Décoration

Problèmes de déco? Solutions de pros

Problèmes de déco? Solutions de pros

Auteur : Coup de Pouce

Décoration

Problèmes de déco? Solutions de pros

Par où commencer pour définir le style d'une pièce?
On peut s'inspirer de notre personnalité (est-on de type classique, champêtre, moderne?), de l'atmosphère qu'on veut créer (dynamisante, reposante, feutrée?) ou d'objets qu'on veut mettre en valeur (sofa en cuir, table de réfectoire, etc.). On a du mal à définir notre style? On découpe nos coups de coeur dans les revues de déco et on dégage une tendance parmi nos choix. Josée Angrignon, styliste-accessoiriste, suggère d'opter pour des meubles classiques intemporels (ex.: un sofa de teinte neutre, une armoire ancienne, une chaise aux lignes sobres) et d'y juxtaposer des accessoires tendance.

La décoration devrait-elle être semblable dans toutes les pièces de la maison?
Les pièces fermées (chambre à coucher, bureau, salle de bains) peuvent avoir une personnalité distincte. Par contre, dans les pièces ouvertes et le vestibule, il est préférable de garder un lien harmonieux en utilisant une même famille de couleurs dans toute la maison, surtout si celle-ci est à aires ouvertes. On peut ensuite ajouter des petites touches personnalisées dans chaque pièce. Ainsi, on pourrait avoir des murs blanc et beige partout, mais des coussins rouges au salon et des accessoires bruns dans la salle à manger. Si on choisit des couleurs différentes (par exemple, vert pour le salon et jaune pour la salle à manger), il est important d'assurer une continuité entre toutes les pièces. Une bonne façon de le faire: opter pour un camaïeu, c'est-à-dire une même couleur déclinée en teintes plus ou moins foncées ou saturées, conseille Josée-Ann Cloutier, responsable des communications chez Benjamin Moore.

Comment placer nos meubles pour faire paraître une pièce plus grande? Contrairement à ce qu'on pourrait croire, plutôt que de les coller au mur, on devrait laisser un espace d'au moins 6 pouces entre nos meubles et le mur. Cela crée une perspective qui fait paraître la pièce plus grande. Autre façon d'agrandir l'espace: on crée des aires de circulation pour faciliter les déplacements et laisser le décor respirer. On évite aussi de tout centrer. Par exemple, on a souvent le réflexe de placer le lit au milieu de la chambre à coucher, entouré de deux tables de nuit; on peut briser cette monotonie en exploitant un côté de lit qu'on utilise davantage.

Comment concilier des chaises et des sofas de différentes teintes dans une même pièce?
En faisant des rappels par le biais d'un tapis ou d'un tableau dans lesquels on retrouve les différentes couleurs de notre mobilier. On peut aussi faire le lien à l'aide d'un rideau de tissu ligné dans les mêmes couleurs.

Combien d'essences de bois peut-on marier dans une seule pièce? Quand il y en a deux, c'est souvent suffisant. Cela inclut les meubles, les accessoires et le plancher. Toutefois, ce n'est pas une règle inflexible, comme le fait remarquer la designer Sylvie Descoteaux. Dans certains cas, trois ou même quatre couleurs de bois différentes peuvent cohabiter harmonieusement. Celles-ci doivent alors avoir une couleur de base similaire (soit jaune, soit rosée). Ainsi, un plancher de pin doré pourra voisiner un meuble chocolat, mais on évitera de le coordonner à un meuble acajou. Une bonne façon d'utiliser le bois est de jouer une même couleur dans des tonalités plus ou moins foncées. On est certaine, ainsi, de ne pas se tromper!

Quelles sont les tendances actuelles, côté papier peint?
Le papier peint fait un grand retour. Selon Line Boissonneault et Jennyfer Brunelle, respectivement décoratrice et designer d'intérieur au Centre de la couleur, il permet un fini moins attendu que la peinture. Les choix plus populaires: les papiers texturés, le papier paille (fait avec de la fibre naturelle de paille texturée) ou la briquelette. Comme le coût du papier peint est plus élevé que celui de la peinture (un rouleau simple à 30 $ couvre 25 pi2, comparativement à 400 pi2 pour un gallon de peinture du même prix), elles conseillent de choisir un motif qu'on conservera longtemps.Comment s'assurer qu'on choisit bien les bonnes couleurs? Premier critère: elles conviennent à notre personnalité et à notre style de déco (voir plus haut). On explore ensuite les objets qui nous font chavirer, comme un tableau ou un tapis, et on tient compte de la couleur du plancher et des meubles. On hésite entre deux couleurs? Comme la luminosité est un facteur important, on place nos échantillons là où la peinture sera appliquée, sur le mur ou au plafond, selon le cas. D'autres aides utiles: les échantillons géants, les flacons d'essai et les outils de décoration virtuels.

Y a-t-il des règles à suivre quant à la couleur du plafond et des moulures?
«Certains designers perçoivent le plafond comme un cinquième mur et proposent un blanc teinté ou une couleur, tandis que d'autres choisissent le blanc pour attirer l'attention vers le bas de la pièce et assurer une continuité dans la maison», répond Dominique Pépin, chef de marque senior chez Sico. Son conseil: adopter l'école de pensée qui convient à notre style. Seule règle à retenir: plus le plafond est pâle, plus il semblera haut. Quant aux moulures, la tendance à les peindre d'une couleur contrastante est en perte de vitesse. On utilise donc la même couleur que pour le mur ou le plafond, mais dans un fini semi-lustré, qui les mettra en valeur (pour les murs, on préfère un fini mat, qui camoufle les imperfections).

