Loisirs et culture

Équitation: découvrir le Québec à cheval

Équitation: découvrir le Québec à cheval

� iStockphoto.com Photographe : � iStockphoto.com Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

Équitation: découvrir le Québec à cheval

L'équitation comme activité sportive gagne en popularité. Les sites spécialement aménagés pour le sport se multiplient. Le Québec compterait quelque 3000 écuries, dont près de 600 sont ouvertes au public. Certaines se spécialisent dans les randonnées de courtes durées, d'autres privilégient les longs périples, alors que d'autres se consacrent à l'enseignement. Il est donc assez facile de partir en randonnées pour quelques heures, peu importe la région que l'on habite. Les cavaliers les plus mordus peuvent même s'offrir la vie de cowboy. Dans certains ranchs, on peut garder et conduire un troupeau de bovins ou séjourner quelques jours pour s'initier aux soins des chevaux.

Mais pas besoin de se prendre pour Billy the Kid pour apprécier une balade à cheval. Il suffit d'un guide compétent et d'une bonne monture.

Mariage cavalier-monture

Le premier travail des guides est d'assurer le mariage parfait entre les cavaliers et les montures. Le cheval doit convenir à la fois au physique et à la personnalité de celui qui le monte. Un animal fringant ne tolérera pas, par exemple, une personne nerveuse.

Les guides observent les visiteurs à leur arrivée, suivent leurs réactions vis-à-vis chevaux : s'approchent-ils pour leur flatter les flancs ou se montrent-ils timides, craintifs? Il leur suffit de quelques minutes pour déterminer à qui confier la jument un peu rebelle, le cheval plus docile ou celui un peu plus fringant. Ce choix a une importance déterminante sur l'appréciation qu'auront les cavaliers de leur balade. En effet, quoi de pire que de se retrouver sur une monture qui refuse de suivre nos instructions ou qui accélère le pas alors que notre crainte nous inciterait plutôt à adopter un pas de tortue.

Balade dans la nature et l'histoire

Une fois tout le monde en selle, la chevauchée se met en branle. La balade débute à un rythme tranquille pour permettre à tous les cavaliers de prendre leur aise sur la selle et de manier les rennes. Au début, pas de galop, juste le pas et un peu de trot. C'est le moment de profiter du paysage et d'observer les oiseaux et les petits animaux qui croisent la piste. L'automne est une des plus belles saisons pour l'équitation. Le paysage est coloré et les chevaux plus fringants que dans les grandes chaleurs estivales.

Une fois que le guide sent ses cavaliers bien en selle, il pousse sa monture vers un petit galop. Avec les cavaliers plus expérimentés, les guides se permettent d'accélérer la cadence et d'emprunter des parcours plus accidentés. Le guide devrait s'assurer que les cavaliers maîtrisent bien une des trois allures du cheval (pas, trot ou galop) avant de partir pour de longues chevauchées.

Certains centres proposent également des randonnées thématiques qui permettent de découvrir le Québec par la porte d'en arrière. On peut ainsi découvrir l'histoire d'une région, suivre les traces des coureurs des bois, observer des cabanes de castors et des traces d'ours noir ou encore goûter la gastronomie régionale chez les producteurs des environs.

Des poneys-clubs pour les enfants

Certains centres équestres refusent les enfants de moins de 11 ans pour les randonnées, en raison des risques que comporte l'activité. Le cheval, même le plus tranquille, peut toujours s'emballer et le cavalier doit être en mesure de le maîtriser. Pour la même raison, les enfants ne peuvent partager la monture de leur parent ou du guide.

De nombreux centres ont plutôt développé des poneys-clubs où les montures sont plus à la mesure des enfants qui peuvent s'habituer à tenir les rennes et à diriger un cheval dans l'espace rassurant d'un manège. Les enfants sont souvent acceptés dès 3 ans. Ils peuvent aussi s'inscrire à des cours où ils apprendront comment prendre soin d'un cheval, le brosser et le nourrir.

Choisir un centre équestre

Les centres équestres ne sont pas tous de même qualité. À certains endroits, une fois le paiement encaissé, les cavaliers se voient désigner une monture et n'ont plus qu'à suivre le guide. Sans entraînement ni préparation. Pour guide le public, la Fédération équestre du Québec et Québec à cheval - l'organisme chargé du tourisme équestre - ont créé le programme Équi-qualité. Les centres équestres qui veulent obtenir la certification doivent répondre à des normes précises sur la condition des animaux, la sécurité et les compétences du personnel.

  

Saviez-vous que

Les chevaux sont utilisés en «équithérapie». Une thérapie offrant à des enfants handicapés, des autistes et des personnes en souffrance psychique des séances d'équitation capables de leur faire prendre confiance en eux.

Référence

Équi-qualité

Québec à cheval

Fédération équestre du Québec

 

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Équitation: découvrir le Québec à cheval

Se connecter

S'inscrire