Vacances et voyage

60 conseils pour de belles vacances nature

60 conseils pour de belles vacances nature

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

60 conseils pour de belles vacances nature

Camper avec bébé

1. S'il marche, rampe ou se déplace à quatre pattes, s'équiper d'une tente assez spacieuse pour qu'il puisse y jouer (très utile lors des journées pluvieuses).

2. Certains campings disposent de lavabos exprès pour laver bébé; on s'informe. Sinon, on apporte un bac à vaisselle qu'on réserve à cet effet.

3. Indispensable: une petite moustiquaire qu'on installe sur la poussette ou le siège de bébé pour éviter qu'il ne se fasse dévorer par les moustiques.

4. Prévoir une grande couverture qu'on placera près de la tente pour y installer bébé et ses jouets.

5. Ne pas lui donner à boire l'eau du camping; apporter de l'eau de source.

6. Si on allaite et qu'on songe à sevrer bébé bientôt, attendre après le retour. Réchauffer un biberon la nuit en camping n'est jamais très agréable...

7. Le pire âge pour emmener bébé en camping: lorsqu'il marche à quatre pattes. On passera notre temps à lui enlever ce qu'il se mettra dans la bouche. Si on tente le coup quand même, on apporte le parc... et on s'attend à ce que bébé proteste énergiquement.

Feu, feu, joli feu

8. Retirer les débris (feuilles, brindilles, etc.) dans un cercle d'au moins 3 m de diamètre autour du feu. Entourer le feu de pierres pour l'empêcher de se propager et l'éteindre totalement avant d'aller dormir.

9. Les histoires de fantômes ont toujours la cote auprès des plus grands. On laisse aller notre imagination, on chuchote et on met du suspense!

10. Délice banane-chocolat. Compter une banane par campeur. Sans retirer la pelure, faire une incision le long de la courbe interne des bananes et y insérer pépites de chocolat et petits morceaux de guimauves. Envelopper chaque banane de papier d'aluminium et les faire rôtir sur une grille au-dessus du feu pendant 5 à 10 minutes. À manger à la cuillère.

C'est quoi, ce bruit?

11. Un loup? Un ours? Des monstres? Les enfants, surtout ceux qui en sont à leur première expérience de camping, peuvent être effrayés par les bruits nocturnes. Pour apprivoiser ces mystérieux sons, on en fait un jeu à l'heure du coucher. Les enfants se blottissent dans leur sac de couchage et restent le plus tranquille possible pendant cinq minutes. Puis, ils tentent de deviner l'origine des sons qu'ils ont entendus.

12. Les lampes de poche amusent les enfants et rassurent ceux qui craignent la noirceur. Pour prévenir les chicanes, on en apporte une pour chacun.

Il pleut!

13. Il pleut toujours en camping. Apporter bottes de pluie, imperméables, livres, matériel de bricolage et jeux de société.

14. Pour ne pas être confinés sous la tente, prévoir aussi un abri cuisine, un auvent ou une toile imperméable (qu'on tend au-dessus de la table de pique-nique).

15. Avec nos vêtements de pluie, on part à l'aventure dans un sentier ou sur la plage.

16. Aller à la bibliothèque municipale la plus proche. Tout le monde y trouvera de quoi s'occuper.

17. Organiser un party sous la tente. Souffler des ballons, confectionner des décorations, raconter des blagues, etc.
18. Faire des collages avec des feuilles, cailloux, brindilles et autres trésors de la nature.

Merci à Louise Gagnon, de la Fédération québécoise de camping et de caravaning.

Vacances au chalet

Changer la routine

19. Élaborer en famille un Code officiel du chalet: interdit de dire «dépêchez-vous», de faire son lit, de manger à l'intérieur; obligatoire de porter son chandail à l'envers, de faire une saucette dans le lac avant de se coucher, etc. L'important, c'est de faire une brisure avec la routine de la maison.

Amis de la forêt

20. On ne va pas simplement marcher en forêt: on se fait attaquer par la sorcière des bois, on se sauve, on se défend avec une branche magique, on demande notre chemin à des arbres qui parlent...

21. Tracer un cercle sur le sol à l'aide d'une ficelle et observer le territoire à l'intérieur à l'aide d'une loupe. Combien d'êtres vivants ou de signes de vie peut-on y découvrir? On n'oublie pas de soulever les cailloux et d'examiner les feuilles.

