Partys et évènements

Témoignages: le plus beau cadeau que je me suis fait

Témoignages: le plus beau cadeau que je me suis fait

Shutterstock Photographe : Shutterstock Auteur : Coup de Pouce

Partys et évènements

Témoignages: le plus beau cadeau que je me suis fait

Un bateau pour mes 40 ans

Pour faire passer la pilule de mes 40 ans, je ressentais le besoin de faire une folie. C'est ainsi que je me suis réveillée un matin en me disant: «Je m'achète un bateau», une idée venue de nulle part puisque j'en avais rarement fait.

Un soir, au hasard de recherches sur Internet, j'ai trouvé un bateau à vendre au Vermont. Il était 23 h. J'ai passé mon permis de navigation en ligne, puis j'ai appelé une de mes amies: «Qu'est-ce que tu fais demain? As-tu envie de m'accompagner au Vermont? J'irais essayer un bateau.»

J'ai contracté un emprunt de 11 000 $ et conclu la transaction en me disant que, si je n'aimais pas naviguer, je pourrais toujours le vendre. Mais je suis tombée amoureuse de mon bateau. Il me procure un intense sentiment de liberté. Je me sens comme un chien dans une boîte de pick-up. Toute la famille en profite, on y passe du temps de qualité. Et on part souvent entre copines les soirs de semaine.

Après une folie pareille pour mes 40 ans, j'ai peur de mon 50e anniversaire. Vais-je m'acheter un hélicoptère?

Isabelle, 40 ans

Une nouvelle salle de bains

J'avais des problèmes d'humidité dans ma salle de bains. Ça faisait plusieurs mois que j'y faisais des petites réparations. Quand ce n'était pas la peinture à refaire, c'était le coulis qui s'égrenait ou des odeurs de moisissure qui m'incommodaient. Rien de majeur, mais une multitude de petits irritants qui se succédaient. Un matin, j'en ai eu assez. Même si je n'en avais pas les moyens et que ce n'était pas un besoin flagrant, j'ai décidé de m'offrir une salle de bains complètement neuve!

Tout a été compliqué et ponctué d'imprévus. Les travaux devaient durer trois semaines, ils ont pris le double. On a tout démoli et rebâti à neuf. J'ai choisi minutieusement chaque article et accessoire. J'ai fait installer un bain dans lequel je peux me prélasser et relaxer. C'était une folie que je me payais, en me disant: «Je le vaux bien.»

Aujourd'hui, chaque fois que j'entre dans la pièce, je me dis: «Wow! Je me suis offert ça!» C'est une nouvelle qualité de vie qui s'offre à moi. Un 20 000 $ bien investi!

Mathieu, 43 ans

À LIRE: Je suis folle de Noël!

Des oeuvres d'art

Un jour, un artiste m'a fait cadeau d'une de ses oeuvres. J'ai découvert ce que c'était que de vivre au quotidien avec une oeuvre d'art et ça m'a donné envie de m'en procurer d'autres.

En 2009, je me suis rendue à la Foire papier de Montréal, un événement où les artistes vendent des oeuvres qu'ils ont réalisées sur papier. Mon coeur a flanché pour un Marc Séguin. 600$. Je me disais: «Mon Dieu! Je n'ai même jamais dépensé cette somme pour un manteau!» J'avais toujours cru que les oeuvres d'art étaient réservées aux riches. Fébrile, j'ai pris un arrangement pour régler le prix en plusieurs versements. Je suis sortie avec mon bébé sous le bras, en proie à un gros high.

Vivre avec des oeuvres d'art est très particulier. Tu les contemples, puis tu les oublies. Puis tu les remarques à nouveau et tu découvres un détail qui t'avait échappé. Leur histoire en vient à se fondre à la tienne. Depuis, j'ai acquis deux autres oeuvres. Maintenant, lorsque je vais dans un vernissage, j'ai presque peur de moi.

