Entretien

Le mystère des bas perdus

Billet de blogue par
Le mystère des bas perdus

  Photographe : Coup de Pouce

Entretien

Le mystère des bas perdus

Billet de blogue par

Il y a bientôt 20 ans que je pratique un certain sport extrême.  Avec assiduité, tous les jours, sans jamais me défiler. Et en toute modestie, je suis devenue experte. S’agit-il du saut en parachute, du bungee ou du héli-ski ? Pas du tout : c’est de conciliation travail-famille dont il est question. En 20 ans, j’ai réussi à accomplir avec succès toutes mes tâches professionnelles,  élever trois enfants,  demeurer informée sur ce qui se passe dans le monde, nourrir ma passion pour le cinéma,  me maintenir en bonne forme physique, être présente pour mes amies, rester à peu près alerte, faire un MBA et surtout, ne jamais oublier un enfant à un cours de danse ou dans une toilette publique ! Mais une chose m’a complètement échappé.  Le maillon faible que je n’ai jamais réussi à maîtriser, c’est le lavage des bas.

Là, c’est un échec total. Il n’y a rien à faire, jamais je ne réussirai à ne plus perdre de chaussettes au lavage.  Chaque année, des dizaines de paires sont sacrifiées à mon incompétence crasse dans ce dossier.  Les jolies chaussettes achetées à fort prix, les gros bas de laine pour avoir chaud au coin du feu le samedi soir,  des bas de filles, de garçon, de bébé, de chum, les bas de mohair ou de laine d’agora, les bas rouges ou bleus, unis, rayés ou à poids.  Tous sont voués au divorce douloureux et à la séparation à long terme d’avec leur partenaire. A une époque, j’ai essayé de tous les acheter pareil : tout le monde en bas noir de la même taille.  Ce cette manière, la perte d’un bas serait sans conséquence.  Évidemment, ça n’a pas marché : il y en a toujours un qui s’achetait une paire de bas différente, qui ne matchait pas avec les 79 autres dans la maison…

Alors.  Une question à vous mesdames qui êtes triples championnes olympiques dans la catégorie conciliation travail-famille.  Êtes-vous : a- Super compétente en gestion de chaussettes car vous n’avez jamais perdu un seul bas. b- Semi compétente car vous en  avez déjà perdu temporairement, mais vous les avez retrouvés, soit en tapon sous un lit, ou camouflés derrière la laveuse, ou encore dans la cour arrière au printemps si vous avez un chien. c- Complètement incompétente, car vous en avez perdu des dizaines par année, et franchement, vous ne savez pas où ils vont. Au secours, éclairez-moi !  J’ai besoin de savoir où je me situe dans cette histoire !  Et si vous avez des trucs, partagez-les s’il vous plait ! Vite !

Commentaires

Partage X
Entretien

Le mystère des bas perdus

Se connecter

S'inscrire