Décoration
11 nov. 2010

Rénover sa salle de bain étape par étape

Par Martine Gingras, Coup de pouce, novembre 2010

Auteur : Coup de Pouce

Décoration
11 nov. 2010

Rénover sa salle de bain étape par étape

Par Martine Gingras, Coup de pouce, novembre 2010

Rénover sa salle de bain: 5 questions à se poser

1. Pourquoi rénove-t-on?

Est-ce pour améliorer le confort, pour rendre la pièce plus pratique ou en vue d'une revente? Il y a quelques années, la tendance était au «flip» de maison: on rénovait à bas prix pour revendre à profit. «La récession et le vieillissement de la population ont changé la donne, indique toutefois Patricia Diamente, de la Boutique de plomberie Décoration 25. On ne veut pas avoir à refaire le projet dans quelques années, alors on investit dans la qualité.»

2. Y a-t-il des problèmes à résoudre?

Si on remarque de l'humidité persistante, des moisissures, des problèmes de structure ou une mauvaise circulation de la chaleur, on doit trouver l'origine du problème et y remédier avant de remettre du neuf. Pour faire l'état des lieux, on se réfère au guide Avant de rénover votre salle de bain, de la SCHL. On note aussi les petits détails qui nous dérangent dans l'aménagement actuel: armoires qui débordent, manque d'éclairage, difficultés d'entretien, etc. On repensera la pièce en conséquence.

3. Quels sont nos besoins et nos habitudes?

On se prélasse dans la salle de bains, ou on y passe en coup de vent? Aime-t-on barboter seule ou à deux? Y a-t-il des heures de pointe devant le lavabo? Selon nos observations, on voudra peut-être agrandir la pièce, prévoir plus d'espace comptoir, ajouter un second lavabo, etc.

4. Qu'est-ce que je veux faire moi-même?

Le plus simple est de remettre le projet entre les mains d'un entrepreneur général ou d'une entreprise spécialisée, mais une solution économique consiste à faire dessiner un plan par un designer ou un architecte, puis à en faire des bouts soi-même et de gérer à la pièce l'intervention de chaque spécialiste.

5. Quel est mon budget?

L'investissement moyen varie en fonction de la dimension de la pièce, de l'ampleur des rénovations et de la qualité des matériaux et des sanitaires. Ainsi, on peut rénover complètement une salle de bains pour aussi peu que 2 500 $ tandis qu'une luxueuse rénovation sur mesure peut coûter 20 000 $ et plus. Pour comparer où se jouent les variations de coûts, on aime bien le «Coffre à projets» de Réno-Dépôt, qui propose trois rénovations d'une même salle de bains, avec trois budgets.

 

 

Rénover sa salle de bain: repenser l'espace

Avant de rénover, on doit établir le plan de match. Si on désire réaménager les lieux, il faudra tenir compte de l'emplacement des portes et fenêtres, de même que de la plomberie et des prises électriques. Si on souhaite agrandir la pièce, on devra considérer les possibilités d'ouverture dans les pièces adjacentes (penderie, chambre) ainsi que les murs porteurs. Prévoit-on déménager les sanitaires? On évalue alors comment on accédera à la tuyauterie: «Bouger le plomb de toilette peut occasionner des dégâts. C'est un pensez-y bien si la pièce du dessous est déjà finie», prévient Patricia Diamente. On fait d'abord un relevé des lieux actuels: on mesure la pièce et on reproduit le plan, à l'échelle, sur un papier quadrillé, en notant où sont les portes et fenêtres, de même que la plomberie et les prises électriques. On trace ensuite un second plan, sur lequel on peut tester différents agencements en respectant quelques règles:


  • «La priorité pour un beau coup d'œil, c'est de dissimuler la toilette», recommande Anaïs Mineau, designer chez Studio par Rona. On peut la camoufler en prévoyant une cloison, ou simplement éviter qu'elle ne se retrouve dans le champ de vision au moment où on entre dans la pièce.

  • On préserve un bon dégagement (au moins 6 po) autour des éléments pour faciliter le nettoyage.

  • On s'assure que les ouvertures de portes (entrée, douche, vanité) ne nuisent pas à l'utilisation des appareils sanitaires.

 

Il est recommandé de consulter un conseiller ou un designer pour discuter de nos idées et avoir un deuxième avis sur notre plan: certains centres de rénovation ou de décoration offrent ce service gratuitement. Si on préfère qu'un designer professionnel nous accompagne de manière plus personnalisée et dessine le plan pour nous, on prévoit débourser de 60 $ à 100 $ de l'heure pour ses services. Si on touche à un mur porteur, mieux vaut consulter un professionnel (ingénieur, architecte ou technologue), qui s'assurera que le projet ne compromet pas la structure du bâtiment. Enfin, avant de se lancer, on n'oublie pas de contacter notre municipalité pour soumettre le plan et obtenir un permis de construction.

