Partys et évènements

Organiser un échange de cadeaux

Organiser un échange de cadeaux

Organiser un échange de cadeaux Photographe : iStock Auteur : Isabelle Bergeron

Partys et évènements

Organiser un échange de cadeaux

L'échange de cadeaux est un must des soirées du temps des fêtes! Un petit guide pour s'assurer de tout bien planifier.

Quand doit-on y penser?

1. Il est préférable de s'y prendre au moins un mois avant l'événement, en commençant par dresser la liste des participants.

2. On inclut toutes les personnes présentes au party, y compris les nouveaux conjoints ou conjointes, s'il y a lieu. On peut aussi préparer un échange entre adultes et laisser aux parents, grands-parents, oncles et tantes le soin de gâter les jeunes à volonté.

3. On choisit la formule d'échange. Idéalement, si on procède à une pige, on réunit toutes les personnes concernées en novembre. Malheureusement, ce n'est pas toujours possible: on pige alors pour les absents parmi les noms restants et on communique avec eux par téléphone. Bien sûr, on se prive ainsi de l'effet de surprise lors de l'échange, mais on s'assure au moins qu'il se déroulera bien.

4. Bon à savoir, il existe également des sites internet qui permettent de procéder virtuellement à la pige, tout en préservant l'anonymat des participants. On visite pikkado.com ou avoscadeaux.com.

Quelle formule choisir?

On a le choix entre deux types d'échanges de cadeaux:

L'échange «ciblé», où chacun offre un cadeau à une personne précise. L'avantage: en sachant à qui notre cadeau est destiné, on a plus de chances d'en choisir un qui fera plaisir (et d'en recevoir un à notre goût). C'est l'idéal quand les participants sont très différents (goûts, âge, sexe, etc.) et se connaissent assez bien.

L'échange «ouvert», où chacun apporte un cadeau qui pourrait convenir à tous, sans savoir qui le recevra. C'est une option intéressante dans un groupe relativement homogène ou qui se connaît peu, à condition de ne pas avoir trop d'attentes quant au cadeau à recevoir. 

On donne des suggestions ou pas?

Si on invite chacun à inscrire avec son nom quelques suggestions de cadeaux qui lui feraient plaisir, on minimise les risques d'insatisfaction, mais l'effet de surprise sera pratiquement nul. On peut aussi ne donner aucune suggestion: dans ce cas, on s'expose aux surprises agréables... et désagréables. La décision dépend de la personnalité des participants, de leur degré d'intimité et du temps qu'on est prêts à consacrer à la recherche du cadeau idéal. On peut aussi opter pour une formule qui, sans fournir de suggestions précises, facilitera la recherche de cadeaux pour les participants.

En voici 3 :

1. On détermine un thème. Cela peut donner des idées auxquelles on n'aurait pas pensé et cela incite à faire preuve d'imagination. Mais on doit favoriser un thème suffisamment large pour que les choix ne soient pas trop limités et puissent répondre à des goûts variés.

2. Plusieurs personnes ne se connaissent pas? On leur propose de s'adresser à nous pour connaître les goûts de l'invité dont elles auront pigé le nom. On sera alors dans le secret des dieux, mais c'est pour une bonne cause!

3. On peut aussi faire circuler par courriel une liste où tous les participants inscrivent leurs goûts généraux. Exemple: j'aime lire tel type de romans, je pratique tel sport, j'adore tel type de cuisine, etc.

3 jeux amusants pour un échange ouvert

1. Le voleur de cadeaux. Pour du suspense dans le déballage! On lance un dé à tour de rôle et, quand on obtient un 5, on va chercher un cadeau sous l'arbre ou on vole celui d'une personne, qui devra aller en prendre un autre sous l'arbre au prochain tour. Si on a déjà un cadeau et qu'on a un 5, on peut le garder ou en voler un. Le jeu se termine lorsque qu'il n'y a plus de cadeau sous l'arbre. Deux variantes possible: on déballe le cadeau choisi immédiatement (les autres peuvent alors nous le voler en sachant de quoi il s'agit) ou tout le monde attend la fin (dans ce cas, on ne sait pas ce qu'on vole).

2. Devine qui? Au lieu d'écrire notre nom sur le cadeau, on inscrit une anecdote personnelle, un trait de notre personnalité, etc., et on laisse le destinataire deviner qui on est. On peut aussi faire l'inverse. On inscrit un trait de caractère, une devinette ou une brève histoire qui concerne le destinataire, on la lit à voix haute, et ce dernier doit se reconnaître.

3. Défi cadeau. On joint au cadeau un petit défi que le destinataire devra relever avant de l'ouvrir: avouer son pire «méfait», ouvrir son cadeau avec des mitaines, imiter... une baleine, etc.

 

 

Commentaires

Partage X
Partys et évènements

Organiser un échange de cadeaux

Se connecter

S'inscrire