Loisirs et culture

Je suis le chaos

Coup de Pouce
Loisirs et culture

Je suis le chaos

Les enfants sèment le chaos dans nos vies. Ils ont ce don d’être malades le matin d’une entrevue importante, de piquer une colère au brunch familial annuel ou de recevoir un diagnostic de trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, au moment où l’on s’apprête à relever les défis d’un nouveau poste. Avec quatre enfants, je me plais souvent à dire que le secret pour tout concilier et être heureuse consiste à ne faire qu’un avec le chaos. Plutôt que de maîtriser la tempête, j’entre maintenant dans son énergie et la laisse me propulser là où elle le veut bien. J’atterris parfois dans des lieux inconnus, qui m’obligent à me réinventer et à voir les choses autrement. Dans son dernier livre, Jean-François Vézina nous invite justement à danser avec le chaos et à accueillir l’inattendu dans nos vies. Bien qu’il ne parle pas spécifiquement des enfants, l’auteur qualifie les « déjoueurs d’attente » de tricksters. Qu’il s’agisse d’une rupture amoureuse, d’un nouveau travail ou de l’annonce d’une maladie, il nous propose de profiter de ces imprévus pour étendre notre conversation avec la vie et recommencer à jouer avec elle. « Le trickster, écrit-il, révèle nos ombres. Il jette par terre nos désirs de perfection et nous oblige à faire preuve de plus d’humilité.» Il explique que le trickster déjoue parfois les attentes idéalisées que l’on entretient face à un travail. « Allant à l’encontre de nos désirs de confort et de sécurité, le trickster peut donner un souffle nouveau à notre carrière, nous rappelant que ce qui nous permet de survivre ne nous fait pas nécessairement vivre. » Une situation que j’ai personnellement vécue, lorsque j’ai appris être enceinte de ma quatrième fille. Une surprise qui tombait pile poil sur mon désir de prendre enfin du temps pour moi et de m’épanouir professionnellement dans un éventuel poste de gestion. Mais ce bébé inattendu m’a propulsée dans une tout autre direction : la mienne. La vraie. J’ai atterri à la maison, dans un travail qui m’amuse et me passionne. Là où j’ai toujours voulu être, mais où j’ai toujours eu peur d’aller. Les enfants sèment le chaos dans nos vies et c’est très bien ainsi.   Vézina, Jean-François. Danser avec le chaos : accueillez l’inattendu dans votre vie. Les éditions de l’Homme. 2012.  

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Je suis le chaos

Se connecter

S'inscrire