Est-il vrai que les couleurs foncées font paraître les pièces plus petites?
«Oui, répond Dominique Pépin. Par un effet d'optique, un mur foncé semble plus près de nous qu'un mur pâle. Donc, pour faire paraître une pièce plus grande, on y met des teintes pâles ou froides.» Cela dit, les couleurs foncées créent de l'ambiance et donnent du cachet. Tout aussi rapetissante: une avalanche de couleurs dans un même espace (trois ou quatre, par exemple). Notre oeil perçoit alors trop nettement les frontières de la pièce, ce qui n'est pas le cas avec des murs monochromes.

Quelle couleur choisir pour nos murs lorsque nos divans sont fortement colorés?
Pour faire ressortir notre divan, on crée un contraste en optant pour une couleur opposée (par exemple, un mur brun derrière un divan crème). Si on souhaite plutôt le fondre dans le décor, on choisit une teinte similaire ou plus pâle. Notre divan est multi-tons? On peint les murs de la couleur dominante. Pour la repérer, on le regarde de loin en plissant les yeux.Comment rafraîchir un meuble de mélamine qui a fait son temps?

On le peint! Le secret: bien préparer la surface, une étape trop souvent négligée et qui explique bien des problèmes d'adhérence.
1. On nettoie le meuble avec un produit dégraissant de type TSP (phosphate trisodique; 1,78 $ pour 400 g, dans les quincailleries), qui enlève les traces de doigts et matifie la surface. On enfile des gants pour mélanger la poudre et l'eau, et on rince bien après.
2. On sable légèrement la surface. 3. À l'aide d'un rouleau en mousse, on applique un apprêt, puis une peinture au fini mélamine.
4. On laisse durcir 18 heures entre les couches (idéalement, on en applique trois).

Peut-on peindre la céramique?
Tout à fait.
1. On la nettoie avec du phosphate trisodique.
2. On applique ensuite un apprêt pour surfaces brillantes.
3. Pour simuler les joints, on applique d'abord une couche de fond dans un fini mat.
4. On délimite ensuite les carreaux à l'aide de ruban-cache et on peint la surface des tuiles avec une peinture dont le fini peut aller de perle à très lustré.

Que faire avec le préfini des murs du sous-sol?
Meilleur moyen de le dissimuler: le peindre.
1. Pour faire disparaître les rainures, si désiré, les boucher avec un composé de type Polyfilla. 2. Poncer la surface afin de favoriser l'adhérence et la laver pour enlever toute poussière.
3. Appliquer un apprêt à l'alkyde et laisser sécher 16 heures.
4. Appliquer une peinture au latex ou à l'alkyde.
D'autres possibilités? Le recouvrir de papier peint ou de lambris ou encore l'arracher, boucher les trous à l'aide d'un composé à joint puis poser des panneaux de gypse.

Est-il difficile de poser des lattes de bois sur un mur?
Assez facile à réaliser, un lambris donne un cachet champêtre qui évoque les maisons victoriennes du début du siècle ou celles du Maine (ce qui pourrait nous inspirer un décor de bord de mer), selon Suzanne Potel, désigner de Décor Métamorphose. Les lattes de bois de 3 1/2 po, offertes en plusieurs essences de bois ou en MDF, sont vendues en paquets. Certains fabricants offrent même des plinthes et des cimaises pré-rainurées assorties, de sorte qu'on n'a plus qu'à scier les lattes à la longueur voulue et à assembler le tout (prévoir toutefois de louer une cloueuse).

Peut-on teindre un plancher de bois verni défraîchi?
«Oui, à condition de sabler au préalable pour enlever le vernis existant. Si le plancher est teint et qu'on veut le teindre d'une autre couleur, un sablage plus en profondeur sera nécessaire. Les bois mous (mélèze, pin) nécessiteront un sablage plus important, car leur capacité d'absorption de la teinture est plus grande que celle des bois durs (érable, merisier, chêne, bois exotiques)», prévient Mark Skoda, responsable marketing et communication chez Million de Tapis et Tuiles. Si le plancher est usé à certains endroits seulement, on se procure un kit revitalisant, comme le Système de restauration de planchers de bois Varathane Renewal, de Flecto, qui couvre 225 pi2 (99,75 $, chez Rona). Cela est efficace pour les petites surfaces localisées dans des zones discrètes, mais, si l'usure est plus importante et très visible, il vaut mieux sabler pour s'assurer d'un résultat uniforme. On s'adresse à un professionnel pour des conseils adéquats.

Pour en savoir plus
Des sites Internet remplis d'idées, de fiches de projets et d'outils pratiques (dont des décorateurs virtuels):

Benjamin Moore
PaintCafé
Réno-Dépôt
Rona
Sico
Stores décoratifs (consultation à domicile)

Commentaires

Partage X
Décoration

Problèmes de déco? Solutions de pros

Se connecter

S'inscrire