Loisirs et culture

On a testé l’album photo numérique

On a testé l’album photo numérique

Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

On a testé l’album photo numérique

Créer un album photo en 6 étapes

1. On sélectionne nos photos. On choisit un sujet qui nous inspire: notre plus beau voyage, la première année de bébé, notre mariage, un loisir qui nous passionne (sport, jardinage, collection d'objets). On fouine ensuite dans notre collection pour sélectionner nos plus belles images dans la thématique choisie.

2. On magasine un service. On retient celui qui correspond le mieux à nos besoins, à nos attentes et à notre budget. Dans certains cas, on devra télécharger et installer un logiciel sur notre disque dur pour préparer l'album; on s'assure alors que notre ordinateur possède la configuration minimale requise (système d'exploitation, mémoire, espace). D'autres encore gèrent tout via le Web: on télécharge nos photos et on crée un album virtuel. Si notre logiciel de classement ou de retouche photo permet aussi de commander des albums (c'est notamment le cas d'iPhoto, sous MacOS), on peut trouver pratique de lui confier notre projet, au lieu de devoir s'initier à un nouveau logiciel.

3. On crée l'album. On personnalise le type de reliure et le format. Puis on applique un style, qui donnera le ton à notre album; on choisit en fonction de nos goûts, mais aussi de la thématique qu'on s'est donnée.

4. On fait la mise en page. On importe nos photos dans le logiciel de préparation d'album et on les positionne. On ajoute des textes explicatifs ou rigolos. On teste différents agencements, on recadre pour mettre le sujet en valeur, on retouche les photos si nécessaire.

5. On révise. C'est une étape cruciale et souvent négligée! On relit nos textes pour éliminer les coquilles et on s'assure que tout est à notre goût.

6. On commande l'album. On compare les délais et les options de livraison. Si on commande d'un commerce qui a pignon sur rue près de chez nous (magasin de photo, épicerie, pharmacie), on vérifie si on peut épargner les frais de livraison en allant cueillir l'album sur place.

 

Album photo: les options

La reliure. L'option la plus luxueuse et durable est la couverture rigide, souvent doublée d'une jaquette protectrice: on laissera l'album sur la table du salon pour donner envie à la famille et aux invités de le feuilleter. Une couverture souple offre un bon compromis: moins coûteuse, plus fragile, mais d'aspect quand même professionnel. Quant à la reliure en spirale, elle fait moins chic, mais elle est bien pratique: on peut poser l'album à plat, sans qu'il se referme.

Le format. Plus l'album est grand, plus il coûte cher... et moins on le range facilement! On choisit les plus imposants pour les occasions très spéciales (mariage, naissance). Les formats moyens sont polyvalents. Un format poche est abordable et se transporte facilement.

Le style. Chaque service propose différents thèmes pour rehausser le visuel de l'album: contemporain, formel, enfantin, carte postale... Modifier le style change d'un coup la palette de couleurs pour tout l'album, la bordure des photos et certains éléments décoratifs.

Album photo: pour de beaux résultats

  • On porte attention aux rétroactions que nous donne le logiciel: un message d'erreur ou une icône nous signale lorsqu'une manipulation risque de nuire au rendu final.

  • On utilise des photos de la meilleure résolution possible. Par exemple, il nous faut une image d'au moins 1,3 mégapixels (1280 x 1024) pour imprimer correctement en format 8 po x 10 po. Si notre photo n'a pas la résolution minimale requise, l'image imprimée aura l'air floue et pixélisée. Bien sûr, on oublie les photos prise par cellulaire: la qualité d'impression ne sera pas au rendez-vous.

  • Lorsqu'on recadre ou déplace une image, on vérifie que la photo épouse tout l'espace jusqu'à la bordure (on ne veut pas de coulisses blanches de part et d'autre).

  • On retouche nos photos, ne serait-ce que pour éliminer les yeux rouges (le disgracieux effet du flash) et rééquilibrer les couleurs.

  • Certains services laissent une grande marge de manoeuvre pour personnaliser l'album: on peut changer la couleur de fond de chaque page, ajouter des décorations... Mieux vaut mettre la pédale douce! On ne doit pas éclipser nos souvenirs, mais les mettre en valeur!

Que faire en cas de pépin?

Le résultat n'est pas à la hauteur de nos attentes? On contacte rapidement le service après-vente. La plupart des entreprises accepteront de reprendre le travail sans frais ou même de nous rembourser, à condition que l'erreur soit la leur: problème d'impression, album reçu endommagé, etc. On devra alors soit renvoyer l'album ou leur faire parvenir une photo pour illustrer le problème.

Par contre, aucune garantie ne s'applique si l'erreur est la nôtre. Par exemple: nos textes comportaient des fautes d'orthographe ou de ponctuation; on a utilisé des photos de mauvaise qualité (basse résolution, mal éclairées, floues); on regrette notre choix de thème, de format ou autre élément de personnalisation.

Avant de commander, on révise donc l'album attentivement et on demande même à une copine de nous assister. Et si on envisage l'achat de plusieurs exemplaires, mieux vaut d'abord en faire imprimer une seule, pour s'assurer que le résultat est à notre goût.

 

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

On a testé l’album photo numérique

Se connecter

S'inscrire