Décoration

Comment réussir son sapin de Noël

Comment réussir son sapin de Noël

  Photographe : Stocksy

Décoration

Comment réussir son sapin de Noël

Le sapin est la pièce maîtresse de notre déco des fêtes. De l’achat de l’arbre jusqu’à
sa décoration, voici nos conseils pour que votre sapin de noël en mette plein la vue!

Choisir un arbre naturel

Les deux espèces qui se conservent le mieux sont le sapin baumier et le sapin Fraser. Au Québec, on cultive particulièrement le sapin baumier. C’est le plus odorant et le plus vert des sapins utilisés comme arbres de Noël. Le sapin Fraser, quant à lui, originaire de la Caroline du Nord, pousse moins bien dans le sol glaiseux du Québec. Il a une teinte plus bleutée que le sapin baumier, ses branches sont plus robustes et il conserve ses nombreuses aiguilles plus longtemps. En revanche, il ne sent presque rien.

Conclusion: si on aime l’odeur du sapin, on choisit un baumier, mais si on déteste ramasser les aiguilles, on choisit un Fraser!

Fraîcheur, conservation et entretien

  • Pour vérifier la fraîcheur de l’arbre à l’achat, on pince une branche entre le pouce et l’index et on la tire vers soi: s’il est frais, de 5 à 10 aiguilles tout au plus resteront dans notre main.
  • Lorsqu’on arrive à la maison, si on ne désire pas le décorer tout de suite, on le garde dans un endroit frais et à l’abri des intempéries, comme le garage.
  • On coupe l’extrémité du tronc de deux centimètres avant de le placer immédiatement dans le support d’arbre de Noël.
  • On vérifie le niveau de l’eau quotidiennement, car un sapin boit énormément.

Un pied bien planté

Pour que notre arbre tienne bien droit, on choisit un très gros pied de sapin équipé d’une réserve à eau de plus de quatre litres. Il faut être au moins deux pour l’installer; pendant qu’une personne serre les vis de maintien du pied, l’autre vérifie que le tronc est bien droit.

Choisir un arbre artificiel

Le sapin artificiel compte plusieurs avantages par rapport au sapin naturel: il s’installe et se défait facilement, ne nécessite pas d’entretien et est plus économique, car sa durée de vie est d’au moins 10 ans. Il est aussi offert dans plusieurs formats, dont certains longilignes, bien adaptés aux petits intérieurs. En revanche, même s’il tend à l’imiter à la perfection, et malgré sa longévité, il n’a ni le charme ni l’odeur du vrai conifère. Comme il ne se recycle pas, il est aussi moins écologique qu’un sapin naturel.

  • Pour choisir un sapin de qualité, on préfère les modèles en PVC, car leurs fibres ne s’écrasent pas, et ils sont aussi plus réalistes que ceux en polyester. De plus, ils restent bien garnis et ne s’aplatissent pas une fois rangés. Pour ce type d’arbre, incluant les lumières, on compte au minimum 150 $.
  • Après les fêtes, on stocke le sapin dans sa boîte d’origine ou dans un sac conçu à cet effet pour que les branches et les ampoules soient bien protégées.

Un ensemble harmonieux

Une fois l’arbre en place et ses branches déployées, on le décore en respectant les critères suivants pour obtenir un résultat parfait.

Le pied

On dissimule le pied de l’arbre avec une jupe de sapin, un jeté en fourrure, en velours, en feutrine ou en jute en fonction du style qu’on recherche. On peut aussi l’entourer de bûches, d’une cagette en bois, le mettre dans un grand panier ou l’entourer de paquets cadeaux décoratifs.

Les lumières

On prévoit un jeu de 50 lumières par pied de hauteur. Par exemple, pour un arbre de 6 pi, on prévoit au moins 300 lumières, donc 6 jeux de 50. Pour un look classique, on les dispose autour de l’arbre, en enroulant le fil autour des branches. On commence vers le bas, de l’intérieur vers l’extérieur. Si le sapin est dans un coin de mur, il est inutile de l’illuminer à l’arrière.

Quelle couleur choisir? Des lumières jaunes créent une ambiance chaleureuse, et des blanches, une atmosphère plus contemporaine. La tendance est au mélange des deux. Ceux qui préfèrent un look traditionnel peuvent se tourner vers des lumières colorées.

Les rubans et les guirlandes

Ils doivent être rentrés et sortis alternativement à partir du tronc jusqu’à la moitié des branches pour créer un équilibre. Cela dit, ce type d’ornement est moins en vogue pour les sapins; il est plutôt réservé aux centres de table, aux couronnes, aux manteaux de cheminée et aux rampes d’escalier.

Les ornements

On répartit ensuite nos plus gros ornements un peu partout et on fait de même pour ceux qu’on a en plus grande quantité. On poursuit avec les autres décorations, et on comble les trous avec des fleurs artificielles et des cocottes séchées. Il ne faut pas hésiter à mettre des ornements près du tronc pour donner de la profondeur à l’arbre.

Un bon truc: prendre souvent du recul pour avoir une vue d’ensemble et ne pas hésiter à faire des changements. Côté look, on peut alterner les finis brillants et mats, ou suivre une thématique.

Quelle taille devrait avoir mon arbre?

On a toujours tendance à prendre un arbre trop gros. Le fait qu’on le choisisse à l’extérieur tend à fausser notre perception. On garde en tête qu’il devrait toujours y avoir un espace d’au moins 15 cm entre le plafond et la cime de l’arbre. Quant à la circonférence, elle dépend de l’espace prévu dans la pièce où on installera notre arbre. D’ailleurs, au moment de déterminer l’emplacement, on s’assure qu’il se trouve à proximité d’une prise électrique pour pouvoir brancher les lumières.

On prend les dimensions avant de quitter la maison et on mesure le diamètre de l’arbre à son niveau le plus large. Surtout, on n’hésite pas à demander au vendeur de déballer le sapin pour vérifier sa forme et sa taille, qu’il soit naturel ou artificiel.

Commentaires

Partage X
Décoration

Comment réussir son sapin de Noël

Se connecter

S'inscrire