Décoration

Cuisines 2013: zoom sur les tendances

Courtoisie Ik?a Auteur : Coup de Pouce Crédits : Courtoisie Ik?a

Décoration

Cuisines 2013: zoom sur les tendances

1. Espace en U

Dans cet espace, la cuisine se déploie sur trois murs et copie la cuisine professionnelle en divisant le plan de travail en sections pour le lavage, les provisions, la préparation et la cuisson. Cette disposition ergonomique permet d'optimiser les surfaces de comptoirs et de rangement et de rendre encore plus efficace le traditionnel triangle formé de la cuisinière, du frigo et de l'évier. «Cette configuration déploie les zones en éventail autour de nous, ce qui réduit les déplacements, dit Éric Joseph Tremblay, architecte à la tête de l'atelier montréalais Boom Town. La cuisine en U convient particulièrement aux petits espaces et aux pièces carrées. Si la superficie est suffisante, on intègre une table ou un îlot au centre du U ou à son extrémité.»

2. Des armoires discrètes

En maximisant les rangements du bas et les armoires hautes judicieusement placées, on peut éliminer les caissons du haut, ce qui donne une impression d'espace. «Avec la multiplication des studios de 400 ou 500 pi2, cette illusion d'optique est bienvenue», dit Josette Buisson, dont la firme Alias Color analyse les tendances couleur et design pour de grands détaillants et des manufacturiers. Souvent exemptes de poignées et arborant des lignes profilées, les armoires se font aussi discrètes en se prolongeant dans l'aire de vie ou en s'agençant à la console audio-vidéo du salon.

3. La cuisine invisible

La cuisine d'aujourd'hui et de demain donne sur une autre pièce. «Normal qu'on voie apparaître des cloisons qui s'étirent du sol au plafond pour dissimuler tout le bazar, jusqu'au four et la plaque de cuisson», note Josette Buisson. Populaire autrefois, l'arrière-cuisine - une petite pièce adjacente utilisée pour remiser les provisions - fait un retour. «L'armoire à balais ou le placard à laveuse-sécheuse se convertissent facilement», dit Geneviève Pelletier. Dans cette arrière-cuisine, on retrouve petits électros, micro-ondes, bacs de récup ou boîtes d'aliments de format familial. Pour le panneau coulissant qui la ferme, on choisit de préférence le verre trempé, qui donne à la cuisine une apparence nette.

4. L'îlot, au coeur des repas

La cuisine se concentre maintenant autour de l'îlot. On y travaille, on y casse la croûte, on s'y réunit. «Plusieurs études psychoenvironnementales montrent l'importance du contact avec les autres quand on cuisine. À preuve, il suffit de mitonner des plats en faisant dos à notre conjoint ou à nos enfants, occupés par un match de hockey à la télé, pour se sentir comme la servante de la maison», illustre Josette Buisson, aussi mère de quatre garçons. Conciliation travail-famille oblige, on a rarement plus d'une heure pour préparer et partager nos repas. Aussi bien en profiter, soutient Geneviève Pelletier, de Club Cuisines BCBG. «La popularité de l'îlot qui ouvre la cuisine aux convives témoigne de cette réalité quotidienne», dit la cuisiniste, qui préfère qu'il soit dégagé de quelques pouces du sol pour une impression de légèreté qui agrandit visuellement l'espace.

5. Électros déco

Dans une teinte coordonnée à celle des armoires, ils passent pratiquement inaperçus. Mais on n'est pas obligée d'adhérer à la cuisine monochrome façon Creton dans La Petite Vie. «Le fini blanc et l'inox sont indémodables, et leur contraste avec des armoires bleu marine, par exemple, est saisissant», dit Sophie Bergeron, directrice couleur et design chez Benjamin Moore. Du côté des hottes, on voit apparaître des modèles qui passent complètement inaperçus, dissimulés derrière des panneaux décoratifs en verre. 

6. L'esprit labo

Le design industriel a la cote en déco. Dans la cuisine, cette tendance se traduit par des tabourets en acier galvanisé, des caissons au fini cuivré, des plans de travail avec une surface imitation béton et un robinet à extension. «Les finis bruts côtoient une plaque de cuisson à induction à la fine pointe de la technologie. Ce clivage donne de la personnalité au décor», explique Vincent Grégoire, de l'agence parisienne Nelly Rodi.