 

Rénover sa salle de bain: créer l'ambiance

Les matériaux, les couleurs et les textures sont autant de façons de créer l'ambiance: la voudra-t-on feutrée ou énergisante? Souhaite-t-on une pièce en continuité avec le reste de la maison, ou une oasis favorisant l'évasion?

Côté style, la tendance est aux choix durables, qui ne se démoderont pas après quelques années: des matériaux nobles (bois, pierre, verre, porcelaine), des sanitaires classiques et des couleurs plutôt neutres (gris, beige, crème, blanc). C'est par les accessoires (miroir, bibelots, paniers de rangement, tapis), qui sont faciles à remplacer sans se ruiner, qu'on ajoutera du caractère et de la couleur. Voici trois ambiances proposées par la designer Anaïs Mineau, de Studio par Rona:

  • Zen. Une atmosphère de spa, chez soi. On y va dans des tons de gris, on mise sur des sanitaires aux formes épurées et des accessoires exotiques, en teck ou en bambou.

  • Naturel. Place aux beiges et aux tons de terre. On mise sur des formes qui rappellent la nature et des matériaux bruts: tapis de sisal, insertions en pierres de rivière.

  • Méditerranéenne. Si on aime la couleur, le bleu reste une valeur sûre. On joue quand même une bonne dose de blanc dans la pièce, avec des touches de turquoise (par exemple en insertions de pâte de verre) et des accessoires couleur chocolat.

 

Rénover sa salle de bain: l'éclairage

On a besoin d'un éclairage général: afin de pouvoir doser la luminosité, on opte pour un halogène relié à un gradateur. Puis, selon la taille de la pièce, on ajoute une ou plusieurs lumières.

  • Au-dessus du lavabo, on opte pour une lumière de face et diffuse, placée de part et d'autre du miroir. On évite l'éclairage directionnel ou un luminaire placé au-dessus de notre tête: «Ils éblouissent et créent des ombres et des cernes qui compliquent le maquillage et le rasage», signale Anaïs Mineau.

  • Au-dessus du bain et de la douche, on prévoit des encastrés. Si on a une alcôve, on peut aussi y mettre des chandelles.

  • Si le duo laveuse-sécheuse se trouve dans la salle de bains, on prévoit aussi un éclairage fonctionnel, relié à un circuit électrique indépendant.

Rénover sa salle de bain: l'habillage des fenêtres

On veut maximiser la lumière naturelle, tout en protégeant notre intimité. On oublie les rideaux (les moisissures s'y logeront à toute vitesse) et les stores en aluminium (qui finiront par ternir). Les fenêtres givrées sont une option. Parmi les nouveaux produits résistants à l'humidité, on retient les stores de polyester alvéolés et les persiennes de polysatin; dans les deux cas, on trouve des modèles qui permettent de dégager seulement le haut de la fenêtre, pour faire entrer la lumière tout en gardant la partie du bas à l'abri des regards.

Rénover sa salle de bain: les planchers

Résistante, lavable et offerte dans une abondante palette de coloris, de formats et de styles, la porcelaine est notre meilleur choix; elle convient aussi si on compte installer un plancher radiant. On peut économiser en optant pour de la céramique, mais on choisit alors la meilleure qualité: «Rien en bas du grade 4 ou mieux, du grade 5, sans quoi elle sera cassante et risque de s'écailler», signale Anaïs Mineau. La tendance est aux tuiles rectangulaires (12 po x 24 po) plutôt que carrées, et à celles qui imitent le lin, la pierre, l'ardoise et même le bois. Si on préfère s'entourer de bois jusque dans la salle de bains, on s'assure que les joints sont conçus pour résister aux infiltrations. Les bois exotiques, comme l'ipé, le teck et le bambou, sont étanches et constituent de bons choix. Dans les options abordables, le vinyle est facile d'entretien, mais beaucoup moins durable.

Rénover sa salle de bain: les murs

La peinture est l'idéal: elle est abordable, lavable et surtout, si on se lasse du décor, on pourra le renouveler d'un simple coup de pinceau. On choisit impérativement une peinture pour cuisines et salles de bains: «Elle comporte des fongicides qui préviennent la prolifération de moisissures», rappelle Anaïs Mineau.


Pour aller plus loin

La maison verte: Guide complet du bricoleur, Black & Decker, Les Éditions de l'Homme, 2009, 239 p., 34,95 $.

Partage X
Décoration

Rénover sa salle de bain étape par étape

Se connecter

S'inscrire