Loisirs et culture

La spéléologie: découvrir les souterrains

La spéléologie: découvrir les souterrains

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

La spéléologie: découvrir les souterrains

La spéléo, c'est quoi?
C'est l'exploration des cavités naturelles souterraines. C'est la découverte du monde mystérieux des grottes et des cavernes. C'est le contact avec une nature belle, sauvage, pratiquement intouchée. Bref, c'est un véritable royaume d'aventure, là, sous nos pieds.

La spéléo, pourquoi?
Pour vivre la sensation d'être un véritable découvreur. Pour explorer une nature méconnue. Pour parcourir des galeries sinueuses. Pour découvrir des formes rocheuses surprenantes. Pour s'évader de notre univers chronométré, grâce à une immersion dans l'obscurité et le silence d'une nature différente. Pour s'adonner à une activité de plein air complète, pour laquelle on marche, grimpe, nage, pagaye, pédale, campe, plonge, skie, etc. Pour établir des liens étroits et intenses avec les membres d'un groupe, à cent lieues du quotidien.

La spéléo, comment?
- Sans besoin d'expérience préalable, car l'initiation à la spéléo n'exige aucune habileté particulière, si ce n'est d'accepter un peu d'inconfort et l'éventualité de se salir.

- Avec respect pour les formations rocheuses, en ne dérangeant pas inutilement la vie cavernicole, en respectant la propriété d'autrui, en s'opposant à tout acte de vandalisme.

- Avec un équipement simple au départ. Le casque et la lampe étant fournis pour les stages Découverte, on n'a besoin que de vieux vêtements chauds, de gants, de bonnes bottes et de vêtements de rechange pour le retour à la civilisation!

- En toute sécurité, puisque la spéléo présente très peu de risques. Il est possible de recourir aux services d'initiateurs brevetés de la Société québécoise de spéléologie pour vivre une expérience enrichissante avec des passionnés. On peut aussi se joindre à un club de spéléo.

La spéléo, pour qui?
La spéléo s'adresse à tous, du plus petit au plus grand. Comme il ne s'agit pas d'une discipline compétitive, elle est accessible à tout le monde: chacun trouvera une caverne et un parcours à sa mesure.

La spéléo, quand?
La spéléo se pratique presque en tout temps. Le milieu cavernicole offre des conditions climatiques qui ne varient pratiquement pas d'une saison à l'autre; l'été, on s'y trouve au frais et l'hiver, on y est plus au chaud qu'à l'extérieur. Cette dernière saison est propice, par endroits, à la formation de magnifiques concrétions de glace. Au printemps, certaines cavernes s'inondent pendant la fonte des neiges.

Où faire de la spéléologie?

Pour découvrir la spéléologie, la Société québécoise de spéléologie vous invite dans ses meilleurs sites d'initiation.
Vous trouverez un aide-mémoire plus complet sous l'onglet «La SQS», «EQS», «Stages découverte».

Il faut obligatoirement réserver à l'avance: on se renseigne au bureau de la SQS.

Le Trou du Diable (grotte de Saint-Casimir)
Le Trou du Diable, propriété de la Société québécoise de spéléologie, est situé à Saint-Casimir, comté de Portneuf. Avec ses 980 mètres de développement, c'est la deuxième plus longue grotte au Québec. Il s'agit du trajet souterrain d'un petit affluent de la rivière Sainte-Anne.

Le parcours se divise en trois sections distinctes. La première est un long couloir de dimension impressionnante. Vous y marchez allègrement tout en pataugeant dans le ruisseau peu profond. La suite exige une reptation dans un boyau humide et boueux. Vous vous découvrirez des muscles insoupçonnés! La dernière section permet d'effectuer la boucle avec la première partie du réseau. Ce passage, large et bas, est très aquatique. Il vous procurera une «vague» d'émotions et une bonne baignade.

Par sécurité, l'équipe n'effectue pas la traversée intégrale de cette grotte, la gélifraction ayant dégradé la zone de la résurgence.

Grotte de Boischatel
À proximité de la ville de Québec, la grotte de Boischatel constitue le plus grand réseau connu de la province. Découverte sous la ville en 1979, son exploration se poursuit encore par les spéléologues d'aujourd'hui. Il est possible de visiter le tiers de ses 3 kilomètres de passages. Accompagné d'un initiateur expérimenté, vous découvrirez un spectacle étonnant.

Avec un minimum d'habileté et d'équipement, vous pourrez progresser en toute sécurité dans cet univers méconnu. Imaginez-vous dans des passages s'élevant jusqu'à 4 mètres, des galeries sculptées par l'eau et d'autres lavées par la rivière qui y circule toute l'année. Les amateurs de sensations fortes pourront se contorsionner dans les nombreuses étroitures. Quant aux amoureux de la nature, ils s'émerveilleront dans ce monde minéral, avec l'impression de voyager dans le temps.

La grotte de Boischatel est sans doute la plus sauvage et la plus «vivante» du Québec; émotions garanties!

Renseignements: 514 252-3006, pour information et réservation sans frais 1 800 338-6636

Caverne de Saint-Léonard
En pleine île de Montréal, d'origine glacio-tectonique, cette caverne est connue depuis 1812. Longue de 40 mètres et profonde de 9 mètres, elle offre un maximum de variété dans un minimum de volume. On peut la visiter tout l'été... si on a réservé bien à l'avance! Un diaporama sur la spéléo est présenté avant la visite.

Renseignements: 514 252-3323, pour information et réservation sans frais 1 800 338-6636

Caverne Laflèche
Située au nord de Hull, à Val-des-Monts, son entrée naturelle, de 4 mètres sur 5, est à flanc de colline. Son réseau de galeries s'étend sur quelque 400 mètres, dont un puits de 15 mètres de profondeur. Une entrée artificielle a été pratiquée à la base de la colline, à l'époque de sa première exploitation commerciale (de 1923 à 1973). Elle est à nouveau ouverte aux visiteurs depuis 1995.

Renseignements: 877 457-4033 (réservations nécessaires)

D'autres cavernes québécoises sont aussi accessibles aux visiteurs.

Source
Société québécoise de spéléologie


Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

La spéléologie: découvrir les souterrains

Se connecter

S'inscrire