Entretien

Notre guide pratique de la lessive

Notre guide pratique de la lessive

Auteur : Coup de Pouce

Entretien

Notre guide pratique de la lessive

Les produits de base

Détergent tout usage. Idéalement, on choisit le format liquide; il se dissout mieux à l'eau froide que le détergent en poudre. Pour être certaine qu'il est bien mélangé, on le verse dans l'eau et on laisse agiter pendant 1 minute avant d'ajouter les vêtements; on augmente ainsi l'efficacité du produit et on évite les dépôts sur les tissus. On peut aussi en appliquer directement sur les taches pour les traiter avant le lavage.

Détergent pour tissus délicats. Les fibres fragiles bénéficieront du faible taux d'alcalinité de ces détergents qui agissent en douceur.

Savon de Marseille (de type Le Chat) ou savon de pays. Très efficace sur les taches, particulièrement celles de graisse, ce produit de grand-mère a repris une place de choix dans l'arsenal moderne et écologique de la lessive. On humidifie le pain et on en frotte la tache afin d'imprégner le tissu de savon, avant de laisser agir une dizaine de minutes. La version en flocons peut également être utilisée comme détergent tout usage.

Les petits plus

Javellisant à l'oxygène (de type Oxy Clean). Ce produit sans chlore mise sur le peroxyde d'hydrogène pour éliminer les taches. On peut le diluer pour y faire tremper nos vêtements tachés ou en ajouter à l'eau dans la machine à laver.

Assouplisseur de tissus. S'il donne une odeur agréable aux vêtements, il est surtout pratique pour le linge de maison qui sera remisé durant de longues périodes. On peut diminuer la quantité recommandée de moitié sans atténuer son efficacité. Les multiples produits chimiques qu'il contient n'en font pas un choix très écolo, et il peut irriter les peaux sensibles.

Cristaux de soude (de type Si net, de Arm & Hammer). Pour adoucir une eau dure ou pour augmenter l'efficacité de notre détergent tout usage, on en met 1/3 t (80 ml) dans l'eau en même temps que ce dernier.

Vinaigre blanc. On en ajoute 1/2 t (125 ml) à l'eau de rinçage (dans le godet destiné à l'assouplisseur) la première fois qu'on lave des vêtements de couleur pour que celle-ci se fixe et conserve son éclat. Le vinaigre agit également comme assouplisseur: il réduit l'électricité statique et adoucit les vêtements.

Sacs en filet. On y met nos bas, culottes et vêtements délicats.

Crayon antitaches. On en garde un dans notre sac à main pour nettoyer sans tarder les taches sur nos vêtements... et se faciliter la vie au moment du lavage.

Astuce écolo: On privilégie les produits inodores, plus écologiques et moins irritants pour la peau. On aime que nos vêtements soient parfumés? On verse 5 ou 6 gouttes de l'huile essentielle de notre choix sur un linge de coton qu'on met dans la sécheuse quelques minutes avant de retirer nos vêtements.

 

VOUS AVEZ DU MAL À DÉCHIFFRER LES ÉTIQUETTES ? TÉLÉCHARGEZ NOTRE GUIDE DES SYMBOLES ICI:

Lessive: comprendre les étiquettes

 


Du panier à la machine

1. On vide les poches. 

2. On trie les vêtements en trois piles: blancs, couleurs moyennes (la plupart des couleurs: rose, orangé, beige, etc.) ou vêtements multicolores, et couleurs foncées (noir, brun foncé, vert bouteille, etc.). De ces trois piles, on retire les vêtements très souillés, qu'on fait tremper environ 10 minutes dans l'eau froide (une bonne partie de la saleté restera dans l'eau de trempage). Les vêtements qui perdent leurs fibres devraient être lavés séparément; c'est le cas de certaines serviettes et de matières comme la laine.

Truc de pro: Pour sauver du temps, on utilise trois paniers à linge sale correspondant à ces trois piles. Ainsi, tous les membres de la famille pourront contribuer au triage.

3. On tourne les jeans et les vêtements de couleur vive à l'envers pour réduire les risques de décoloration.

4. On déroule les manches pour qu'elles soient bien lavées.

5. On attache tout: boutons de chemise, fermetures-éclair, velcros, agrafes de soutiens-gorge, cordons et lacets. On s'assure ainsi de préserver la forme du vêtement et on évite du même coup que les velcros et agrafes ne s'accrochent à d'autres vêtements et ne les abîment.

6. On glisse nos vêtements délicats (bas, soutiens-gorge, chemisiers, etc.) dans des sacs en filet pour éviter qu'ils ne soient fragilisés par l'agitateur ou ne s'entortillent autour de ce dernier ou d'autres vêtements.

