Partys et évènements

C'est arrivé un 31 décembre

C'est arrivé un 31 décembre

Istockphoto.com Photographe : Istockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Partys et évènements

C'est arrivé un 31 décembre

Au secours de Céline
«Le soir du 31 décembre 1999, mon mari et moi, on assistait au gros show de l'an 2000 de Céline Dion, dans la toute première rangée, au Centre Bell. C'était le rêve, jusqu'à ce qu'on voie des flammes jaillir du sol, puis se répandre aux rideaux de scène. Des techniciens couraient dans tous les sens, tentant d'éteindre le feu à l'aide d'extincteurs, mais sans succès. Or, mon mari Daniel, qu'on surnomme affectueusement Super Dan, pouvait voir d'où provenait le foyer d'incendie. N'écoutant que son courage, il a sauté sur la scène pour séparer à mains nues de gros câbles électriques qui se touchaient. En moins de deux, le feu s'est éteint. Mon mari a regagné sa place un peu pâle, mais tout fier d'avoir sauvé Céline, qui a divinement chanté sans jamais se douter du danger qui l'avait menacée!» Nicole, 48 ans

Coup de foudre à Manhattan
«Tout a commencé par une proposition folle de Michel, que je venais à peine de rencontrer. "Si on allait célébrer le Nouvel An à New York?" Le lendemain à l'aube, on roule vers la Grosse Pomme. À notre arrivée downtown, il y a du bruit, du monde et des barricades partout. Obsédés par l'idée de fêter à Time Square, on marche, on court, on ruse pour se frayer un chemin dans la foule et... on se perd. Finalement, des heures et quelques angoisses plus tard, on se retrouve comme par magie sous la célèbre boule de cristal. À minuit, c'est le grand déclic entre nous! Depuis, on vit ensemble et on a un merveilleux petit garçon, qui rêve de voir New York.» Raphaëlle, 33 ans

Amies pour toujours
«Le soir du bogue de l'an 2000, j'étais stagiaire dans une boîte d'informatique à Paris. J'avais beau être dans la plus belle ville du monde, j'avais le mal du pays en pensant à mes amis de Québec qui fêtaient le Nouvel An ensemble. À 6 h du matin, vidée d'avoir guetté la catastrophe du siècle, je suis rentrée dans mon minuscule studio, le coeur lourd. C'est alors que j'ai eu la surprise de ma vie: Myriam et Fanny, m'y attendaient, champagne et serpentins à la main. Je n'en croyais pas mes yeux: mes deux grandes chums, avec moi, à Paris! On a fêté entre les rires et les larmes, en se disant qu'on était vraiment des amies à vie.» Julie, 28 ansMaman sans frontières
«La grande nouvelle est arrivée au moment où je m'y attendais le moins. Je n'oublierai jamais le moment où ma voisine m'a apporté la fameuse lettre livrée chez elle par erreur. C'était écrit noir sur blanc: après six longues années d'attente, j'allais être la maman d'une petite Péruvienne. Enfin! J'étais tellement émue que je n'arrivais pas à parler. Ça m'a pris un bon moment avant de l'annoncer à ma mère, qui a pleuré de joie avec moi. Il faut dire que demander l'adoption quand on est sans conjoint, ça n'a rien d'évident. Mais bon, j'ai tenu le coup. Ça valait la peine. Aujourd'hui, Cécilia a trois ans et, l'an dernier, j'ai rencontré son nouveau papa, qui est totalement fou d'elle... et de moi.» Carole, 37 ans

Rencontre planante
«Le premier jour de mon année sabbatique, je l'ai passé dans l'avion qui me menait à Vancouver, avant de transiter vers Shanghai. Si j'avais choisi de partir un 31 décembre, c'était pour faire une coupure symbolique. Pour repartir à neuf et retrouver mon essence, que j'avais perdue en fuyant dans le travail. Mais, si on m'avait dit que j'aurais un moine bouddhiste comme voisin de siège, je ne l'aurais jamais cru. Et pourtant... On a parlé des choses de la vie, très simplement. J'ai même médité avec lui, malgré ma nervosité. En partant, il m'a dit, très doucement: «Il n'y a pas de chemin. Les chemins ne se font qu'en marchant.» J'ai tout de suite su que cette rencontre allait changer ma vie.» Jane, 39 ans

Bienvenue, Frédérique!
«J'étais enceinte de mon deuxième enfant, dont je devais accoucher une semaine plus tard, mais Frédérique a décidé qu'elle commencerait 2007 avec nous. Le 31, mon chum et moi avons donc mis le cap vers l'hôpital. Ce fut un accouchement rêvé. Tout s'est déroulé très rapidement. La médecin est arrivée en courant, vêtue de sa tenue de soirée, qu'elle n'avait pas eu le temps d'enlever. Une toute petite poussée et hop! à 17 h 32, ma fille était née. En comparaison avec mon premier accouchement, qui avait nécessité 25 heures de gros travail, je flottais sur un nuage.» Mélanie, 33 ans

Nouvelles résolutions, nouvelle maison!
«Ça faisait des mois que Serge et moi cherchions une nouvelle maison, car la nôtre était devenue beaucoup trop petite avec nos trois enfants. On en avait déjà visité plusieurs, mais en vain. Puis, un 31 décembre après-midi, alors que toute la famille revenait de glisser, nous avons aperçu une pancarte "À vendre". On s'est approchés en voiture. Le propriétaire était en train de déneiger l'entrée pendant que ses deux mousses jouaient. On a entamé la conversation, et il nous a gentiment invités à visiter. Le coup de foudre! C'était exactement ce qu'on cherchait! Quelques jours plus tard, tout était pratiquement réglé et une amitié entre les deux familles était née!» Carole, 39 ans

Un événement particulier s'est produit dans votre vie un 31 décembre? Partagez-le avec nous en utilisant la fonction «COMMENTER» ci-dessous.

Commentaires

Partage X
Partys et évènements

C'est arrivé un 31 décembre

Se connecter

S'inscrire