Loisirs et culture

Observation des oiseaux en ville, sortez vos jumelles

Observation des oiseaux en ville, sortez vos jumelles

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

Observation des oiseaux en ville, sortez vos jumelles

Une mangeoire, un abreuvoir, quelques graines choisies, des jumelles et un bon guide, et vous voilà transformé en Jean-Jacques Audubon, un Français «aussi connu en Amérique que Charles de Gaulle ou le Marquis de La Fayette»... À cet équipement de base, ajoutez une arme: la patience. Bientôt, vous verrez votre cour se transformer en runway digne des plus grands défilés de mode de Milan ou de Paris.  

Les mangeoires ne sont nécessaires qu'en hiver, où la nourriture est moins abondante; l'été comble naturellement les besoins de toutes les espèces. Les mangeoires plaisent aux oiseaux mais pas toujours aux voisins: parlez donc de votre projet animalier au proprio ou aux partenaires de la copropriété.

Au lever du soleil, suivez le chant des oiseaux

Si vos observations vous donnent envie d'aller plus loin, il vous faudra sortir là où les espèces vivent et grandissent. C'est au lever du soleil que vous pourrez faire les plus belles observations. Certaines espèces se laissent approcher facilement. Vous aurez donc tout le temps de regarder, souvent de très près, la vie intense qui se joue dans nos forêts. Mais avant de pouvoir voir la gente ailée, il faudra d'abord écouter ses chants particuliers pour ensuite vous diriger tout doucement vers la source de ces gazouillis.

 
Certains sites d'observation aménagés vous permettent de passer d'agréables moments en famille à regarder de près des espèces très intéressantes. Même en ville: pensons seulement aux Parcs Natures de la communauté urbaine de Montréal.

Apportez vos jumelles

Pour jouir en gros plan des merveilles de l'ornithologie, vous aurez besoin de jumelles. Voici quelques conseils d'achat.

  • La puissance des jumelles se mesure principalement par deux indicateurs: la puissance de grossissement et la taille de la lentille. Si je prends des jumelles de 10 sur 35, ces deux chiffres m'indiquent d'abord le grossissement (10) et ensuite la largeur du diamètre des lentilles (35).
  • On peut être tenté de se procurer des jumelles avec le plus gros facteur de grossissement possible et la lentille la plus grande. Il faut pourtant être prudent dans notre choix: si on choisit un grossissement de plus de 10, l'observation des oiseaux en mouvements devient pratiquement impossible. L'image bouge trop vite pour que le mouvement des jumelles puisse suivre l'action. Si on opte pour une lentille de 60 mm, ce sera la taille des jumelles qui sera encombrante. La solution idéale quant à la taille et à la puissance des jumelles se situe donc autour de 7 à 10 pour le facteur de grossissement et entre 25 et 35 pour le diamètre des lentilles.
  • Pour le débutant, il existe des ensembles intéressants comprenant: sac de taille avec des jumelles de 7 sur 25, un guide d'observation, un calepin de notes et un stylo. Un achat judicieux pour le néophyte en la matière.
  • Les passionnés voudront plutôt s'équiper de jumelles plus dispendieuses de 10 sur 30, lesquelles auront des qualités optiques supérieures, seront probablement résistantes aux intempéries et recouvertes d'une matière caoutchoutée.
  • Si vous faites de l'observation sur des sites identifiés à cet effet, l'utilisation d'un mini-télescope avec trépied peut être un atout supplémentaire. Il vous permettra, le temps venu, de stabiliser l'image pour observer plus loin ou observer des aires de nidification. La taille suggérée: entre 15 et 45 pour le grossissement et une lentille unique d'au moins 60 mm. Il vous faudra tout de même avoir préalablement fait votre repérage avec des jumelles plus compactes.
  • Pour transporter crayons, guides, carnets de notes et collation, les ornithologues amateurs et professionnels utilisent souvent une veste multipoches. Une solution intéressante pouvant servir pour d'autres activités comme la pêche, la photo ou même la randonnée de courte durée.
  • Pensez aussi à vous procurer une sangle de support large et souple, pour réduire la fatigue du cou et des épaules causée par le poids des jumelles.
Comment ajuster ses jumelles?
  • Portez les lunettes à vos yeux et fermez l'oeil droit. À l'aide de la roulette d'ajustement, ajustez la lentille de l'oeil gauche pour que l'image soit au foyer.
  • Fermez ensuite l'oeil gauche et ajustez le foyer pour l'oeil droit à l'aide de la bague tout près de votre oeil sur la lentille droite.
  • Ensuite, ouvrez les deux yeux et faites le foyer final avec la bague au centre des jumelles.

Pour obtenir une image unique, vous aurez à ajuster la largeur qui convient à l'écartement naturel de vos yeux. Avec vos deux mains sur les lentilles, pendant que vous regardez, écartez ou rapprochez les deux lentilles jusqu'à ce que vous obteniez une image circulaire.


Nettoyer les lentilles

Servez-vous de chiffons spécialisés ou de papiers à lentilles de photo vendus en paquets. N'utilisez pas, autant que possible, d'essuie-tout ou de mouchoir en papier, qui pourraient éventuellement égratigner vos lentilles.

Le secret: silence et patience

Ici sont résumées les recommandations de plusieurs observateurs chevronnés:

  • Les meilleures heures pour l'observation des oiseaux: le matin très tôt, au lever du jour et en fin de journée, au coucher du soleil.
  • Ce n'est pas une course.
  • Prenez votre temps, c'est la clé d'accès aux plus belles surprises.
  • Soyez patients.
  • Habituez-vous au silence.
  • Rapportez avec vous vos déchets, collation ou autres ordures.
  • Ne dérangez pas les habitats naturels des oiseaux ou les aires de nidification.

Les jumelles servent justement à garder une distance raisonnable qui n'affecte pas les comportements des oiseaux, ni à court ni à moyen terme. Bonnes observations à tous!

Sources
Marchand, J., Sortez vos jumelles, Servicevie.com 2003.

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Observation des oiseaux en ville, sortez vos jumelles

Se connecter

S'inscrire