7.  On met les vêtements dans la laveuse en petits paquets, tout autour de l'agitateur de manière à bien répartir le poids dans le tambour. On ne surcharge pas la laveuse (on ne la remplit pas plus qu'aux trois quarts): les vêtements doivent pouvoir bouger librement pour que le détergent puisse faire son travail correctement.

Tirer le meilleur de sa laveuse

Peu de gens le font, et ils y perdent! Pour connaître ses différentes fonctions, son entretien et la quantité maximale de vêtements qu'on peut y placer, on lit la brochure d'instructions fournie à l'achat.

Choisir le bon cycle

Permanent press. Ce cycle convient à presque tous les vêtements. Comme l'agitation est faible, les vêtements en ressortent peu froissés.

Régulier. Ce cycle est surtout utilisé pour les vêtements très sales, comme les vêtements d'enfants, ou pour les articles qu'on repassera par la suite.

Délicat. On utilise ce cycle pour les vêtements aux fibres fragiles (lin, satin, laine, etc.) ou pour tout vêtement qu'on serait tentée de laver à la main.

La bonne température

• Eau froide. On l'utilise dans la plupart des cas si on utilise du détergent liquide, car elle risque moins d'altérer les tissus.

Eau tiède. On la réserve aux vêtements très sales ou si on emploie du détergent en poudre.

Eau chaude. Certaines personnes l'utilisent pour «désinfecter» les vêtements, mais la plupart des fibres, à l'exception du coton, la supportent mal. L'efficacité des détergents d'aujourd'hui rend son utilisation superflue.

Si on lave ensemble des vêtements qui ont des indications de lavage différentes, on choisit toujours la température la plus froide et le cycle le plus délicat.

 

Taches 101

Voici certains principes de base à respecter pour venir à bout des taches.

  • Nettoyer sans attendre. Plus on tarde, plus la tache aura le temps de s'incruster et plus elle sera tenace.
  • Éponger les taches liquides. On absorbe le maximum de liquide (vin, café, etc.) à l'aide de papier absorbant.
  • Gratter les taches séchées avec l'ongle ou le côté non affuté d'un couteau.
  • Appliquer le produit détachant. On glisse un papier absorbant sous le tissu avant d'appliquer le produit pour éviter que la tache ne se répande sur l'autre côté du vêtement. On frotte avec des mouvements circulaires, et non de gauche à droite, pour éviter d'étendre la tache.
  • Faire tremper les vêtements tachés pendant une dizaine de minutes (sans détergent).
  • S'assurer que la tache a disparu avant de faire sécher ou de repasser. Une tache séchée à la machine est beaucoup plus difficile à éliminer par la suite. Si le vêtement demeure taché après un premier lavage, on répète le processus de détachage au complet et on lave de nouveau.

Qu'en est-il de l'eau de Javel? Elle est très efficace pour venir à bout de certaines taches, mais a des effets négatifs sur l'environnement. Utilisée à répétition, elle a aussi tendance à faire jaunir les vêtements et à fragiliser les tissus. Pour blanchir les vêtements de façon moins brutale et moins toxique, on ajoute 1/2 t (125 ml) de peroxyde d'hydrogène à notre lavage en remplacement de l'eau de Javel. Pour blanchir des vêtements légèrement jaunis, on ajoute à notre eau de rinçage l'écorce de deux ou trois citrons dans un sac en filet.

Le séchage

La plupart des vêtements peuvent être séchés à la sécheuse, en autant qu'on respecte la température maximale indiquée sur l'étiquette d'entretien. On n'y met jamais de vêtements en soie ou 100 % laine.

• Comme la laveuse, la sécheuse ne doit pas être surchargée (on ne la remplit jamais plus qu'aux trois quarts), car les vêtements doivent avoir suffisamment d'espace pour culbuter.

• Une sécheuse presque vide ne fonctionne pas nécessairement mieux, et le temps de séchage sera proportionnellement plus long. Si on a peu de vêtements à sécher, on ajoute deux ou trois serviettes. Idem si on fait sécher de gros articles, comme des oreillers ou un manteau.

• Si on sèche ensemble des vêtements qui requièrent des températures différentes, on choisit toujours la moins élevée.

• On sèche une couette ou un manteau en duvet? On ajoute trois ou quatre balles de tennis dans la sécheuse; elles aideront à bien répartir la bourre de duvet.

• On ne prolonge pas le temps de séchage. Si les vêtements restent trop longtemps dans la sécheuse, ils se froisseront davantage, seront chargés d'électricité statique et ils risquent de rétrécir. La plupart des nouvelles sécheuses ont un senseur d'humidité qui détermine le temps de séchage: on privilégie ce réglage plutôt que la minuterie.

