Vacances et voyage

Le Nord-du-Québec en 10 filons

Le Nord-du-Québec en 10 filons

Wikipedia.org Photographe : Wikipedia.org Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Le Nord-du-Québec en 10 filons

Le parc à découvrir, le site historique à voir, l’événement à ne pas manquer… On vous présente les incontournables du Nord-du-Québec, une région à découvrir… ou à redécouvrir!

De plus en plus, le Nord-du-Québec attire les visiteurs des quatre coins du monde, ses vastes régions sauvages et sa faune unique agissant comme des aimants sur les amateurs de grands espaces et de nature vierge. Parallèlement, les citadins des régions plus méridionales qui souhaitent faire l'expérience d'un mode de vie tenu pour plus près de la nature se laissent volontiers fasciner par la culture des peuples cri et inuit du Nord québécois, lesquels leur proposent d'ailleurs des façons créatives et passionnantes d'assouvir leur curiosité, qu'il s'agisse d'une expédition en traîneau à chiens à travers la toundra du Nunavik ou d'une nuitée sous un tipi dans la région de la Baie-James et Eeyou Istchee.

La merveille d'ingénierie

Centrale Robert-Bourassa
Située dans les environs de Radisson, la centrale Robert-Bourassa fait partie du complexe hydroélectrique La Grande. Le tour guidé qu'on y propose dure 4 heures et comprend une séance d'information suivie de la visite des installations extérieures et intérieures. L'aménagement Robert-Bourassa (incluant la centrale Robert-Bourassa et la centrale La Grande-2-A) est l'un des plus grands et des plus puissants aménagements au monde, avec Itaipu au Brésil, les Trois-Gorges en Chine et Guri au Venezuela.

Info: visite guidée gratuite toute l'année, réservations requises 48 heures à l'avance, Radisson, 800-291-8486 ou 819-638-8486.

 

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 

L'initiation aux traditions cries

L'île de Fort-George
Avec l'augmentation du débit de La Grande rivière, l'érosion des côtes de l'île de Fort-George a quelque peu augmenté au cours du siècle dernier. Les Cris qui y vivaient jusqu'en 1981 ont alors accepté de déménager leur village sur le site actuel de Chisasibi, situé à une centaine de kilomètres à l'ouest de Radisson. L'île continue cependant d'avoir une très grande importance symbolique pour ces Amérindiens. Le visiteur peut ainsi profiter de son passage sur l'île pour vivre selon leurs traditions. Vous dormirez sous un tipi, sur une couche de branches d'épinette, et mangerez comme les Cris le font depuis des millénaires. Tourisme Eeyou Istchee y organise des visites et vous emmène en bateau jusqu'à l'île, où vous pourrez savourer un repas traditionnel et écouter des légendes autochtones autour d'un feu.

Info: Tourisme Eeyou Istchee, 203 rue Opemiska Meskino, Oujé-Bougoumou, 418-745-3905, poste 2220, ou 888-268-2682.

Le village cri moderne à découvrir

Oujé-Bougoumou
Le dernier-né des villages cris est aussi le plus remarquable à bien des points de vue. Sa conception a été confiée à l'architecte d'origine amérindienne Douglas Cardinal, qui est également l'auteur du Musée canadien des civilisations à Gatineau et du National Museum of the American Indian de Washington, D.C. Il a imprégné Oujé-Bougoumou d'un caractère profondément marqué par la tradition, malgré l'utilisation soutenue de la symbolique et des lignes fuyantes. Chaque résidence évoque, en particulier par sa toiture, le tipi ancien. L'ensemble du village a la forme d'une oie qui se termine par la reconstitution d'un village traditionnel utilisé pour les grands événements et l'accueil touristique. Tourisme Eeyou Istchee organise des visites de 90 minutes dans cette communauté, et l'entreprise Nuuhchimi Wiinuu offre aux visiteurs une prise de contact de première main avec la culture crie (randonnées en raquettes ou en motoneige, découverte de l'artisanat traditionnel, récits de conteurs).

Info:
Tourisme Eeyou Istchee, 203 rue Opemiska Meskino, Oujé-Bougoumou, 418-745-3905, poste 2220, ou 888-268-2682.

Nuuhchimi Wiinuu, 418-745-3629

 

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 

L'aventure en territoire cri

Chisasibi Mandow
Chisasibi Mandow est l'un des organismes touristiques les mieux organisés en territoire cri, et celui qui offre la plus grande diversité d'activités. Sous l'égide du conseil de bande, Mandow propose des safaris-photos, des séjours d'observation de la nature, des randonnées à motoneige ou en skis de fond, des excursions en canot et des forfaits de pêche. L'entreprise dispose également de plusieurs chalets et campements en milieu sauvage pour la pêche à la truite, au brochet et au doré ou pour la chasse au caribou, à l'oie blanche et à la bernache. Les forfaits durent de trois à sept jours.

