Vacances et voyage

Mount Desert Island: un trésor à découvrir dans le Maine

Mount Desert Island: un trésor à découvrir dans le Maine

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Mount Desert Island: un trésor à découvrir dans le Maine

Bien qu’il empiète quelque peu sur le continent, notamment sur la péninsule de Schoodic, l’Acadia National Park tient presque tout entier dans Mount Desert Island, une île reliée à la côte du Maine par la route 3.

Un peu d’histoire

C’est Samuel de Champlain qui a découvert l’île et l’a baptisée (île des monts Déserts) en 1604. Elle faisait alors partie de l’Acadie, soit une région englobant les côtes de l’est du Maine, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse d’aujourd’hui. Les lieux ayant tour à tour été explorés par les Amérindiens et les Européens, c’est en 1916 qu’un groupe de riches notables commença à en regrouper diverses parcelles jusqu’à faire reconnaître l’ensemble du site comme parc national en 1919. D’abord appelé «Lafayette» en raison du découvreur français qui avait exploré la région, le parc fut rebaptisé Acadia quelques années plus tard.

Des sites enchanteurs

La façon la plus logique d’explorer ce parc est sans conteste d’emprunter Park Loop Road, une boucle à sens unique de 27 miles (43 km) qui fait le tour des attraits les plus intéressants et permet d’en apprécier la topographie unique. La première halte se trouve à Sand Beach, une magnifique plage de galets aux eaux cristallines et... glaciales! De là, l’Ocean Trail mène à l’une des curiosités parmi les plus visitées du parc, le Thunder Hole, où le ressac des vagues s’engouffrant dans un entonnoir naturel produit à intervalles réguliers un bruit de «tonnerre». D’où son nom. Aménagé de façon beaucoup moins «touristique» que le précédent, le site voisin, l’Otter Cliff, constitue un bon exemple du littoral exclusif au parc Acadia, avec ses longs rochers plats de granit rose que l’océan tourmenté vient lécher à vos pieds.

Un peu plus loin, les Wildwood Stables vous permettront d’arpenter, à l’écart de la meute touristique, l’un des secrets les mieux gardés du parc, soit les Carriage Roads, un réseau de chemins pour calèches qui sillonne l’intérieur du parc. Construits dans la première partie du XXe siècle par le milliardaire et philanthrope John D. Rockefeller Jr., ces chemins de rocaille furent conçus avec le souci constant du respect de la nature: matériaux pris sur place, ponts de granit ocre, etc., avec comme résultat un ensemble des plus intégrés au parc et à son environnement. À noter que les calèches partagent ces routes avec les chevaux, les cyclistes et les marcheurs.

 

Extraits du guide Ulysse Nouvelle-Angleterre

Achetez le livre

Feuilletez un extrait

Découvrez aussi les chapitres numériques

 

Vue panoramique de la Cadillac Mountain

En progressant sur la route, il faut emprunter la voie de l’embranchement qui mène à la Cadillac Mountain, laquelle offre, depuis son sommet de 466 m, une vue panoramique sur le parc Acadia et les paysages qui s’étendent à l’horizon. Notez, en passant, que vos pieds foulent les mêmes rochers plats de granit rose que l’on retrouve sur le littoral du parc, plus bas.

Le site de Sieur de Monts Spring, à la sortie de la Park Loop Road, offre pour sa part deux attractions dignes de mention. Wild Gardens of Acadia se veulent un condensé de la végétation du parc avec leurs sentiers ponctués de panneaux d’interprétation qui permettent d’en apprendre davantage sur la flore de la région. Quant à l’Abbe Museum, situé à quelques mètres des jardins, il s’agit d’un musée dédié à la culture et au mode de vie des Amérindiens du Maine.

Un autre fleuron du parc est le Somes Sound, le seul véritable fjord de la côte Est. Il s’enfonce profondément dans l’île et la divise presque en deux. Northeast Harbor et Southwest Harbor, de part et d’autre de ce bras de mer, sont distantes l’une de l’autre de quelques minutes à peine en bateau, alors qu’il faut au moins 30 min en voiture pour se rendre de l’une à l’autre.

Bar Harbor

Un peu passé Hulls Cove, sur la route 3, vous noterez une accentuation marquée de l’infrastructure touristique. Ces hôtels, motels et restaurants constituent l’avant-poste de Bar Harbor, naguère la destination estivale privilégiée des biens nantis de Boston et de Philadelphie. De nos jours, c’est plutôt la classe moyenne qui constitue le gros des hordes touristiques qui l’envahissent chaque été pour visiter l’Acadia National Park voisin.

La ville possède les atouts – et les inconvénients – d’une destination touristique populaire. Si une balade sur le quai, au bout de la rue principale, permet d’embrasser du regard la splendide Frenchman’s Bay, il faut partager ce plaisir avec un nombre toujours plus grandissant de touristes...

L’île recèle, outre Bar Harbor, d’autres villages intéressants à plus d’un égard. Somesville, a gardé tout son cachet originel. Pour vous en convaincre, visitez entre autres le Mount Desert Island Historical Society Museum, un site hybride composé d’un édifice de 1780 et du musée proprement dit (érigé en 1981), reliés entre eux par un pont tout ce qu’il y a de plus pittoresque.

Lire aussi Destinations vacances au Québec pour les sportifs

 

Extraits du guide Ulysse Nouvelle-Angleterre

Achetez le livre

Feuilletez un extrait

Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

Mount Desert Island: un trésor à découvrir dans le Maine

Se connecter

S'inscrire