Vacances et voyage

Vacances nature au Québec

Vacances nature au Québec

Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Vacances nature au Québec

Gaspésie
Visite au royaume de l'orignal

Le roi des forêts, comme on le surnomme, a comme royaume la Réserve faunique de Matane. C'est là qu'on trouve la plus grande concentration d'orignaux de la province: près d'une cinquantaine au kilomètre carré. Alors, pas de doute, on en voit! Surtout lorsqu'on participe aux safaris d'observation des orignaux, offerts du 16 juin au 22 août. Et, comme les petits naissent à la fin de mai, il n'est pas rare d'apercevoir des femelles en compagnie de quelques faons. Ces safaris se déroulent en kayak - à l'aube ou à la brunante - ou à pied, dans les vasières où se nourrissent les orignaux. Les guides-naturalistes nous expliquent leur alimentation, la formation des bois chez les mâles, la reproduction, etc. Ils nous parlent aussi des autres mammifères et des végétaux uniques qui peuplent les tourbières, dont certaines plantes carnivores très intriguantes. Mais l'orignal demeure le meilleur spectacle: 450 kilos en moyenne pour un mâle et, malgré cela, il gambade dans les lacs avec beaucoup de panache... au sens propre comme au figuré!

On s'informe à la Réserve faunique de Matane

Aperçu des tarifs:
  • Camping: 30$ par nuit.
  • Safaris: 29$ adulte, gratuit pour les enfants, excepté le kayak (6,25$).
  • Forfait: 145$ par personne pour 2 nuits la semaine ou 217$ pour 3 nuits, fins de semaine. Hébergement pour 4 adultes (gratuit pour les enfants), safaris et visite du centre d'interprétation.

    Manicouagan
    Virée chez les ours

    Même si les parcs zoologiques nous offrent la chance d'observer plusieurs animaux, l'ours noir demeure sans doute l'un des plus méconnus, suscitant beaucoup de curiosité et de crainte. Le Domaine de nos ancêtres, à Sacré-Coeur, se donne comme mission de nous les faire connaître, de leur tendre jeunesse jusqu'à l'âge adulte.

    Cette entreprise gère un refuge pour les oursons orphelins, en collaboration avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Les oursons sont nourris, pris en charge, puis éventuellement relâchés dans leur environnement naturel. À l'accueil, une vidéo nous raconte les détails de ce projet et nous montre les comportements des oursons qui, malheureusement, ne peuvent pas avoir de contacts avec les visiteurs: ils s'habitueraient à la présence humaine.

    Les safaris d'observation permettent toutefois d'en observer plusieurs. D'une durée de deux heures, ils nous conduisent dans une cache située en face d'une clairière que fréquentent plusieurs mères et leurs petits. Une vallée nous sépare d'eux, mais on les aperçoit très bien avec des jumelles et même à l'oeil nu. Comme la clairière regorge de petits fruits (auxquels les proprios ajoutent quelques gâteries), les ours y reviennent presque chaque soir. Le spectacle suscite des questions, et le guide raconte volontiers comment les ours s'alimentent, se reproduisent, hibernent et se protègent contre les assauts du mâle, souvent jaloux de ses propres petits!

    On visite les ours noirs
    418-236-4886

    Tarifs: 26$ par adulte, 13,50$ pour les 12 ans et moins. Non-conseillé aux 5 ans et -.

    Québec
    Les bestioles y grouillent

    Ouvert depuis un an, l'Insectarium de Québec est prêt à prendre son envol, tout comme les nombreux papillons qu'il héberge dans sa volière extérieure. Parrainé par le spécialiste Georges Brassard, ce nouvel insectarium n'est pas aussi vaste que celui de Montréal, mais nous réserve de beaux spécimens et propose plusieurs ateliers, des quiz et des films qui nous initient à l'univers des insectes. Les enfants seront autant captivés par sa collection d'insectes naturalisés que par ses spécimens vivants. Une occasion unique de toucher un mille-pattes ou de voir de près les mal-aimées comme les coquerelles. On nous raconte aussi le cycle de vie des papillons dans la volière intérieure.

    Plusieurs volent en liberté dans le jardin des senteurs. Des guides se trouvent à proximité des vivariums pour répondre aux questions, tandis que d'autres animent les populaires ateliers de bricolage ou nous invitent à goûter... aux grillons enrobés de chocolat! En passant, le site, qui compte des tables, se prête à merveille aux pique-niques.

    On va à l'Insectarium de Québec
    1-866-689-8748

    Tarifs:7$ (adulte) 5$ (4 à 14 ans)Saguenay
    Perchés dans les arbres

    Quel enfant n'a pas rêvé de dormir dans un arbre? De telles maisonnettes existent bel et bien au Parc aventures du Cap Jaseux, situé en bordure du fjord du Saguenay. Elles se trouvent à huit mètres de hauteur, perchées sur une plateforme qui repose sur deux arbres.

