Entretien

8 conseils pour repousser les cambrioleurs

8 conseils pour repousser les cambrioleurs

  Photographe : istockphoto.com

Entretien

8 conseils pour repousser les cambrioleurs

On leur rend la vie difficile en protégeant notre demeure avec ces conseils faciles à appliquer.

1. Sécuriser l’extérieur de la maison

On observe l’ensemble de notre maison depuis la rue pour repérer ce qui pourrait pousser le rôdeur à la cambrioler. Les précautions suivantes l’en dissuaderont:

  • On taille les buissons pour que personne ne puisse s’y cacher.
  • On bloque les fenêtres du garage et on le ferme à clé.
  • On range outils et échelle qui pourraient faciliter l’accès à l’intérieur de la maison.
  • On mise sur une clôture grillagée plutôt que pleine, ou à mi-hauteur, pour qu’un intrus puisse être facilement repéré par un voisin.
  • On installe des détecteurs de mouvement près des portes à l’avant et à l’arrière ou un éclairage photosensible qui se déclenchera le soir venu.
 
2. Renforcer les portes et fenêtres

«Vérifier que tout est fermé à clé peut sembler un conseil idiot, admet Jean-François Charland, directeur de l’organisme Tandem du quartier de Villeray, mais dans un cambriolage sur trois, les malfaiteurs entrent par une porte non verrouillée.» Afin de rendre nos serrures efficaces, on prend les mesures suivantes:

  • On renforce les cadres de portes en fixant des bandes de métal au bâti. «Ils cèdent plus vite que les serrures, en général», précise Jean-François Charland. Si les charnières donnent sur l’extérieur du logement, la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) conseille d’enfoncer une petite vis dans chaque goujon et de meuler les fentes de toutes les vis pour qu’elles soient indévissables.
  • On entoure la serrure d’une plaque d’acier et on ajoute une cornière sur le bâti de porte pour empêcher l’insertion d’une carte de crédit.
  • On boulonne les climatiseurs aux cadres de fenêtres, de l’intérieur, pour empêcher qu’on les retire. «S’il suffit de tirer ou de pousser l’appareil pour qu’il tombe, le logement est grand ouvert!» rappelle Jean-François Charland.

 

3. Cacher les objets de valeur

Aux abords des fenêtres, rien ne doit rester à la vue des rôdeurs. Il ne faudrait pas attirer l’attention inutilement. Ordinateur, tablette, console de jeu, chaîne audio, disque dur externe... On remise tout ce qui peut être attirant. «Il faut éviter les tiroirs de la commode ou le garde-robe, parce que ce sont les premiers endroits où le voleur ira voir», fait remarquer M. Charland. Il est préférable d’emporter en voyage nos objets de valeur, comme les bijoux, ou de les laisser en garde à une personne de confiance.

Si on possède des objets de grande valeur, on peut installer un coffre-fort à la maison, à condition qu’il ne soit pas transportable, ou louer un coffre à la banque. La location coûte de 50 à 500$ par an; les prix varient selon la taille du coffre et le forfait bancaire. «Cela permet aussi de sauvegarder des documents importants en cas d’incendie ou d’inondation», souligne Jean-François Charland.

 

4. Créer l’illusion d’une maison habitée

Chaque chose pouvant semer le doute dans la tête du voleur est importante. S’il pense que la maison est peut-être habitée et qu’il risque de tomber nez à nez avec quelqu’un, il pourrait bien renoncer. Voici des trucs pour simuler une présence:

  • On installe des minuteries pour les lampes d’appoint, la chaîne audio ou encore le téléviseur. Certaines sont multiprogrammables, d’autres se règlent au moyen d’une application sur téléphone intelligent. Prévoir de 10 à 50$ par minuterie.
  • On interrompt la distribution du courrier et celle des journaux afin qu’ils ne fassent pas déborder la boîte aux lettres. Un voisin de confiance peut aussi les ramasser.
  • On mandate quelqu’un pour tondre la pelouse, entretenir le jardin, sortir et ranger le bac de récupération et la poubelle, pour donner l’impression d’une présence.
  • On répond au téléphone grâce au transfert d’appel ou on vide le répondeur régulièrement.