Info: Chisasibi, 819-855-3373

Le modèle de coexistence harmonieuse

Whapmagoostui et Kuujjuaraapik 
Accessibles seulement par voie aérienne, ces deux villages forment une communauté vraiment singulière, tant par son histoire et sa localisation que par sa composition sociale. En effet, le village cri de Whapmagoostui (dont le nom cri signifie «là où il y a des baleines») est juxtaposé au village inuit de Kuujjuaraapik (dont le nom inuktitut signifie «la petite grande rivière») à l'embouchure de la Grande rivière de la Baleine, sur la baie d'Hudson. Cette coexistence perdure depuis environ deux siècles autour du poste de traite qui s'est appelé Great Whale River ou Poste-de-la-Baleine, nom que les francophones donnent encore au village cri aujourd'hui. Les villages sont bordés par une grande plage de sable formant des dunes d'où l'on peut apercevoir les magnifiques îles Manitounuk, dont les eaux tout autour sont un refuge pour d'innombrables oiseaux, phoques, baleines et bélugas.

Le pied-à-terre au Nunavik

Kuujjuaq
Située à 1 304 km au nord de Québec, Kuujjuaq, la capitale administrative, économique et politique du Nunavik, s'étend sur une terre plate et sablonneuse au bord de la rivière Koksoak, à 50 km en amont de son embouchure sur la baie d'Ungava. Avec une population dépassant les 2 000 habitants, dont un bon nombre de non-Autochtones, elle constitue la plus importante communauté inuite du Québec. Kuujjuaq possède des hôtels, des restaurants, des magasins, une banque et des boutiques d'artisanat, et dispose de la plupart des services dont sont dotées les villes-centres du sud du Québec. La majestueuse rivière Koksoak est l'une des merveilles de la région. Elle donne à Kuujjuaq une tout autre dimension et offre un cadre pittoresque. Ses marées façonnent des paysages d'une beauté fascinante.

 

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 

L'endroit pour observer la faune

Wemindji
Portant un nom d'origine crie signifiant «collines peintes» ou «montagnes ocre», Wemindji est une communauté d'environ 1 200 habitants. C'est un endroit particulièrement intéressant pour ceux qui souhaitent admirer la faune, puisqu'on y trouve notamment des bélugas, des phoques et des caribous. La pêche y occupe une place prépondérante, tout comme les excursions en plein air. Des événements spéciaux ou des activités de plein air qui permettent de mieux comprendre la culture autochtone, comme le carnaval en hiver et les expéditions de canot en été, sont organisés tout au long de l'année.

Le parc à découvrir

Parc national des Pingualuit
L'attrait naturel, culturel et touristique par excellence de la région du Nunavik est sans contredit le cratère des Pingualuit, aujourd'hui protégé par la création du parc national des Pingualuit. D'une superficie de 1 134 km2, le parc est situé à moins de 100 km du village de Kangiqsujuaq. Le cratère des Pingualuit, jadis appelé cratère du Nouveau-Québec, est le résultat de l'impact d'une météorite tombée il y a environ 1,4 million d'années. Déjà connu par les Inuits de la région, il aurait été identifié par un aviateur intrigué par sa rondeur parfaite. L'eau du lac Pingualuk, qui occupe le fond du cratère, est l'une des plus pures au monde et se régénère tous les 330 ans. Malgré son caractère isolé, le parc est doté de campements aménagés et rustiques offrant protection et confort en toute saison. Il est possible d'y obtenir des services d'accompagnement, et des forfaits y sont offerts été comme hiver. Découvrir le parc national des Pingualuit, c'est s'imprégner de la culture des Inuits qui habitent cet immense territoire depuis plus de 4 000 ans.

Info: Kangiqsujuaq, 819-338-3282

 

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 

Le site historique à voir

Parc Robert-A.-Boyd
Pour que la mémoire retienne l'impérissable apport des 185 000 travailleurs qui ont séjourné dans la taïga québécoise du début des années 1950 à l'aube de l'an 2000 et qui avaient pour mission d'ériger l'un des plus imposants aménagements hydroélectriques du monde (le complexe La Grande), la Société des sites historiques de Radisson a reconstitué le campement d'exploration G-68, aujourd'hui dénommé le parc Robert-A.-Boyd. Ce village de tentes invite les visiteurs à revivre le quotidien de ces héros anonymes qui ont ouvert la voie aux bâtisseurs d'avenir.

Info: accès 10$, visites guidées 20$ pour les groupes d'au moins 8 personnes, réservations requises 24 heures à l'avance, tous les matins fin juin à début sept, Radisson, 819-638-6673

L'événement à ne pas manquer

La Grande Découverte
L'entreprise Escapade boréale organise plusieurs événements ponctuels dans le Nord-du-Québec. De juillet à septembre, elle lance La Grande Découverte, une chasse aux trésors à la grandeur de cette immense région. Les participants inscrits reçoivent les coordonnées géographiques de 15 géocaches et doivent en découvrir le plus grand nombre pour augmenter leurs chances de gagner la course.

Info: Escapade boréale, 418-770-8351

© Guides de voyage Ulysse. www.guidesulysse.com / Tous droits réservés.

 

Texte tiré du Guide de voyage Ulysse Le Québec

Achetez le livre


Feuilletez un extrait


Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

Le Nord-du-Québec en 10 filons

Se connecter

S'inscrire