Vacances et voyage

San Andrés: un paradis pour les plongeurs

San Andrés: un paradis pour les plongeurs

Catherine Cr�peau Photographe : Catherine Cr�peau Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

San Andrés: un paradis pour les plongeurs

Situé plus près du Nicaragua que de la Colombie, l'archipel de San Andrés est une destination de rêve pour les plongeurs. L'île principale a même la forme d'un hippocampe! La «mer aux sept couleurs», surnommée ainsi en raison de ses nombreuses nuances de vert et de bleu, abrite le deuxième plus important récif de coraux au monde après celui de l'Australie. L'UNESCO a déclaré l'archipel de San Andrés Réserve mondiale de la biosphère en 2000 par souci de préservation de sa faune marine.

L'archipel compte une quarantaine de sites de plongée. Accessibles en bateau ou du bord, ils offrent une grande diversité: des murs de coraux où viennent batifoler des milliers de poissons aux espaces sablonneux, paradis des raies. C'est aussi l'un des rares endroits des Caraïbes où les plongeurs peuvent croiser des pieuvres, de jour comme de nuit. Dairo Cuenta Casanova, directeur du centre de plongée libre (snorkeling) et d'écotourisme Dairo, est l'un des seuls à offrir de découvrir les fonds marins à la nuit tombée. À environ 80 kilomètres, les îles de Providencia (ou Providence) et de Santa Catalina se prêtent aussi à merveille à la plongée. On peut s'y rendre en avion à partir de San Andrés pour moins de 200 $.

Plages et centre-ville

Une des principales plages se trouve en plein centre-ville. On peut y louer une motomarine, s'initier au surf cerf-volant , ou kitesurf, ou jouer au volley-ball, à moins qu'on préfère s'éloigner vers les plages plus tranquilles de Sound Bay et de Cocoplum pour pratiquer la voile ou le kayak de mer. Une balade de quelques minutes sur une île qui fait moins de 27 kilomètres carrés. On peut aussi prendre le bateau pour une excursion d'une journée sur les îles d'Acuario et de Johnny Cay, situées à moins de deux kilomètres de la côte.

Des soirées animées

Après la sieste de mi-journée et la séance de plage, l'action se déplace vers le centre-ville, où l'on trouve de nombreuses parfumeries, lunetiers et commerces de boissons alcoolisées. L'île étant une zone franche, les grandes marques se côtoient sur les rayons à des prix défiant la concurrence.

Le soir, les restaurants, dont plusieurs servent d'excellents fruits de mer, se remplissent. La musique reggae s'échappe par les fenêtres ouvertes des bars, et la promenade piétonnière qui borde la plage est envahie par les groupes d'amis et les familles. Un verre à la main, les gens flânent et discutent jusqu'à une heure avancée de la nuit.

Se rendre

Air Transat offre des vols de Montréal ou Toronto de décembre à mai. Sinon, on se rend en Colombie (Carthagène, Bogotá...) en passant par Miami ou le Panamá.

Se loger

Le voyagiste Nolitours, avec Air Transat, exploite six hôtels Decameron à San Andrés, où descendent environ 90 % des Québécois. L'île compte également de nombreux petits hôtels.

Argent

La devise est le peso colombien. Le dollar américain est aussi accepté presque partout.

Langue

Espagnol et anglais. Dans les lieux touristiques, certains employés parlent quelques mots de français.

Info touristique

Tourism Promotion Fund

Ambassade de la Colombie au Canada

Organisation de séjours de plongée sous-marine, forfaits de mariage et excursions d'écotourisme: centre de plongée libre (snorkeling) et d'écotourisme Dairo

 

La version originale de cet article a été publiée sur le site Servicevie.com.

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

San Andrés: un paradis pour les plongeurs

Se connecter

S'inscrire