 

5. Faire garder la maison

On peut également inviter des gens à résider chez soi ou du moins à y faire des visites fréquentes. Si on ne connaît personne pouvant s’acquitter de cette tâche, il existe les possibilités suivantes:

  • Faire un échange de maisons. Plusieurs sites internet comme Trocmaison.com, homelink.org ou homeforexchange.com proposent cette formule.
  • Faire appel à une société de gardiennage qui s’occupera des plantes, du courrier, du chat, du gazon et réceptionnera d’éventuelles livraisons. La compagnie Vigie Maison, qui dessert Montréal, Laval et la Montérégie, propose des forfaits à partir de 35$. «Ce n’est pas vraiment dans les moeurs d’ici de faire appel à une personne qu’on ne connaît pas pour s’occuper de notre maison, admet André Lamy, le fondateur de l’entreprise. Mais, après neuf ans et plusieurs centaines de clients, je n’ai eu aucun cambriolage. Par contre, j’ai pu réagir rapidement après des dégâts d’eau que ne détectent pas les systèmes d’alarme.» Il existe aussi des sites comme Trustedhousesitters.com, où des particuliers se proposent de garder gratuitement (le plus souvent) des animaux de compagnie sur place et donc de veiller en même temps à la maison.
 
6. Ne pas ébruiter la nouvelle

Il est important qu’on garde nos projets de vacances pour nous. On attend donc le retour pour mettre des photos sur les réseaux sociaux et on évite d’indiquer nos dates d’absence sur le répondeur. «Il est facile de relier un numéro de téléphone à une adresse via internet, rappelle Jean-François Charland. Cela pourrait mettre la puce à l’oreille de gens mal intentionnés.»

 

7. Opter pour un système d’alarme

Si on habite une résidence isolée, qu’on a des objets de valeur et qu’on est souvent absent, cela peut être la solution idéale. «Toutefois, un système d’alarme ne remplace pas les précautions de base», rappelle M. Charland. Il les complète. En choisissant cette option, on doit prendre les mesures suivantes:

  • Faire installer le système d’alarme par une entreprise certifiée par la Régie du bâtiment et l’Association canadienne de sécurité.
  • Avertir nos voisins et obtenir d’eux qu’ils composent le 911 en cas de déclenchement.
  • Se renseigner auprès du poste de police le plus proche à propos des conséquences pécuniaires d’une fausse alerte.

 

8. Entretenir des liens de bon voisinage

On a beau avoir un système d’alarme dernier cri, rien ne remplace la bienveillance d’un voisin de confiance. L’alarme doit avertir les voisins et les encourager à contacter la police. En région, la Sûreté du Québec a mis sur pied un programme qui s’appelle Bon voisin, bon oeil. Il mise sur la collaboration citoyenne pour lutter, entre autres, contre les introductions par effraction et les incivilités. «Les policiers ne peuvent pas être présents partout, reconnaît le sergent Claude Denis, du service des communications de la SQ. Mais les citoyens peuvent mettre sur pied un comité de surveillance de quartier et, aidés d’un policier, déterminer les préoccupations puis établir un plan d’action.» Les outils de prévention et tous les documents nécessaires à cette démarche sont téléchargeables sur le site sq.gouv.qc.ca.

 

Atténuer les dommages

Ces précautions nous faciliteront la vie si notre demeure est malgré tout cambriolée.

  • Contracter une assurance habitation. La question à se poser, selon Jean-François Charland, n’est pas «Ai-je les moyens d’être assuré?» mais «Ai-je les moyens de ne pas l’être?». De plus, certaines polices d’assurance offrent une couverture illimitée en cas d’absence prolongée.
  • Faire la liste de nos biens, les prendre en photo et scanner nos factures. Garder aussi les originaux.
  • Buriner nos biens de valeur; cela n’empêchera pas leur vol, mais permettra à la police de les retrouver plus facilement. L’organisme montréalais Tandem peut nous y aider. En région, la Sûreté du Québec peut aussi prendre en charge l’opération. Il existe enfin des crayons d’identification invisible en vente dans les quincailleries, comme le modèle Trace, qui coûte environ 55$. Ces derniers sont plus pratiques pour le matériel audio et vidéo, qui ne peut être buriné car trop fragile.

 

À LIRE AUSSI: Cambriolage: 5 fausses bonnes idées pour protéger sa maison

Commentaires

Partage X
Entretien

8 conseils pour repousser les cambrioleurs

Se connecter

S'inscrire