Partys et évènements

5 conseils pour survivre aux partys de famille

5 conseils pour survivre aux partys de famille

Shuttersock Photographe : Shuttersock Auteur : Coup de Pouce

Partys et évènements

5 conseils pour survivre aux partys de famille

Chaque année, c’est la même histoire. Mononcle Untel nous interroge sur les raisons de notre célibat, alors que notre nièce reste muette dans son coin. Pour briser ce train-train familial et passer une magnifique soirée, il faut s’y préparer!

«Depuis quelques années, j'appréhende beaucoup les soupers avec la famille élargie. Chaque fois, je suis confrontée aux mêmes questions: "Comment ça, une belle fille comme toi encore célibataire?" "Tu voulais pas des enfants, toi?" Ça m'épuise! Et ça m'attriste aussi. Pourtant, je suis vraiment heureuse de les voir. J'aimerais simplement que ça se passe autrement...» raconte Marie-Julie, 36 ans.

Selon Julie Blais Comeau, spécialiste de l'étiquette et auteure de Quoi dire, comment faire et quand?, même si on en doute parfois, les intentions de nos proches sont généralement nobles. La différence d'âge, la gêne ou la maladresse peuvent expliquer que certains franchissent les limites. Pour s'assurer de passer une belle soirée, il y a différentes façons de se préparer. Ses conseils.

Se remémorer nos bons coups des derniers mois

Pour savoir quoi répondre à ceux qui demandent des nouvelles, et pour s'assurer que la conversation tourne autour de sujets dont on a réellement envie de parler: notre dernier voyage, un nouvel emploi, un projet qui nous tient à cœur, etc.

Se préparer une liste (mentale) de questions à poser à nos proches

Les réseaux sociaux sont une mine d'informations! On passe en revue les événements marquants de l'année: le déménagement d'une cousine, la retraite d'Oncle Pierre, le spectacle de musique de notre neveu, etc. Une bonne façon d'entamer une discussion avec une nièce discrète qui est peu portée à prendre le micro.

Bien préparer les gens qui nous accompagnent

Notre conjoint et les enfants, s'ils sont rarement en contact avec la famille élargie, peuvent avoir oublié le nom de certaines personnes et ignorer les liens qui nous unissent à ces dernières. Pour éviter les malaises, on fait un rapide survol de qui est qui!

L'humour, notre meilleur allié

Coincé dans un échange qui nous déplaît? L'humour nous permet de détourner une conversation ou carrément d'y mettre fin avec courtoisie. À la tante qui nous interroge encore sur notre célibat, on pourrait répondre: «Je ne sais pas, on dirait bien que mon radar est brisé!» On profite de cette brève distraction pour changer de sujet.

Être prêt à renvoyer la balle

Un autre moyen sympathique de détourner une discussion est de retourner la balle à notre interlocuteur en lui posant une question en retour. À quelqu'un qui nous féliciterait chaudement pour notre promotion en nous demandant si on fait beaucoup d'argent, on pourrait répliquer: «Je gagne assez bien ma vie, merci. Et toi, la retraite?» Il insiste? On le remercie de l'intérêt qu'il démontre pour notre réussite en précisant qu'on souhaite garder les détails pour soi.

À lire aussi: 9 sujets à ne pas aborder à table durant les fêtes

Commentaires

Partage X
Partys et évènements

5 conseils pour survivre aux partys de famille

Se connecter

S'inscrire