22. Se coucher sous un arbre et observer les formes que dessinent les feuilles sur le fond du ciel. Si on a de la chance, on pourra apercevoir un oiseau ou un écureuil qui fait son nid.

23. À l'aide de crayons de cire ou de pastels, faire des copies par frottement des feuilles et des écorces (il suffit de les placer sous une feuille de papier et de colorier par-dessus).

Merci à Louise Beauséjour, de Scouts Canada, pour ses bonnes idées.

Dans l'eau en sécurité

24. La règle de base: les enfants de moins de 5 ans ou qui ne savent pas bien nager restent toujours à proximité des adultes.

25. Le chalet est au bord de l'eau? Pour une protection supplémentaire, faire porter en tout temps un vêtement de flottaison individuel aux jeunes enfants.

26. Aucun vêtement de flottaison individuel n'étant conçu pour les enfants de moins de 9 kg (20 lb), la Société de sauvetage du Québec recommande de ne pas pratiquer d'activités nautiques (kayak, canot, etc.) avec les tout-petits.

27. Il est interdit aux moins de 16 ans de conduire une motomarine.

En voyage

Plus d'harmonie, moins de chicane

28. Faire en sorte que les enfants ne subissent pas le voyage, mais qu'ils y participent. «Notre état d'esprit fait toute la différence, dit Isabelle Chagnon, coauteure de Voyager avec des enfants et maman de Tana, 6 ans. Si on considère les enfants comme des boulets, le voyage sera gâché. Par contre, s'ils ont leur mot à dire et qu'ils participent à l'organisation du périple, tout se passera mieux.» À destination, leur proposer à quelques reprises d'organiser une journée ou un après-midi. Cette fois, ce sont les parents qui suivent!

29. Les impliquer le plus possible dans les petites décisions quotidiennes. «Où allons-nous manger? Est-ce qu'on rentre ou on reste encore un peu?» Nos petits voyageurs sentiront qu'ils ont du contrôle sur les événements.

30. Avoir un programme d'activités flexible. On a prévu aller au musée, mais Junior tombe de fatigue? On change nos plans et on fait trempette dans la piscine.

31. Si on planifie chaque minute de la journée sans un seul instant pour relaxer, on voyagera avec des enfants grognons qui se chicanent tout le temps. «Il faut prévoir du temps libre et laisser place à l'improvisation, conseille Isabelle Chagnon. Ainsi, toute la famille sera moins tendue et irritable.»

32. Faire les activités les moins intéressantes pour les enfants le matin, alors qu'ils sont plus en forme (et moins pleurnicheurs).

33. Éliminer les demandes d'argent en allouant à chaque enfant un certain montant à dépenser par jour ou pour tout le voyage. Chacun en dispose à sa guise: souvenirs, collations, tours de manège, etc. Mon journal de vacances

34. Procurer à notre jeune un beau carnet dans lequel il pourra écrire le compte rendu de ses journées. Un appareil photo numérique ou jetable lui permettra aussi de saisir ses propres images pour se constituer au retour un album photo bien à lui.
Tout au long du voyage, collectionner les objets qui évoquent les bons moments et peuvent tenir entre deux pages: billet de musée, dépliant publicitaire, fleurs à faire sécher, carte de visite d'un restaurant, etc. On peut diviser l'album en plusieurs sections: les régions traversées, les meilleurs et les pires moments des vacances, la nature, les activités, etc.

Bébé de bonne humeur

35. «Autant que possible, on lui offre un semblant de routine», conseille Carmelle Victor, infirmière au CLSC Olivier-Guimond, à Montréal. Ainsi, on tente de respecter son horaire pour les repas, le bain et le dodo.

36. On reproduit également son rituel du coucher: histoire, musique, etc. «Surtout, ne pas oublier sa doudou ni ses couvertures favorites, qui lui rappellent les odeurs de la maison et lui procurent un sentiment de sécurité», ajoute l'infirmière.

Sur la route

Quand est-ce qu'on arrive?

37. Prévoir des haltes fréquentes, aux deux heures environ (sauf si la marmaille dort, bien sûr). La règle: on bouge! Se lancer un frisbee ou sauter à la corde permettra de se délasser et de dépenser le trop-plein d'énergie. «Si on a un poupon, on le sort de son siège afin de le faire changer de position et d'activer sa circulation sanguine», dit Carmelle Victor.

38. Confier une carte routière aux enfants pour qu'ils puissent suivre le trajet et pointer les endroits qu'on traverse. Les plus âgés peuvent même jouer les copilotes.

