Décoration

Home staging: comment faire craquer l'acheteur de notre maison

Home staging: comment faire craquer l'acheteur de notre maison

Auteur : Coup de Pouce

Décoration

Home staging: comment faire craquer l'acheteur de notre maison

La règle des «R»
La mise en valeur résidentielle repose sur six techniques de base assez simples: Réparer, Rafraîchir, Réaménager, Revaloriser, Réduire et… Ranger!

Réparer: à vivre entre les mêmes murs, on en vient souvent à ne plus voir certains détails: une porte d'armoire qui grince, un clou qui dépasse, un carreau de céramique effrité. Les visiteurs, eux, ne seront pas aussi complaisants. Si on veut le séduire, il faut se mettre à sa place et se rappeler qu'à moins d'être un passionné du bricolage, il n'aura pas envie de rénover dès l'acquisition.

Rafraîchir: on a souvent tendance à sortir rouleaux et pinceaux quand on emménage quelque part… pas quand on en sort. Cependant, un peu de peinture fraîche peut faire une grande différence. Pourquoi ne pas en profiter pour éliminer certaines couleurs moins populaires auprès des acheteurs québécois, comme le jaune, le violet et l'orangé? Les tons plus neutres s'avèrent une valeur sûre, car ils risquent de plaire à un plus grand nombre de visiteurs.

Réaménager: une table très volumineuse peut masquer l'espace disponible pour le buffet des futurs propriétaires. Pourquoi ne pas l'entreposer quelque part et la remplacer par une autre, louée à une boutique… ou empruntée à une amie? On porte également attention aux meubles qui peuvent bloquer le passage, au canapé qui gagnerait à changer d'angle, etc. On dissimule également les poubelles et les bacs à recyclage.

Revaloriser: on ne soupçonne pas toujours l'effet que peuvent apporter quelques bougies, un cadre bien situé, des robinets qui brillent… Surtout, il faut penser à l'éclairage. On aime la lumière, de préférence naturelle. On ouvre nos rideaux et on n'hésite pas à laisser les lampes allumées.

Réduire: une pièce surchargée peut donner une impression d'exiguïté, voire un sentiment d'étouffement. Ce n'est pas l'image que l'on veut projeter de notre maison «vedette»! Alors, on commence nos boîtes ou on fait une vente de garage. On en profite pour décrocher du mur du sous-sol le hibou fait par maman lors de son seul et unique cours de macramé. Ce que les acheteurs désirent, c'est avoir de la place pour imaginer. Prenez exemple sur les maisons modèles. Pourquoi ne pas vous réserver un dimanche pour aller en visiter? Vous constaterez combien elles sont épurées. Évidemment, elles n'affichent pas de photos de familles ou de trophées de baseball. Le mot-clé: dépersonnalisation. Ne vous en faites pas, sous peu, vous pourrez de nouveau personnaliser votre prochaine maison!

Ranger: si on a des enfants, on pense à ne laisser qu'un bac à jouets à junior. On trie également vêtements d'hiver et articles de sport selon la saison. On pense aux placards, car si on veut montrer l'espace de rangement, il faut qu'on puisse voir quelque chose justement! On profite aussi de l'occasion pour passer l'aspirateur partout. Cadrages de portes, moustiquaires, petits coins rarement visités… Si on possède un garage, l'acheteur doit pouvoir en évaluer la superficie facilement. On range bien nos cartons, on les fait entreposer… ou on réquisitionne un coin du garage de papa!

Note: On pense à appliquer ces principes tant à l'intérieur de la maison qu'à l'extérieur, car il faut que les acheteurs potentiels aient envie d'entrer! Donc on soigne notre gazon et nos fleurs, on dégage les escaliers en toute saison, et on répare la façade au besoin…Des professionnels?
Bien que le home staging soit relativement nouveau au Québec, il fait sa place dans le monde de l'immobilier. Beaucoup d'agents d'immeuble possèdent des formations afin d'aider leurs clients à vendre leurs résidences plus rapidement et au meilleur prix possible. Plusieurs designers s'en sont aussi fait une spécialité.

Combien ça coûte?
Il faut magasiner. Le prix de la consultation de base varie de 80$ à 400$, elle permettra au designer de dresser une liste de priorités. Par la suite, on peut décider de tout faire soi-même ou de réserver les services du professionnel pour les travaux. Les prix varient selon la superficie de la maison. Il est aussi possible de retenir des services professionnels pour certaines pièces seulement. Si on désire obtenir des meubles ou des articles déco, certains designers peuvent nous en louer. On peut ainsi se procurer pour un mois des coussins, cadres, chandeliers, meubles, etc., pour 30% de leur prix.

De la tricherie?
Toujours se souvenir que le but de la mise en valeur de votre propriété n'est pas d'arnaquer les acheteurs, mais bien de la «mettre en valeur». Il faut se méfier des gens qui vous offrent de camoufler au lieu de réparer, ou qui affirment être accrédités en home staging. (Il n'existe pas d'accréditation dans ce domaine actuellement.)

Ça rapporte?
Selon les statistiques, les propriétaires appliquant les principes du home staging vendent leur maison de 2 à 10% plus cher, et ce, 30% plus rapidement. Pour les maisons de prestige, le pourcentage peut être plus élevé, ce qui absorbe facilement les coûts reliés à la mise en valeur de la résidence (en général 0,5% et 1% du prix de vente).


Je veux le faire moi-même!
  • J'applique la règle des six «R»
  • Je garde en tête ce mantra: dépersonnaliser. Exit les photos de bébés, les diplômes et les aimants sur le frigo. Couleurs neutres à privilégier.
  • Je sors de chez moi pour y revenir avec le regard d'un «étranger», afin de voir les trucs à améliorer. Je peux aussi demander à une amie de me donner son avis en toute franchise.
  • Je tiens compte de l'aspect visuel, mais aussi des odeurs. Fumeuse, je peux louer un purificateur d'air. Un truc de grand-mères? Placer dans chaque pièce, pendant quelques heures, un bol contenant un peu de vinaigre. Cela devrait enlever les odeurs de cigarette. Propriétaire d'un animal? Je demande à une amie de garder toutou ou chaton pour quelque temps.
  • J'ose créer une ambiance. Un beau centre de table, quelques pétales de roses, pourquoi pas?
  • Même sans être une pro du ménage, j'entretiens la maison à chaque jour… et je mets chéri et les enfants à contribution! Ou alors, je fais appel sans remords à un professionnel de l'entretien ménager.
  • Je n'hésite pas à m'inspirer des maisons modèles, des magazines et des émissions de télé sur le sujet.
  • Les résultats ne sont pas concluants, selon moi? Il est encore temps d'appeler un spécialiste en home staging pour avoir son avis.

    Merci à Geneviève Boulanger de Geneb Design pour sa collaboration.
  • Commentaires

    Partage X
    Décoration

    Home staging: comment faire craquer l'acheteur de notre maison

    Se connecter

    S'inscrire