Vacances et voyage

5 montagnes à découvrir

5 montagnes à découvrir

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Vacances et voyage

5 montagnes à découvrir

Mont King
Outaouais – parc de la Gatineau

Situé près d'Ottawa, le parc de la Gatineau offre à ses visiteurs plusieurs attraits. Outre l'ascension relativement facile du mont King – qui nous permet d'avoir une vue exceptionnelle de la vallée de l'Outaouais – on peut y visiter l'immense domaine Mackenzie-King. Cette résidence d'été du dixième premier ministre du Canada est aujourd'hui ouverte au public et on peut y admirer les magnifiques jardins qui l'entourent. Dans la partie nord du parc, les enfants – qu'ils soient petits ou grands! – apprécieront l'exploration de la Caverne Lusk. On n'oublie pas notre lampe frontale, des vêtements de rechange et notre goût pour l'aventure!

Comment s'y rendre?
De Gatineau (secteur Hull), prendre l'autoroute 5 Nord jusqu'à la sortie 12, tourner à gauche sur le chemin Old-Chelsea et tourner à droite sur le chemin Scott. Le Centre des visiteurs apparaîtra à notre gauche.
Rens. : Parc de la Gatineau ou 1 800 465-1867.

Mont Saint-Alban
Gaspésie – Parc Forillon

Au bout de la péninsule gaspésienne, le Parc national de Forillon abrite de grandes falaises façonnées par les montagnes appalachiennes qui s'échouent dans l'océan. Le mont Saint-Alban, que l'on parcourt en moins de trois heures, permet de découvrir toute l'immensité de ce paysage. Comme activité complémentaire, le parc est l'endroit idéal pour observer des oiseaux maritimes (notamment les cormorans et même de petits pingouins!), des phoques ainsi que des baleines. Au nord-est du parc se trouve le charmant village de Cap-des-Rosiers où l'on peut visiter le plus haut phare du Canada. Construit en 1858, il est aujourd'hui classé monument historique.

Comment s'y rendre?
Rien n'est plus simple que se rendre au Parc national de Forillon: on prend l'autoroute 20 vers l'est, qui après Rivière-du-Loup devient la 132, et on continue… jusqu'au bout! L'autoroute 132 fait le tour du parc, impossible de le manquer! Bien sûr, rendu dans ce coin-là, on peut en profiter pour se rendre à Percé, quelques kilomètres un peu plus au sud.

Rens.: Parcs Canada ou 1 888 773-8888.Mont Gostford
Cantons-de-l'Est

Si on exclut les Torngats du Grand-Nord et les Chic-Chocs gaspésiens, qui savait que l'Estrie possédait le plus haut sommet du Québec? Oui, avec ses 1189 mètres, le mont Gostford est notre «mini Everest» et on aurait tort de ne pas en profiter! Du haut de celui-ci, le point de vue sur le lac Mégantic d'un côté et les White Mountains américaines de l'autre en fait l'un des plus sublimes au Québec. De plus, comme il est très peu connu et encore peu exploité, il garde un côté très sauvage, ce qui permet d'apercevoir plus fréquemment les nombreux animaux qui y vivent. Si l'ascension de son sommet représente un bon défi pour les randonneurs expérimentés, ses nombreux sentiers – que l'on peut parcourir soit à pied, en vélo, en ski ou en raquettes l'hiver – permettent à tous d'y trouver leur compte.

Comment s'y rendre?
On doit d'abord se rendre au petit village de Woburn (en passant par la 212 si on vient de Montréal ou par la 161 si on arrive de Québec), puis emprunter le rang Tout-de-Joie jusqu'au pavillon d'accueil.
Rens.: Mont Gostford ou 819 544-9004.

Montagnes d'Abitibi
Parc Aiguebelle

Méconnu, peut-être en raison de sa distance par rapport aux grands centres, le parc Aiguebelle vaut pourtant le détour. Même si ce détour signifie traverser le parc de La Vérendrye! La présence de roches volcaniques de près de trois milliards d'années que parsèment de nombreuses cascades donne au paysage un aspect particulier qu'on ne trouve nulle part ailleurs au Québec. Ses 60 kilomètres de sentiers de difficultés variables longent en de nombreux endroits de longues falaises et permettent, entre autres, de franchir une passerelle longue de 64 mètres suspendue à 22 mètres au-dessus d'un lac! Aussi, comme il compte la plus grande concentration de cervidés de toute l'Abitibi, il est fréquent d'y rencontrer des orignaux.

Comment s'y rendre?
De Montréal, on prend la 117 Nord jusqu'à la 395 (oui, il faut dépasser Val-d'Or!) et suivre par la suite les indications menant au parc.
Rens.: Société des établissements de plein-air du Québec ou 1 800 665-6527.


Mont Mansfield
États-Unis – Vermont

Plus connu que les montagnes précédentes, le mont Mansfield – et ses 1339 mètres – est le sommet le plus élevé du Vermont. Comme son ascension peut se faire en moins de cinq heures et que, de Montréal, on compte à peine deux heures de route pour s'y rendre, le mont Mansfield est la solution idéale si on cherche un dépaysement maximum en un temps minimum. Bordé par le lac Champlain et situé à la frontière des Adirondacks et des White Mountains, le mont Mansfield offre un panorama à couper le souffle. Si on préfère une visite plus rapide et moins éreintante, une route permet d'accéder au sommet en auto. On n'oublie pas d'apporter des vêtements chauds, car le sommet est souvent balayé par des vents violents.

Comment s'y rendre?
De Montréal, se rendre jusqu'à Philipsburg par la 133 et continuer après la frontière sur la 89. Rendu à North Fairfax, prendre la route 104 jusqu'à Cambridge puis tourner sur la route Pleasant Valley, qui se trouve juste après le magasin général. Il faut ensuite être très vigilant et remarquer le panneau indiquant le Underhill State Camping Area, puis emprunter la petite route qui y mène.
Rens.: Vacances au Vermont (en anglais)


Pour en savoir plus
  • La Fédération québécoise de la marche
  • Bonjour Québec: le site touristique du gouvernement du Québec – section randonnée pédestre.
  • Mountain Equipment CO-OP pour son répertoire des clubs de plein air au Canada
  • Randonnée pédestre au Québec, par Yves Séguin, éd. Ulysse, 2006, 24,95 $,
  • Randonnée pédestre Nord-Est des États-Unis, par Yves Séguin, éd. Ulysse, 2008, 24,95 $.
  • Commentaires

    Partage X
    Vacances et voyage

    5 montagnes à découvrir

    Se connecter

    S'inscrire