39. Pour protéger les enfants du soleil, installer des pare-soleil sur les vitres latérales.

On s'amuse... et le temps file

40. Pour chacun, prévoir un sac à dos rempli de trucs pour se désennuyer: livres, cahiers de mots mystères, crayons à colorier, lecteur de CD portatif, jeu électronique de poche, etc. Pour les plus jeunes, se procurer des petits jouets dans un magasin à 1$ et les distribuer un à un quand l'ennui s'installe. Éviter les jeux avec plusieurs pièces (elles s'éparpilleront à coup sûr).

41. Se servir du paysage pour faire des jeux d'observation: chercher du violet, une lettre, un vélo, de l'eau, etc. Les possibilités sont infinies.

42. Former des phrases avec les lettres des plaques d'immatriculation. Par exemple, JRM devient: «Je rigole méchamment.» Repérer sur les plaques les chiffres de 0 à 9: dès qu'un joueur aperçoit le chiffre 0, il passe au suivant. Le premier qui se rend à 9 gagne.

43. Un passager choisit secrètement un objet bien visible, et les autres lui posent des questions pour deviner ce que c'est.

44. Estimer dans combien de temps on verra le prochain pont, cours d'eau, cimetière, etc.

45. À tour de rôle, choisir un type de magasin et un objet à vendre. Par exemple: «J'ai une bijouterie et je vends quelque chose qui commence par la lettre D.» Le premier qui trouve la réponse - dans ce cas-ci, des diamants - devient le vendeur.

Casser la croûte sur la route
46. Des enfants affamés ne font pas de bons compagnons de route. Apporter des collations qui se mangent bien en voiture: fruits, craquelins, fromage, mélange de noix et de céréales, barres tendres, etc. Éviter les collations salées, qui donnent soif.

47. Quelle boisson désaltère vraiment, ne colle pas et ne tache pas? L'eau, bien sûr! En voiture, on ne boit rien d'autre. Garder le jus pour les haltes.

48. Prévoir un bon stock de lingettes humides et un sac pour les déchets.

49. Recouvrir la banquette arrière d'une grande serviette ou d'une nappe en vinyle (s'asseoir sur l'envers en flanelle) pour recueillir les miettes. On la secoue à chaque arrêt pour garder l'auto propre. En avion

50. Si possible, ne pas faire asseoir les enfants au bord de l'allée afin d'éviter les blessures (chariots de service, passagers qui se déplacent, mets ou liquides chauds qui passent au-dessus d'eux, etc.).

51. Les variations de pression peuvent faire mal aux oreilles, surtout celles des jeunes enfants, qui ont de petites trompes d'Eustache. La Société canadienne de pédiatrie recommande d'allaiter bébé ou de lui donner une sucette ou un biberon pendant le décollage et l'atterrissage. Offrir aux plus grands une gomme ou un suçon.

52. Garder à proximité un ensemble de rechange pour chaque enfant (les dégâts sont fréquents en avion).

53. Apporter des collations appréciées des enfants. Ne pas tenir pour acquis que la compagnie aérienne servira de la nourriture.

54. Quelle boisson désaltère vraiment, ne colle pas et ne tache pas? L'eau, bien sûr! En voiture, on ne boit rien d'autre. Garder le jus pour les haltes.

55. Prévoir un bon stock de lingettes humides et un sac pour les déchets.

56. Recouvrir la banquette arrière d'une grande serviette ou d'une nappe en vinyle (s'asseoir sur l'envers en flanelle) pour recueillir les miettes. On la secoue à chaque arrêt pour garder l'auto propre.

En avion
57. Si possible, ne pas faire asseoir les enfants au bord de l'allée afin d'éviter les blessures (chariots de service, passagers qui se déplacent, mets ou liquides chauds qui passent au-dessus d'eux, etc.).
58. Les variations de pression peuvent faire mal aux oreilles, surtout celles des jeunes enfants, qui ont de petites trompes d'Eustache. La Société canadienne de pédiatrie recommande d'allaiter bébé ou de lui donner une sucette ou un biberon pendant le décollage et l'atterrissage. Offrir aux plus grands une gomme ou un suçon.
59. Garder à proximité un ensemble de rechange pour chaque enfant (les dégâts sont fréquents en avion).
60. Apporter des collations appréciées des enfants. Ne pas tenir pour acquis que la compagnie aérienne servira de la nourriture.

Commentaires

Partage X
Vacances et voyage

60 conseils pour de belles vacances nature

Se connecter

S'inscrire