    Accessibles par un escalier, elles comprennent l'ameublement nécessaire pour la nuit, ainsi qu'un petit poêle et un fanal rechargeable. Le soir, on s'endort en entendant le bruissement des feuilles et les murmures de la forêt. À l'aube, on se réveille avec le gazouillis des oiseaux et une vue unique sur le Saguenay!

    L'immersion dans la nature ne s'arrête pas là! Dans la journée, on peut partir en kayak de mer sur le fjord ou en rafting sur la rivière Shipshaw. Si on préfère la forêt, on peut se dépasser dans l'un des quatre parcours d'obstacles (dont un pour les enfants de 8 ans et plus ou 1,40 m et plus) au sommet des arbres. À essayer: la via ferrata, une randonnée sur une paroi rocheuse, très sécuritaire.

    On visite le Cap Jaseux
    1-888-674-9114

    Tarifs:
  • Maison dans l'arbre: 225$ par nuit (pour 2). 25$ par dormeur en plus.
  • Cabine rustique: 84 $ à 92$ par nuit double (5$ par dormeur en +)
  • Parcours d'obstacles/ via ferrata: 30$, adulte, 25$ pour les 17 ans et moins.

    Lac-Saint-Jean
    On s'y offre à jar-dîner

    Déguster des fleurs... pourquoi pas? À ce titre, on peut dire que Les Grands Jardins de Normandin nous offrent la nature... sur un plateau d'argent! Pour la vue et l'odorat, le spectacle est déjà convaincant. Les parterres qui bordent l'allée principale explosent de couleurs. Il y a aussi le parterre d'Orient, entouré d'eau, les jardins anglais, avec leurs 2 000 hémérocalles, le potager et les sentiers qui serpentent à travers un boisé.

    Depuis l'an dernier, notre palais y trouve aussi son compte! En plus d'accueillir un marché du terroir (deux fois par mois), on offre des ateliers sur les fleurs comestibles (env. deux par mois) et sur les herbes à soupe. En compagnie d'un guide, on passe au peigne fin le jardin des herbes et le potager pour y cueillir de la sarriette, du romarin, des poireaux, des fèves, etc.

    Puis, on se rend à la cuisine pour les apprêter et les déguster. Un atelier semblable met en vedette les légumes anciens. Cet été, les enfants pourront s'amuser dans le labyrinthe et participer à un rallye instructif et amusant. Une nouvelle boucle cyclable permettra également d'accéder aux jardins à vélo à partir de la Véloroute des Bleuets.

    On s'informe sur le portail touristique régional en attendant que le site Web des grands jardins soit en fonction:
    Les grands jardins de Normandin
    Ou on appelle au 1-800-920-1993

    L'entrée est de 12$ par adulte et de 6$ pour les 7 à 18 ans.Montréal et Québec
    Percer les mystères souterrains

    Notre planète cache de ses secrets... sous la terre. Mais partir à leur découverte exige d'être prêts à ramper et à se mouiller! Ce qui réjouit les enfants. Du début juin à la mi-août, la Fédération de spéléologie du Québec organise des visites de grottes naturelles: à Saint-Léonard (familial), de même qu'à Saint-Casimir et Boischatel, dans la région de Québec (pour les sportifs). Dans la caverne de Saint-Léonard, les visites sont plus faciles, plus accessibles (on est debout) et complétées par la présentation d'un diaporama. Si on a des ados curieux qui ont le goût de l'aventure, les grottes de Saint-Casimir et de Boischatel les impressionneront à coup sûr! Il s'agit vraiment d'une aventure de spéléologie: deux heures et demie sous terre, à une température de 5°C, souvent dans la boue et à quatre pattes dans des espaces étroits.

    Provenant d'un système géologique tout jeune, ces grottes creusées par l'eau renferment encore peu de stalactites et de stalagmites. Mais on y apprend beaucoup sur les insectes, les chauves-souris et les minuscules organismes qui y habitent. Il faut se munir de vêtements longs et chauds, de bottes, de gants et de genouillères, si possible. Les casques sont fournis. Il faut avoir au moins 6 ans.

    On s'informe auprès de la Société québécoise de spéléologie
    514-252-3006

    Tarifs:
    Saint-Léonard: 10$/adulte, 9$/18 ans et-
    Saint-Casimir: 33$/adulte, 29$/18 ans et-
    Boischatel: 37$/adulte, 33$/18 ans et-

    Aux Escoumins
    Un vue plongeante

    Le fleuve occupe une place cruciale dans notre environnement, mais, à moins d'être une plongeuse certifiée, on a peu de chances de voir ce qu'il cache. Sauf si on se rend au Centre de découverte du milieu marin, aux Escoumins, également l'un des sites préférés des plongeurs à cause de sa beauté et de sa diversité.

    Dans le cadre de l'activité Le Saint-Laurent en direct, on accompagne les plongeurs tout en demeurant bien au sec dans un amphithéâtre. Un système de communication sophistiqué nous renvoie l'image et le son provenant des plongeurs, qui peuvent même répondre à nos questions en direct.

