10 façons d’organiser son frigo

Auteur : Coup de Pouce

  • Désencombrer le frigo de la cuisine.

Les denrées qu'on achète en nombre (sacs de lait, canettes ou petites bouteilles de jus, de bière et autres), celles qu'on ne prévoit pas utiliser dans les prochains jours ou celles qu'on utilise peu souvent (certains condiments, par exemple) peuvent très bien prendre le chemin du frigo au sous-sol. On bénéficiera à la fois d'une visibilité accrue, d'un accès plus facile et d'une meilleure circulation d'air (donc un meilleur fonctionnement) dans notre frigo principal.

  • Utiliser le plus périssable en premier.

Les petits fruits se détériorent plus vite que les pommes et les oranges, la laitue et les fèves germées, plus vite que les carottes et le chou, et la viande hachée et la volaille, plus vite que les biftecks ou les rôtis. Il est important d'en tenir compte dans la planification des repas et des collations.

  • Munir son frigo de paniers de plastique qu'on retrouve dans les magasins à 1 $.

En y regroupant les aliments semblables (fruits, légumes, fromages ou autres), il lui est plus facile de les avoir à l'oeil et d'y accéder facilement.

  • Ranger les aliments à l'endroit approprié.

La température varie d'une zone à l'autre du frigo: on devrait en tenir compte pour maximiser la conservation de nos denrées.

La porte. Comme il y fait moins froid, on y rangera les denrées moins périssables comme les marinades, les condiments, les confitures et les boissons (jus, bière et autres). Surtout pas le lait ni les oeufs.

La moitié du haut. Dans la plupart des frigos, où le compartiment de congélateur est situé en haut, c'est la partie la plus froide. Idéale donc pour les aliments plus périssables comme les produits laitiers, les oeufs, les plats préparés et la viande cuite.

Le tiroir à viande. C'est l'endroit parfait pour les viandes et les volailles crues, car leurs jus ne peuvent s'écouler et contaminer les autres aliments du frigo.

Les deux grands tiroirs. Avec leur régulateur d'humidité, ils sont conçus pour les fruits et les légumes, que l'on séparera (un tiroir pour les fruits et l'autre pour les légumes). En effet, le gaz éthylène dégagé par certains fruits pourrait accélérer le mûrissement des légumes. 

  • Connaître les durées de conservation des aliments.

Pour s'aider à gérer son inventaire, on pourrait avoir sous la main (à l'intérieur d'une armoire de cuisine, par exemple) une liste des durées d'entreposage des aliments, telle celle du Thermoguide disponible sur le site du MAPAQ.

  • Prévoir un coin collations dans le frigo.

Il suffira de réunir sur une même tablette une variété d'aliments sains: yogourts, poudings au lait ou au soja allégés en gras et en sucre, desserts au tofu, portions de fromage réduit en gras, tartinades de type hummus ou baba ghannouj, smoothies et autres. En optant pour des portions individuelles, il sera plus facile de contrôler les quantités ingérées!

  • Prévoir un coin surplus dans le frigo.

Les petits contenants de restants de table disséminés dans le frigo risquent facilement de se voir oubliés. En les regroupant sur une même tablette, on les aura mieux à l'oeil. Attention cependant, après 3 ou 4 jours dans le frigo, de penser à les utiliser rapidement!

  • Faire un souper vide-frigo par semaine.

Le vendredi par exemple, lorsque la quantité le permet, on peut mettre tous ses restants sur la table et composer une assiette au goût de chacun. Bien sûr, personne ne mangera la même chose à ce repas, mais à tout le moins, chacun mangera à sa faim... et on videra le frigo.

  • Recycler.

Rien de tel que quelques bouchées de viande, de légumes ou de riz pour bonifier une recette. La soupe offre à cet effet un excellent véhicule, tout comme une foule d'autres plats de tous les jours: les casseroles et les salades de riz ou de pâtes, les omelettes et frittatas, les sautés, la pizza, les croquettes, le pâté chinois, les plats mijotés (chilis, ragoûts), les sauces pour pâtes et les garnitures à sandwichs. Un reste de fruits frais, seuls ou combinés à d'autres fruits (frais, surgelés ou en boîte) font aussi d'excellents muffins, salades de fruits, compotes, croustades ou smoothies.

À la recherche d'idées? Plusieurs sites Internet (dont coupdepouce.com) disposent d'un moteur de recherche permettant d'obtenir la liste des recettes qui renferment un ingrédient donné.

Pour s'aider à organiser son frigo, voici trois bonnes habitudes à prendre:

1. Acheter seulement lorsqu'on sait comment et quand on va utiliser l'aliment. Et ce «quand» devrait de préférence être dans la semaine suivant l'achat. En effet, la valeur nutritive des fruits et légumes frais se détériore rapidement. Le lait, le yogourt et les charcuteries, une fois l'emballage ouvert, se gardent quelques jours seulement, tout comme les viandes et les poissons frais.

2. Une fois par semaine, faire l'inspection du frigo. On se hâte de consommer les produits laitiers ouverts, les viandes, les restants de table et les autres aliments très périssables. En jetant un coup d'oeil régulier au frigo, on évite aussi d'acheter des produits qu'on avait déjà!

3. Tirer profit du surgelé et des conserves. Ils sont prêts à cuire ou à manger. De plus, leur teneur en nutriments reste stable pendant plusieurs mois et s'avère souvent supérieure à celle du produit frais (fruit, légume, viande, poisson) qui provient de loin ou dont on avait oublié l'existence. Autre avantage: ils libèrent de l'espace dans le frigo.

Commentaires

Partage X
Entretien

10 façons d’organiser son frigo

Se connecter

S'inscrire