Vacances et voyage

Islas de la Bahía au Honduras: le rêve du plongeur!

Islas de la Bahía au Honduras: le rêve du plongeur!

Catherine Cr�peau Photographe : Catherine Cr�peau Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

Islas de la Bahía au Honduras: le rêve du plongeur!

La plupart des gens, y compris les habitants du Honduras, ont tendance à attribuer un caractère purement centraméricain au pays. Mais le Honduras, ne l'oublions pas, fait aussi partie des Caraïbes, ainsi qu'en témoignent ses plages somptueuses et étincelantes, de même que ses ascendants culturels, lesquels débordent largement l'héritage hispano-autochtone qui a façonné la majeure partie de l'Amérique centrale. L'influence des Caraïbes se fait surtout sentir dans les Islas de la Bahía, dont la population fortement antillaise parle couramment l'anglais.

Islas de la Bahía: le paradis de la plongée sous-marine

Ce petit archipel des Caraïbes offre de fabuleuses occasions de plongée, de belles plages sablonneuses, une luxuriante végétation de montagne, un vaste choix d'hôtels et de restaurants, et le tout, miracle d'entre les miracles, à des prix modérés! En fait, cette région permet des plongées parmi les plus spectaculaires du monde à des prix nettement inférieurs à ceux que vous réservent les autres destinations de ce coin du globe.

2e plus grande formation corallienne au monde

Le tourisme s'est développé plus tôt sur les Islas de la Bahía que dans la majorité des autres régions du Honduras. Cela s'explique en grande partie par la présence d'une série de récifs de corail qui s'étendent jusqu'au Belize et qui forment la plus longue structure du genre au monde après la Grande Barrière d'Australie. Les sites de plongée à faire rêver ont commencé à attirer les visiteurs il y a de cela plusieurs décennies déjà, surtout à Roatán, et jusqu'à maintenant les Islas de la Bahía empochent plus de dollars des mains des touristes étrangers que tout le reste du pays réuni. Bref, le tourisme et la pêche constituent les deux principales industries locales.

Extraits du guide Ulysse Honduras, par Éric Hamovitch

Achetez le livre
Feuilletez un extrait
Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 
Trois iles à voir

Les Islas de la Bahía se composent de trois îles principales et de nombreux îlots, tous regroupés à une distance de la côte variant entre 35 et 60 km. Roatán est de loin la plus grande et la plus variée de toutes. Longue et étroite, elle fait plus de 40 km sur à peine 2 à 4 km, et sa population compte près de 20 000 âmes. Elle offre en outre le plus grand choix de lieux d'hébergement de toutes les Islas de la Bahía et certaines des plus belles plages.

Guanaja et Utila, deux îles moins peuplées que Roatán, sont pratiquement opposées en ce qui a trait au genre de visiteurs qu'elles attirent. Guanaja, longue d'environ 18 km sur 6 km en son point le plus large, se révèle verdoyante et montagneuse. Plusieurs complexes d'hébergement haut de gamme occupent les différentes parties de l'île et ne sont pour la plupart accessibles que par bateau. La fascinante petite ville de Bonacca repose sur son propre îlot et se voit traversée de canaux en tous sens, ses étroites rues n'étant accessibles qu'aux piétons.

Utila, longue d'environ 14 km et large de 5 km, se veut quant à elle un paradis pour les voyageurs moins fortunés. La plupart des visiteurs logent dans la seule et unique ville de l'île, à distance de marche d'à peu près tout. Bien qu'on puisse se demander comment il est possible de concilier petit budget et plongée sous-marine, nombreux sont ceux qui semblent y parvenir. Naturellement, tous les visiteurs ne s'adonnent pas à la plongée, et l'île possède un charme à même de transformer le simple repos en pur plaisir. Il s'agit d'un de ces endroits où l'on projette habituellement de passer deux ou trois jours et où l'on finit par s'installer pour plusieurs semaines.

Extraits du guide Ulysse Honduras, par Éric Hamovitch

Achetez le livre
Feuilletez un extrait
Découvrez aussi les chapitres numériques

 

La Mecque de la plongée

Nombre de plongeurs reviennent ici année après année pour explorer certains des plus beaux sites qui soient. Mais, outre les plongeurs d'expérience, les Islas de la Bahía attirent aussi une foule d'amateurs, si bien que des cours sont proposés à plusieurs endroits. Ceux qui ne possèdent pas une grande expérience de ce sport devraient au préalable se familiariser avec les importantes règles de sécurité qui lui sont associées, un simple moment d'insouciance pouvant être fatal!

Location d'équipement, cours, bateaux et guides sont disponibles dans les nombreux centres de plongée et les différents complexes d'hébergement dont les îles sont émaillées. Soyez avisé que l'industrie de la plongée n'est guère réglementée au Honduras. N'ayez donc pas peur de poser des questions précises avant de vous inscrire à un cours ou de partir en mer. Les cours se donnent généralement en anglais ou en espagnol, mais aussi, à l'occasion, en français et en allemand.

Voici quelques centres de plongée recommandés:

Roatán

West End Divers
Coconut Tree Divers
, West End
Bananarama
, West Bay
Anthony's Key Resort

Guanaja

L'île est entourée de coraux, et vous n'y serez jamais bien loin d'un bon site de plongée. Deux des plus intéressants se nomment Yellow Trader et Black Rock, mais les maîtres-plongeurs des complexes hôteliers ont beaucoup d'autres suggestions en réserve pour vous.

Utila

Captain Morgan's Dive Shop
Deep Blue Divers
Utila Dive Centre

 

Extraits du guide Ulysse Honduras, par Éric Hamovitch

Achetez le livre
Feuilletez un extrait
Découvrez aussi les chapitres numériques

 

 

 

 

La version originale de cet article a été publiée sur le site Servicevie.com.

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

Islas de la Bahía au Honduras: le rêve du plongeur!

Se connecter

S'inscrire