7. La lumière, star de la cuisine

«La suspension est l'accessoire par excellence qui donne le ton à la cuisine. On n'hésite pas à transposer au-dessus de l'îlot un grand luminaire conçu pour un salon», dit Josette Buisson. Cette saison, la demi-sphère, clin d'oeil aux électros tout en rondeurs, et les métaux au fini mat dans des tons chauds comme le cuivre et le bronze volent la vedette. On peut aussi choisir une suspension en polymère noir ou blanc pour appuyer la tendance labo.

8. Clins d'oeil rétro

Les carreaux métro (rectangulaires, format brique), la porte d'armoire à angles droits de type shaker, l'évier à tablier et son robinet sur pont s'affirment comme les nouveaux classiques. On les regroupe avec des éléments industriels pour une ambiance pleine de charme. «Les chevrons et les hexagones bicolores font aussi un retour marqué en minimosaïques, dit Marie-Claude Fréchette, du magasin Ciot. De près, leur forme rétro est évidente. De loin, on croit voir un motif pixel réalisé par ordinateur.» Au mariage des époques s'ajoute le mélange des genres. «La pierre au fini mat voisine avec les minicarreaux polis», explique-t-elle.

9. Le bois blond 

Hêtre, chêne, frêne tiennent encore l'affiche dans la cuisine, cette année. Ces bois clairs, mariés à un sol ou à des comptoirs blancs, amplifient la lumière de la pièce. «On voit aussi des mélanges d'essences: l'érable blanchi avec le chêne jaune ou le mélèze gris, dit Sophie Bergeron. Par contre, on ne sait pas si ces unions inusitées vont durer. Tout dépend de la façon dont on travaille le bois. On a déjà eu le chêne en horreur en raison de la rusticité de ses noeuds. Avec les techniques de coupe actuelles, on les remarque à peine.» Chose certaine, les Scandinaves sont passés maîtres de ces amalgames. On s'inspire des réalisations des blogueuses suédoises Emmas (emmas.blogg.se) et Chez Larsson (chezlarsson.com) pour insuffler une dose de chaleur à notre cuisine.

10. Aquarelle 101

Des caissons de type shaker bleu ciel, un robot culinaire nuance melon d'eau, des carreaux couleur jean délavé: les pastels sont en vogue. «Le designer vedette Jonathan Adler a même lancé une collection d'éviers jaune banane et bleu ciel», dit Josette Buisson. On revisite plus facilement ces teintes sur les murs pour un résultat contemporain, remarque Sophie Bergeron, qui prédit un engouement pour le jaune citron en raison de sa fraîcheur. On peut aussi pimenter les armoires avec une porte rouge pompier ou bleu cobalt. «Mais on limite la couleur vive à une section d'armoires», ajoute Sophie Bergeron. Pour le reste, on se tourne vers le gris foncé ou le noir, deux belles solutions pour changer du traditionnel blanc. «Le noir fait ressortir les aliments, explique-t-elle. Sur le sol, juxtaposé au blanc, il crée un damier dynamique. Pour un effet sophistiqué, on le troque pour un bleu marine. Le gris ambré et le vert-gris sont aussi de bons choix pour créer une ambiance plus apaisante.»

On recycle!

Changer les armoires d'une cuisine est un casse-tête et un véritable vide-poche. Quelques solutions.

  • On récupère les portes. Des insertions de papier peint texturé ou un bon coup de pinceau actualisent des armoires défraîchies. «On peut introduire du noir dans la cuisine en peignant un mur de rangement avec de la peinture à tableau», suggère Sophie Bergeron. On mise sur la peinture au pistolet pour un fini laqué. AGR Peinture, à Blainville, est l'une des rares entreprises au Québec à offrir cette technique aux particuliers. Pour le faire nous-même, on peut louer un pistolet chez certains quincailliers. On peut aussi coller des panneaux en bambou à motifs 3D (vendus dans les grandes surfaces) pour transformer vite fait des armoires de mélamine blanche.
  • On conserve les caissons. S'ils sont en bon état, on installe de nouvelles portes pour rajeunir le décor sans se ruiner. Au rayon des matériaux abordables, on note le MDF, le thermoplastique et les placages de bois. «Côté couleurs, une porte blanche ou en bois blond se démodera moins vite, note Madeleine Löwenborg-Frick, d'Ikea. Pour un effet sur mesure, on alterne portes pleines et portes vitrées.» Et pour un look moderne, du MDF recouvert d'une feuille de verre opaque est une belle avenue à explorer. «Cette association crée des jeux de transparences qui agrandissent un petit espace », dit Éric Joseph Tremblay.

 

Commentaires
Partage X
Décoration

Cuisines 2013: zoom sur les tendances

Se connecter

S'inscrire