Loisirs et culture

Du cinéma... pour vos oreilles

Coup de Pouce
Loisirs et culture

Du cinéma... pour vos oreilles

[caption id="attachment_2016" align="alignleft" width="163" caption="Un jeune Harrison Ford."] [/caption] Lu sur le Net ce matin: le réalisateur Ridley Scott serait prêt à donner une suite au classique film de science-fiction Blade Runner. Non, je ne vous parlerai pas de mes sentiments mitigés face à ce projet. Qui oserait se mesurer à Philip K. Dick pour en écrire le scénario? Ce serait une suite ou un prequel? Et qui jouerait dedans? Harrison Ford avait déjà des allures de grand-père dans le dernier Indiana Jones... Imaginez dans quelques années, le temps que les crédits soient débloqués et que le projet se mette en branle! En même temps, il s'agit là de mon film préféré toutes catégories (je dis bien: toutes catégories) et je suis forcé de dire que je ne pourrais pas m'empêcher d'y jeter un coup d'oeil. Alors, non, je ne vous parlerai pas de tout ça. Je vais plutôt vous parler de la musique de ce film, composée par Vangelis. On la trouve sur iTunes; n'achetez pas la version à 14,99 $, pleine de niaiseries inutiles; celle à 9,99 $ suffit amplement pour s'envoyer au paradis. Car c'est bien de cela qu'il s'agit: on baisse les lumières, on monte le volume, on ferme les yeux et nous voilà partis pour Aldebaran. De la musique de Vangelis, donc, que je vous recommande énergiquement (entre autres: The Friends of Mister Cairo, Antarctica et l'album Themes, qui donne un très bel aperçu de son oeuvre). C'est super beau et c'est facile à écouter. Facile, dans le sens de: évident. Si je dis ça, c'est que j'ai souvent entendu dire que Vangelis faisait de la musique «facile». C'est entièrement vrai, mais ça ne devrait pas être perçu comme un reproche. On a fait le même reproche à Phil Collins (trop de hits? trop facile!) et à Pat Metheny qui nous éblouit (tout en se renouvelant) depuis presque trente ans. «J'ai la beauté facile et c'est heureux», écrivait Paul Éluard. Faisons comme lui, ne nous posons pas plus de questions qu'il ne faut et laissons-nous transporter. Pour la totale, écoutez le film en même temps.

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Du cinéma... pour vos oreilles

Se connecter

S'inscrire