Vacances et voyage

On craque pour Legoland!

Coup de Pouce
Vacances et voyage

On craque pour Legoland!

Comme plusieurs, j'ai passé mon enfance à empiler les blocs Lego, persuadée que mes créations allaient révolutionner le monde de l'architecture (à me prendre pour l'un des membres de Minipops devant mon miroir, aussi, mais c'est une autre histoire). À six (sept? - c'était l'époque de la «télé payante») ans, j'ai découvert Star Wars, que j'ai regardé à trois reprises la même journée. Alors imaginez mon bonheur en arrivant nez à nez avec Darth Vader tout en blocs à Legoland! La force de ce nouveau parc, qui a ouvert ses portes le 15 octobre dernier, réside exactement dans cette capacité à toucher le parent nostalgique tout en suscitant l'enthousiasme des bambins. Maya s'est quant à elle ruée sur R2D2 (elle a contracté le virus Star Wars il y a quelques mois). Alors que Miniland USA reproduit plusieurs grandes villes dont Las Vegas, New York et Washington DC (on aperçoit même les Obama en Lego!), Pirate's Cove présente un spectacle mettant en vedette de vilains corsaires et des personnages Playmobil devant un immense bateau (acrobaties de ski nautique en prime). Juste en face, Imagination Zone propose des attractions interactives. Et ce n'est là qu'un bref aperçu... Les plus? Plusieurs manèges demandent un certain effort physique. Pour se hisser au sommet des Kids Power Towers, il faut par exemple tirer sur une corde. La plupart des montagnes russes sont accessibles aux tout-petits (à cinq ans, Maya a presque pu tout faire). Bien sûr, cela dépend aussi de la taille des enfants. Aucun manège terrifiant à l'horizon pour les plus peureux. J'ajoute l'extraordinaire souci du détail (hallucinant de se trouver devant ces oeuvres toutes faites en blocs - il faut le voir pour le croire), le cadre enchanteur (Legoland est érigé sur les vestiges du jardin botanique Cypress gardens, dont une partie des charmes a été préservé) et la diversité des expériences. Les moins? Ceux qui recherchent des sensations fortes ne seront pas servis. La durée des balades en montagnes russes m'a paru bien courte, (c'est le cas dans tous les parcs, me direz-vous, mais cela m'a particulièrement frappé ici). Et en semaine, le parc ferme ses portes à 17h (même le vendredi). Pour qui? Les fans de Lego, bien sûr, mais aussi tous les enfants, autant les garçons que les filles. J'ai trouvé le site particulièrement bien adapté aux tout-petits. Ainsi, l'un des circuits de course de voitures est réservé aux 3 à 5 ans, évitant que des grands mettent la pédale à fond (ils ont leur piste à eux, à quelques pas de là). À mon (humble) avis, les enfants de 3 à 9 ans seront ceux qui apprécieront le plus leur visite. Tout nouveau, tout beau, Legoland, mais surtout beaucoup plus que la saveur du mois. Dans cette région reconnue pour ses parcs d'attractions fabuleux, son univers particulier apporte une bouffée de fraîcheur. Pratico-pratique: • Legoland se trouve entre Orlando et Tampa (calculez environ une heure depuis Orlando). • Prix des billets (une journée): 55$ pour les enfants de 3 à 12 ans et les plus de 60 ans et 65 $ pour les autres. • Pour les gens qui ne souhaitent pas venir en voiture, une navette permet de se rendre au parc depuis Orlando Premier Outlets (10$ par personne, départ à 9h et retour à la fermeture). • Cypress gardens a ouvert ses portes en 1936 et les a fermées en 2009. Legoland a préservé une partie du jardin. On peut notamment observer un arbre gi-gan-tes-que. Quelques personnages en Lego se sont aussi glissés dans ce décor bucolique. • C'est le cinquième parc piloté par Lego et le plus grand. • À l'entrée du parc se trouve le plus grand magasin Lego au monde. Merci à Visit Orlando, grâce à qui ce voyage a été rendu possible. Nous logeons au Nickelodeon Suites Resort. Pour découvrir les autres billets d'Un baluchon pour deux, par ici.

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

On craque pour Legoland!

Se connecter

S'inscrire