Loisirs et culture

Entrevue avec Sophie Nélisse

Entrevue avec Sophie Nélisse

  Photographe : Lyla Films

Loisirs et culture

Entrevue avec Sophie Nélisse

Cet automne, la jeune actrice de 17 ans campe le rôle d’une adolescente rebelle dans le film Et au pire, on se mariera. Rencontre avec une étoile montante du grand écran.

Dans cette adaptation du roman de l’auteure Sophie Bienvenu, tu interprètes Aïcha, une adolescente manipulatrice issue d’un milieu défavorisé. Ça semble assez loin de toi! C’est ce qui rendait le rôle si fascinant! Je ne viens pas du même milieu, je n’ai pas été élevée de la même façon, mais sur le plan amoureux, je m’identifiais beaucoup à elle.

Dans quel sens? Aïcha est amoureuse d’un garçon plus âgé, qui la considère comme sa petite soeur. J’ai vécu la même chose, et je sais exactement ce qu’Aïcha pouvait ressentir. On a l’impression d’être rejetée.

On t’a offert ce rôle il y a quelques années, mais tu l’as d’abord refusé. Pourquoi être revenue sur ta décision? Au départ, il y avait plusieurs scènes de sexualité qui me faisaient peur. Mais en relisant le scénario, j’ai réalisé que je ne pouvais pas passer à côté de cette histoire et de ce personnage si intéressant. J’en ai beaucoup discuté avec Léa Pool, qui réalise le film. J’ai proposé des changements, elle a été à l’écoute, et nous avons fait des compromis.

C’est également la première fois que tu partages la vedette avec Karine Vanasse. Comme toi, elle a commencé sa carrière à un jeune âge et s’illustre aujourd’hui à l’international. Comment as-tu vécu cette collaboration? Je l’adorais avant de travailler avec elle, et elle ne m’a pas déçue. Non seulement elle est bourrée de talent, mais elle est gentille, généreuse, toujours les deux pieds sur terre, connaissant les noms de tout le monde sur le plateau. Elle a beaucoup rassuré ma soeur, Isabelle — qui interprète mon personnage plus jeune —, lorsqu’elle était angoissée pendant certaines scènes, car Karine avait connu ça à son âge.

Depuis quelques années, on te voit aussi à l’affiche de productions hollywoodiennes. En quoi diffère l’ambiance de ces plateaux avec ceux d’ici? Tout est beaucoup plus gros! Si parfois une personne est absente ou si un pépin survient, tout s’arrête. Au Québec, nos moyens sont plus modestes, ce qui nous force à trouver une solution de rechange devant un imprévu, et ça arrive souvent.

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Entrevue avec Sophie Nélisse

Se connecter

S'inscrire