle des résidus verts. On peut aussi les utiliser comme compost, les répartir dans le jardin car elles contiennent des minéraux (à valider avec un jardinier en fonction des variétés de plantes) ou s’en servir d’antidérapant sur la glace en hiver.

 

Merci à Jean-François Fauteux, président de Maison DF, pour ses précieux conseils. 

 

 

Commentaires
Partage X
Entretien

Poêle ou foyer au bois: Différences et conseils d'entretien

Se connecter

S'inscrire