Loisirs et culture

Le canot-camping et l'appel à l'aventure sur l'eau

Le canot-camping et l'appel à l'aventure sur l'eau

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

Le canot-camping et l'appel à l'aventure sur l'eau


«Pagayez, chers camarades, pagayez. / Encore loin pour faire la fin de la journée.», chante Zachary Richard... L'aventure au fil de l'eau ne se conjugue plus seulement au passé. Les circuits de canot sont aujourd'hui bien répertoriés. Pas envie de rapides rugissants ou de portages exigeants? Vous pouvez vous fier aux cartes topographiques et aux répertoires de parcours, signés par des professionnels qui ont fait leurs devoirs sur le terrain. À vous, donc, de choisir vos trajets en fonction de votre niveau, de l'époque de l'année et des crues saisonnières.

De l'écorce à la fibre de verre: le canot évolue

Dans les années 70, la fibre de verre révolutionne la construction des canots. Plus lourds que leurs «ancêtres» faits d'écorce, les nouveaux modèles sont toutefois plus résistants et plus durables. Les camps de vacances et les bases de plein air surfent alors sur cette vague émergente et l'initiation au canot commence. À la même époque, bon nombre de particuliers achètent également leur propre embarcation. Chalet et canot forment dès lors une nouvelle équation.

Canot à base de vinyle: plus léger et sécuritaire

Avec les années, les technologies nouvelles permettent de raffiner les formes et la qualité. Les canots nouveaux sont moulés dans des matières dérivées du vinyle. Ils sont plus légers, ce qui permet de les trimballer partout, et supportent des charges accrues. Plus stables et plus sécuritaires, ils rendent le sport accessible à tous. Seul, à deux, en famille... tout le monde peut dorénavant goûter les joies du canot-camping.

Comme pour toutes les petites embarcations de plaisance, la pratique du canot est aujourd'hui encadrée par une réglementation stricte. Les canoteurs doivent porter en tout temps leur veste de flottaison et conserver à bord une ligne de vie, qu'ils pourront lancer si un occupant tombe à l'eau. Les temps changent, mais le goût pour l'aventure reste. De moyen de transport, le canot est devenu source de plaisir et d'émerveillement dans le calme de la nature.

Choisir le bon canot de long en large
  • Sa longueur: elle est en moyenne de 16 pieds. Un canot plus long filera plus vite, gardera plus facilement le cap et permettra de transporter plus de bagages, mais il sera moins maniable et aussi plus lourd lors des portages.
  • Sa largeur: elle se mesure à la fois à la ligne de flottaison et à l'ouverture du plat-bord. Plus le canot est large, plus il est stable. Plus il est étroit, plus il se manie facilement, au détriment de la stabilité.
  • La forme de sa coque: le fond plat est stable en eau calme et idéal pour les courtes escapades. La coque ronde, celle des canots spécialisés et plus courts, permet plus de vitesse. La troisième forme de coque est un compromis entre les deux premières. Elle est stable, et empêche donc de chavirer, tout en facilitant les manoeuvres en eaux vives ou dans les petits rapides.

Quel canot convient le mieux au canot-camping? Un modèle de 16 pieds de long, de largeur moyenne et à coque intermédiaire. Il gardera bien le cap et ne sera pas trop influencé par les vents de travers. Vous pourrez le charger sans contrainte et vous attaquer à des rapides de niveaux 1 et 2.

Comment charger son canot?
 

Vous ne partez pas le canot vide:

   

-  Le matériel le plus lourd sera placé au centre du canot. Par exemple, la glacière et la nourriture, la tente et les réserves d'eau.

   

-  Tout ce qui est léger et qui n'influence pas l'équilibre avant/arrière du canot, comme les vêtements de rechange, sera déposé dans les pinces avant ou arrière.

   

-  N'oubliez pas que tout le matériel, quel qu'il soit, doit être retenu à l'aide de cordelettes ou de mousquetons. Vous apprécierez, si vous chavirez. Des sangles munies de boucles font aussi l'affaire.

   

-  Pour protéger votre matériel des intempéries, emballez tout dans des sacs étanches qui, avantage suprême, flottent même quand ils sont bien remplis. Vous faites une sortie brève en eaux calmes? Optez pour le bon vieux sac vert, que vous glisserez dans votre sac à dos avant d'y déposer votre matériel. Vous vous féliciterez de votre prévoyance, quand vous voudrez vous réchauffer avec une «petite laine» à la nuit tombée.


Le kit de survie du parfait canoteur

- Un outil multi-usage de type Swiss ArmyMD ou LeathermanMD

- Des attaches à tête d'équerre (Ty-RapMD)

- Des boucles de rechange pour les sangles de sac à dos

- Une dizaine de mètres de cordelette

- Quelques vis et écrous pour les ajustements et les réparations d'urgence (sièges,  attaches de barres transversales, capot des pinces avant/arrière)

- Une éponge pour assécher l'intérieur du canot

- Une écope de plastique attachée au canot et facile d'accès

- Du ruban adhésif en toile (duct tape), qui fait des miracles en toutes circonstances.

- Une petite rondelle de fil de laiton

- Une pagaie de rechange, surtout si vous canotez en région éloignée.


Le canot-camping: la beauté de la nature

Le canotage vous offre la paix et la tranquillité des grands espaces, loin du bruit, de la fureur et des lumières de la ville. Si vous le pratiquez à 30 ou 40 % de votre capacité, vous développerez de plus votre endurance physique. Mais ne vous emballez pas: vous seriez épuisé dès la moitié du parcours. Prenez un rythme modéré et régulier, et vous verrez, vous oublierez l'effort pour vous concentrer sur les beautés qui vous entourent.

Le soir, autour d'un feu, vous goûterez ces échanges privilégiés, autant avec vos compagnons d'aventure qu'avec l'environnement. Juste d'y penser...

Sources

Chartrand J., Le canot, Servicevie.com 2003

Fédération québécoise du canot et du kayak

SEPAQ (Société des établissements de plein air du Québec)

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Le canot-camping et l'appel à l'aventure sur l'eau

Se connecter

S'inscrire