• On sort nos vêtements de la sécheuse dès qu'ils sont secs et on les plie tout de suite. On préviendra ainsi les faux plis.

• On suspend les vêtements en tissu synthétique encore légèrement humides sur des cintres rembourrées: on sauvera sur le repassage!

• On vide le filtre de la sécheuse après chaque utilisation: cela diminue les risques de surchauffe et la circulation de l'air sera meilleure.

Truc de pro : Des résidus d'un mouchoir de papier oublié recouvrent nos vêtements? On met deux ou trois vieux bas de nylon avec nos vêtements dans la sécheuse; ils absorberont la majorité des peluches.

Mythe écolo: En hiver, il n'est pas plus écologique de suspendre ses vêtements dans la maison sur un sèche-linge que de les mettre dans la sécheuse: la maison sera plus humide et le système de chauffage devra compenser.

 

L'entretien des tissus

Coton: eau froide, tiède ou très chaude • détergent tout usage • peut être javellisé • lavage au cycle régulier ou permanent press • peut aller à la sécheuse.

Laine: eau froide • détergent pour tissus délicats • ne jamais javelliser • laver à la main • sécher à plat entre deux serviettes épaisses. Exception : Les vêtements de laine qui contiennent des fibres synthétiques peuvent être lavés à la machine, au cycle délicat. Attention: Laver la laine à l'envers et ne pas la mélanger avec d'autres tissus, car elle laissera des résidus qui colleront aux autres vêtements.

Lin: eau froide ou tiède • détergent pour tissus délicats • javelliser avec précaution • laver à la main ou à la machine, au cycle délicat, ou faire nettoyer à sec • suspendre pour sécher. Attention: Le lin se repasse mieux lorsqu'il est encore légèrement humide.

Rayonne: eau froide ou tiède • détergent pour tissus délicats • ne jamais javelliser • laver à la main ou à la machine, au cycle délicat, ou faire nettoyer à sec • suspendre pour sécher. Attention: Comme le lin, la rayonne se repasse mieux lorsque elle est encore légèrement humide et sur l'envers du vêtement.

Soie: eau froide ou tiède • détergent pour tissus délicats • ne jamais javelliser • laver à la main • suspendre sur un cintre rembourré pour sécher. Attention: ne pas mélanger la soie avec d'autres tissus, au risque de l'abîmer.

Tissus synthétiques (polyester, nylon, acrylique, acétate, viscose, élasthanne): eau froide à tiède; ne pas utiliser de l'eau trop chaude, car ces tissus sont sensibles à la chaleur • détergent tout usage • ne jamais javelliser • lavage à la machine au cycle régulier ou permanent press • sécheuse à basse température. Exceptions: Il est préférable de laver à la main les vêtements 100 % élasthanne (couramment appelé spandex), tels que les maillots de bain, puisque la machine peut abîmer les fibres élastiques; on évite de tordre les vêtements en viscose; on les suspend pour les sécher.

Note: Il s'agit là d'informations générales concernant chaque type de tissu. On doit toujours se référer aux étiquettes de nos vêtements puisqu'il existe de nombreux cas particuliers.

 

Pour laver plus vert

• Si on achète un nouvel électroménager, on recherche le symbole EnergyStar. Pour recevoir cette certification, un appareil doit être de 10 % à 50 % plus écoénergétique que les autres.

• Les laveuses à chargement frontal représentent un choix intéressant puisqu'elles utilisent beaucoup moins d'énergie (environ 50 %) et moins d'eau (environ 30 %) que les modèles traditionnels. Elles ont aussi une capacité d'essorage supérieure, ce qui permet de diminuer le temps de séchage.

• Il existe sur le marché une panoplie de détergents et de produits anti-taches dits verts. On recherche l'Éco-logo, qui indique au consommateur que ce produit respecte l'environnement[mal5]. Le sigle de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économique), quant à lui, nous assure que le produit est biodégradable.

Merci à Louise Robitaille, alias Madame Chasse-taches, pour ses nombreux trucs et conseils, et à Marie-Ève Roy, d'Équiterre, pour certains des trucs écolos.

 

Pour aller plus loin

L'ABC des trucs de Madame Chasse-taches, éditions augmentée, par Louise Robitaille, Publistar, 2008, 272 p., 19,95 $.

Ménage vert: se faciliter la vie en la protégeant, par Marc Geet Ethier, Trécarré, 2008, 310 p., 24,95 $.

 

Commentaires

Partage X
Entretien

Notre guide pratique de la lessive

Se connecter

S'inscrire