Vacances et voyage

Les sentiers de pèlerinage au Québec

� Istockphoto.com Photographe : � Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Les sentiers de pèlerinage au Québec

On déplore souvent que le Québec soit de moins en moins religieux. Pourtant, si l'on fréquente peu les églises, la tradition du pèlerinage est toujours vivante. En un peu plus de dix ans, six longs sentiers de pèlerinage ont été créés avec une fréquentation constante, voire en hausse. «On accueille entre 10 000 et 15 000 personnes par année et, depuis quatre ans, on remarque que ce sont surtout de jeunes familles qui viennent faire notre parcours du pèlerin», explique Robert Payeur, coordonnateur du Centre marial Marie-Reine-des-Cœur de Chertsey.

Même constat du côté du sentier Notre-Dame Kapatakan, au Saguenay-Lac-Saint-Jean. «Nous n'avons pas de chiffres officiels, mais nous constatons le même engouement, année après année, que ce soit des habitués du sentier ou de nouveaux initiés», indique Brigitte Poirier, coordonnatrice du sentier.

Spiritualité ou tourisme

Ces deux sentiers sont à l'image des différents types de chemins ou caminos que l'on retrouve au Québec. D'un côté, il y a les sentiers ouverts à l'année qu'on fait en une journée ou en une fin de semaine et qui sont axés sur la religion et la spiritualité, avec possibilités d'autres activités plus religieuses. De l'autre, ceux qu'on marche sur plusieurs jours, en période estivale, et qui nécessitent beaucoup plus de préparatifs.

«C'est avant tout un sentier de méditation qui sillonne la montagne, explique Robert Payeur au sujet du sentier de Marie-Reine-des-Cœurs. On suit ce parcours spirituel de trois kilomètres qui passe par cinq chapelles différentes avant de finir à la chapelle de Notre-Dame-de-la-Parole où l'on se recueille.»

Le sentier de Notre-Dame Kapatakan, aussi appelé le «petit compostelle», n'a pas de véritable mission religieuse. C'est avant tout une grande randonnée qui permet de se retrouver avec soi-même, tout en faisant du tourisme entre Rivière-Éternité et Lac-Bouchette, souligne Brigitte Poirier. Un parcours de 215 kilomètres qu'on peut compléter en une douzaine de jours, avec une moyenne de cinq heures de marche par jour. L'hébergement se fait traditionnellement dans les centres communautaires, les communautés religieuses, en camping ou chez l'habitant pour un coût modique. On trouve aussi sur les sentiers des gîtes, des auberges et des chalets pour ceux qui ont plus de budget ou qui tiennent à leur confort.

Renouer le contact avec soi

Le plus populaire des sentiers québécois est sans doute le Chemin des sanctuaires. Créé en 1999, il relie l'oratoire Saint-Joseph, à Montréal, à la basilique Saint-Anne-de-Beaupré, à Québec. Les pèlerins mettent quelque 18 jours à parcourir les 375 kilomètres. Sur le site du Chemin des Sanctuaires, Noëlla Lehoux, 57 ans, raconte ce qui la motivait à prendre la route. «D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu soif de spiritualité. Ce ne sont pas les "rituels religieux" qui m'inspirent, mais plutôt cet état, ce sentiment d'être en contact avec le divin en-soi. Ce voyage, c'était donc un rendez-vous avec l'intérieur de moi-même, une sorte d'aventure personnelle, une réponse à "qui suis-je vraiment".»

La plupart des marcheurs sont à la retraire. Mais Robert Payeur remarque que de plus en plus de jeunes sont tentés par cette aventure personnelle et spirituelle. «On reçoit des organismes de jeunes entre 15 et 25 ans et nous avons aussi des activités avec des écoles. C'est une manière de les initier à ces parcours spirituels et les retours sont très positifs.»

Les pèlerinages au Québec

Les principaux sentiers de pèlerinage au Québec sont, par ordre de distance:

Chemin des Navigateurs.
Distance: 400 km
Durée: 21 jours<
Créé en 2008, il relie Pointe-au-Père, près de Rimouski, à Sainte-Anne-de-Beaupré, à l'est de Québec.

Chemin des Sanctuaires.
Distance: 375 km
Durée: 18 jours
Créé en 1999, il relie l'Oratoire Saint-Joseph, à Montréal, à Sainte-Anne-de-Beaupré, à l'est de Québec.

Chemin des Outaouais.
Distance: 230 km
Durée: 12 jours
Créé en 2005, il relie la cathédrale Notre-Dame d'Ottawa à l'Oratoire Saint-Joseph, à Montréal.

Sentier Notre-Dame-Kapatakan.
Distance: 215 km
Durée: 12 jours
Créé en 2009, il relie Rivière-Éternité au Lac-Bouchette.

Sentier gaspésien Terre et Mer.
Distance: 164 km
Durée: 10 jours
Créé en 2006, il relie Cap-Chat à Gaspé

Chemin des Sanctuaires (Montréal).
Distance: 60 km
Durée: 6 jours
Créé en 2006, il sillonne la ville de Montréal et permet d'admirer 50 églises et sanctuaires.

Parcours du Pèlerin.
Distance: 3 km
Durée: 1 jour
Crée dans les années 30-40, c'est un parcours de méditation qui permet d'admirer et de se recueillir dans cinq chapelles de la région de Chertsey.

  

Lire aussi: Préparer ses muscles pour la randonnée, Changer de religion et Être athée au Québec est encore un tabou.

Commentaires
Partage X
Vacances et voyage

Les sentiers de pèlerinage au Québec

Se connecter

S'inscrire