Loisirs et culture

Joël Legendre, rédacteur en chef invité

Joël Legendre, rédacteur en chef invité

Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

Joël Legendre, rédacteur en chef invité

Je l'avoue! J'ai toujours aimé les magazines féminins! Dès l'âge de 9 ans, je gardais déjà mes voisines (des jumelles) et, aussitôt qu'elles étaient couchées, je me rendais dans le porte-journaux de Nicole, leur maman, et j'épluchais ces trésors de recettes, de décorations et de psychologie. Tout ça m'intéressait! Mais il faut dire que, étant fils de cultivateur, même si mon père était très ouvert, je sentais bien qu'il valait mieux m'adonner à ce genre de lecture en cachette.

Je l'avoue! Quelques années plus tard au pensionnat, les magazines sont devenus comme une confidente pour moi. Si notre comportement avait été irréprochable durant la semaine, le jeudi, on avait le droit d'aller au dépanneur du coin. J'attendais d'y aller à la toute fin pour être le dernier dans le dépanneur. Au lieu de m'acheter des petits gâteaux Vachon ou des «cochonneries» style chips ou tablette de chocolat, je choisissais un magazine. Bien sûr, toujours en cachette. Car un gars de 13 ans ne lit pas ce genre de choses! Je me rappelle très bien que, dans ma chambrette, je me faisais des scrapbooks à partir de coupures de magazines que je répertoriais par thèmes.

Puis, à 17 ans, est venu le temps de mon premier appartement, où j'habitais avec un coloc. Encore là, je l'avoue, le vendredi soir après ma semaine au cégep, j'allais au kiosque à journaux me procurer mes fameux magazines réconfortants. Tout ça en catimini, car un étudiant en théâtre ne lit pas ce genre de trucs.

Puis la radio est arrivée dans ma vie. Je me souviens encore de ma première rencontre avec ma patronne, qui m'a répété à plusieurs reprises l'importance de trouver des sujets proches des femmes, car c'étaient elles, mon public cible. J'avais apporté avec moi mes scrapbooks et lorsque je lui ai montré les centaines de sujets classés par thèmes, elle m'a regardé comme si je lui remettais des tonnes de lingots d'or.

Je l'avoue, quand Geneviève Rossier, rédactrice en chef de Coup de pouce, m'a appelé, j'ai eu un sourire aux lèvres et une chaleur au coeur. Et si Nicole, ma voisine d'enfance, lit ce numéro, elle va comprendre à quel point je suis content qu'on ait pensé à moi.

Dans ce numéro de février, on parlera d'amour, bien sûr, puisque la Saint-Valentin est là pour nous rappeler que la personne la plus importante à aimer, c'est nous-même. Que le 14 février est une date pour se choisir à nouveau avec nos qualités et nos imperfections. Une fête pour dire aussi à tous ceux qui nous entourent combien on les aime et qu'ils sont importants pour nous. Et un moment pour se pardonner et pardonner aux autres les écarts et les faiblesses propres à la race humaine. Côté bouffe, si vous avez comme moi la dent très très sucrée, vous serez heureuses d'apprendre que qui dit fête de l'amour dit chocolat et pourquoi pas caramel aussi tant qu'à y être. Pour le Nouvel An chinois, on vous propose des dumplings: faciles à faire et ravissement garanti de la part de vos convives. Finalement, quand on parle de magazines féminins, il y a un mot qui doit se retrouver dans l'éditorial, croyez-moi, je sais de quoi je parle, et ce mot est TENDANCE! Alors, nous vous proposons des textures dernier cri pour vos murs qui ne demandent qu'à être à leur meilleur avant la venue du printemps!

Je l'avoue! En préparant ce soir cet éditorial, je suis plus heureux que si je devais pondre un discours de remerciement pour une nomination aux Oscar. Je suis pour les 28 prochains jours le rédacteur en chef du magazine féminin le plus lu au Québec! Je l'avoue, je capote!

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Joël Legendre, rédacteur en chef invité

Se connecter

S'inscrire