    Au début, tout semble sombre et opaque, jusqu'à ce que les plongeurs allument leurs lampes sous-marines. Le fond rocheux du fleuve est recouvert d'algues rosées, d'anémones blanches, mauves ou orangées, sans parler des étoiles de mer écarlates. Très surprenant! En se déplaçant, les plongeurs nous montrent ces anémones ou des concombres de mer en train de s'alimenter. Parfois, ils croisent des poissons tels que la poule de mer ou le loup atlantique, devenu très rare. Cette heure et quart de découvertes file à une vitesse éclair. Des photos, vidéos et commentaires complètent notre exploration. Les plongeurs certifiés, quant à eux, trouvent à cet endroit un centre de services: vestiaires, location d'équipement et même des plongées guidées.

    On visite Le parc marin
    418-233-4414

    De juin à la fête du Travail, du mercredi au dimanche: 14$ (adulte), 7$ (6 à 16 ans), gratuit pour les plus jeunes. 35$ par famille.

    Bas-Saint-Laurent
    Mirer les astres nocturnes

    La station d'Aster, dans le Témiscouata, s'avère un bel endroit pour voir notre ciel sous un angle inédit. Comme elle est située au coeur d'une campagne paisible, accessible à vélo par la piste du Petit Témis, qui passe à moins de 500 m de là, le ciel n'est pas obstrué par une multitude de lumières. Les guides nous entraînent d'abord dans le centre d'exposition, où abondent maquettes, cartes et expériences interactives. De façon ludique, on apprend des faits sur la vie et la mort des étoiles, les phases de la lune, les aurores boréales, les ondes électromagnétiques ou les astéroïdes.

    On se rend ensuite au téléscope, et chacun y pose son oeil à tour de rôle. À l'aide de pointeurs au laser, les guides nous montrent les constellations, les étoiles ou les planètes comme Vénus, très brillante en été, ou Saturne, avec ses anneaux spectaculaires. Lorsqu'il fait encore jour, on observe les taches solaires. En cas de pluie, les guides utilisent des présentations vidéo. Cet été, la station offrira une exposition sur l'évolution de la vie sur Terre, des conférences sur les cadrans solaires, un tournoi de golf à la noirceur et plusieurs animations spéciales durant la période des Perséides (fin août).

    Tous à La Station scientifique du Bas-Saint-Laurent!
    1-877-775-2172

    De 18h à minuit: 10$ par adulte, gratuit pour moins de 6 ans, 35$ par famille.Laurentides
    En descendant la rivière

    Le meilleur moyen d'apprécier la nature demeure le vélo, alors que d'autres aiment la contempler au fil de l'eau... Avec Les Excursions Rivière du Nord, nul besoin de choisir! On se rend à l'ancienne gare de Mont-Rolland, où on troque notre véhicule pour un kayak, un canot ou un mini-raft. C'est là que débute notre expédition sur la rivière du Nord, que l'on descend jusqu'à Piedmont. À part quelques petits rapides vers la fin du trajet, la rivière est dans l'ensemble calme et très sauvage. Entre deux coups de pagaie, on peut surprendre un castor, des oiseaux aquatiques et, en bordure des berges, d'autres petits mammifères. À la fin du trajet, nos vélos nous attendent (transportés par l'entreprise). On revient tranquillement jusqu'à Mont-Rolland par la piste cyclable du P'tit Train du Nord (environ 7 km).

    On s'embarque pour La Rivière du Nord.
    450-229-1889

    Tarifs:
    Kayak: 25 $/pers.
    Canot: 22 $/pers.
    Mini-raft: 85$ (5 max)
    Transport du vélo: 5$

    Lanaudière
    Rouler dans les îles

    L'archipel du Lac Saint-Pierre abrite un écosystème fragile et unique, si bien qu'il figure parmi les réserves de la biosphère de l'Unesco. Situées entre Berthier et Sorel, ces îles se découvrent en bateau, à vélo ou, mieux encore, par une combinaison des deux. L'un des points de départ suggérés est la chapelle des Cuthbert, à Berthierville, où se trouvent un stationnement et le bureau d'information.

    Carte en main, on met le cap sur l'île Dupas (à une dizaine de kilomètres), où on pique-nique en attendant le bateau-passeur qui nous emmènera à Saint-Barthélemy. Comme l'archipel abrite la plus grande héronnière de la province, la balade en bateau et le circuit cyclable qui longe les chenaux sont propices à l'observation de nombreux oiseaux aquatiques. À Saint-Barthélemy, la piste le long du chenal offre également à notre vue de charmants paysages agricoles.

    SADC de D'Autray Joliette
    1-877-777-0990

    Tarifs:
  • Le circuit cyclable est gratuit.
  • Bateau-passeur: du mercredi au dimanche, au demi-heure les 30 min. 3 $ par adulte et 2$ pour les moins de 12 ans (aller simple).

    Visitez le site Évasions Estivales ! Bel été assuré!
  • Commentaires

    Partage X
    Vacances et voyage

    Vacances nature au Québec

    Se connecter

    S'inscrire