Vacances et voyage

La Martinique: Les caraïbes à la française

La Martinique: Les caraïbes à la française

Istock photo Photographe : Istock photo Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

La Martinique: Les caraïbes à la française

Cette belle antillaise est synonyme de plages, de soleil et de chaleur, mais l'île des Fleurs, comme on la surnomme, possède aussi des forêts tropicales, un volcan (la montagne Pelée), d'innombrables jardins et une riche gastronomie composée de poissons, de fruits tropicaux et de mets mijotés avec des épices indiennes. Le tout servi en français avec des accents créoles, bonne humeur et des airs de zouk irrésistibles.

On commence par le nord de l'île, verdoyant et couvert de jolies montagnes qui ondulent vers la mer. Première escale: le Hameau du Morne des Cadets, premier gîte et jardin biologique de la Martinique. Après une visite du jardin, on nous fait goûter des plats typiques, servis avec le fameux ti-punch à Léon (du rhum dans lequel ont macéré différents fruits). Tout ça en profitant d'une vue exceptionnelle sur la montagne Pelée et le spectacle de lucioles qui succède au coucher du soleil. Pour partager son amour de la région, le propriétaire, Léon Tisgra, propose aussi de nombreuses randonnées en montagne ou des excursions dans des villages de pêcheurs.

Ensuite, cap sur l'Habitation Pied en l'air (à Sainte-Marie), où Florence André [C'est qui? L'hôtesse? Une chef?] nous apprend à cuisiner des accras, des flans au coco ou d'autres entrées et desserts typiques de la cuisine créole. Après le repas, elle nous explique aussi l'usage des arbres fruitiers, des fleurs et des plantes médicinales qui ornent son domaine. Comme le rhum martiniquais est le seul au monde à posséder sa propre appellation contrôlée, il faut également visiter une distillerie: celle de Neisson, par exemple, qui utilise des méthodes artisanales et cultive ses propres champs de canne à sucre. Située à Le François, dans l'est de l'île, l'Habitation Clément permet de découvrir les machines et méthodes ancestrales, les chais de vieillissement de même qu'une superbe maison de maître du XVIIIe siècle.

Après quelques jours à explorer le nord et l'est de l'île, on pose nos valises et nos serviettes de plage dans le sud: à la station balnéaire de Trois-Îlets, par exemple. Comme elle se trouve juste en face de Fort-de-France, la capitale, il suffit de traverser la baie (30 minutes) pour aller y passer la journée. Les traversiers arrivent sur la promenade en bord de mer, à quelques minutes à pied des rues piétonnes et du marché principal, idéal pour magasiner des étoffes colorées typiques, des épices et des liqueurs de toutes sortes.
Une petite fringale? On s'arrête dans un des nombreux kiosque en bord de route pour s'acheter un poulet «boucané» (mariné, puis fumé sur de la canne à sucre). Délicieux! Armée de ce pique-nique, il ne reste plus qu'à aller poser notre serviette sur une plage qui nous inspire: celle de Pointe-du-Bout (familiale), de l'Anse d'Arlets (appréciée pour le snorkeling) ou encore celle des Salines (la plus belle des trois), située tout au sud.

 

Infos pratiques

Pour s'y rendre:

Dès cet été, Air Canada proposera deux vols hebdomadaires directs.

Pour se loger:

Bien que le coût de la vie (en euros) se rapproche des standards européens, on y retrouve beaucoup de gîtes et de villas en location, ce qui permet de limiter les coûts. Vacances Tours Mont-Royal propose un forfait intéressant qui combine 4 jours au nord (au Hameau) et 3 dans le sud (au Panoramic, 3 étoiles). Autres suggestions, à Trois-Îlets: l'Hôtel Bakoua, surtout la section sur le bord de la plage, récemment rénovée. La Suite Villa: hôtel très design et des villas (2 ou 3 chambres) bien équipées, dotées d'une terrasse avec jacuzzi.

Pour en savoir plus: www.lamartinique.ca, Guide vert: La Martinique, collectif, Michelin, 2010, 289 p., 26,95 $.

 


VOIR L'AGRANDISSEMENT

 

À LIRE: Cap sur les plages d'Outer Banks

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

La Martinique: Les caraïbes à la française

Se connecter

S'inscrire