Solène, 36 ans

Un studio de photo

Il y a quelques années, j'ai reçu un appareil photo en cadeau. J'ai commencé à prendre des clichés de mes fils lorsqu'ils jouaient au hockey. Les parents des autres joueurs admiraient mes photos. Plusieurs d'entre eux voulaient m'en acheter et certains souhaitaient même me confier de petits contrats de photographie.

J'ai donc entrepris de bonifier mon équipement et de m'inscrire à des cours. Plus ça allait, plus j'avais la piqûre, et de plus en plus de gens se montraient intéressés à mes services. Je me suis donc offert la totale: j'ai investi des milliers de dollars dans la mise en place d'un studio tout équipé, chez moi.

Ma passion grandit et ma clientèle aussi. Cette activité me permet d'exercer ma créativité, ce que je n'ai pas la possibilité de faire dans mon boulot quotidien. Cela m'a aussi conféré un regard neuf sur les choses: je ne regarde plus les gens, les lumières ou les paysages de la même façon. La beauté est davantage présente dans ma vie.

Nathalie, 44 ans

À LIRE: Vos souvenirs de Noël

Des cours de danse à New York

Peu après la naissance de mon fils, je me suis questionnée à savoir quels étaient mes rêves. Je trouvais important de ne pas perdre de vue mes aspirations profondes même si un enfant arrivait dans ma vie. Moi qui suis passionnée de danse, je rêvais de suivre des cours de salsa à New York. Plus j'y pensais, plus je me disais que ce serait une belle façon de fêter mes 30 ans. Trois semaines avant ma fête, j'ai acheté mon billet de train.

Le matin de mon départ, j'étais triste: c'était la première fois que je m'éloignais si longtemps de mon conjoint et de mon fils. Mais sitôt assise dans le train, seule, j'ai entrepris des recherches sur les meilleures écoles de salsa et les lieux mythiques où aller la danser. Quatre jours de danse m'attendaient! Mes meilleures amies devaient ensuite me rejoindre pour la fin de semaine.

Ce fut un voyage extraordinaire! Ça m'a donné confiance en moi, en me démontrant que je suis capable d'aller vraiment au bout de quelque chose, au bout de mes rêves.

Marie-Michèle, 31 ans

Mon premier bijou

Dans une petite boutique, lors d'un voyage en Gaspésie, j'ai eu un coup de coeur pour un pendentif orné d'une superbe agate de Percé. Seulement, je ne porte pratiquement jamais de bijoux et l'idée de dépenser 70$ pour ce pendentif, si beau soit-il, m'apparaissait exagérée. Devant l'insistance de mon chum, j'ai réalisé que je ne m'étais jamais acheté de bijoux. J'en avais reçu en cadeau, mais, de moi à moi, jamais! Je me le suis donc procuré. Je le porte presque tous les jours depuis. Ma fille cadette, dont j'étais enceinte à l'époque, a grandi en examinant mon agate sous toutes ses coutures. Elle me demande régulièrement: «Raconte-moi l'histoire de ton agate.» Ce pendentif ne m'a pas coûté cher, mais sa valeur est inestimable à mes yeux.

Nancy, 40 ans

De nouveaux yeux

Je suis très myope et je porte des lunettes depuis l'âge de 12 ans. Étant une grande sportive, j'ai toujours trouvé cela encombrant. Il y a deux ans, j'ai décidé de remédier à la situation en m'offrant une chirurgie des yeux au laser, et j'ai commencé à mettre de l'argent de côté à cet effet. Au printemps dernier, j'ai dit adieu à mes lunettes. Vous dire le plaisir que j'ai eu à batifoler dans la mer cet été en voyant les phoques nager au loin! C'est une des meilleures décisions que j'ai prises de ma vie.

Carole-Anne, 21 ans

À LIRE: 10 façons de voir Noël

 

Commentaires

Partage X
Partys et évènements

Témoignages: le plus beau cadeau que je me suis fait

Se connecter

S'inscrire