Loisirs et culture

Bon en ta...

Billet de blogue par
Bon en ta...

  Photographe : Lisa Leblanc

Loisirs et culture

Bon en ta...

Billet de blogue par

Oui, oui, le mot que vous pensez, et que je n'ai pas osé, dans un ultime sursaut de fausse pudeur, mettre en rubrique. Car -- yeux chastes, quittez vite cette page -- ça risque de parler un peu gras dans pas long. En fait, mon intention première est d'attirer votre attention sur une jeune chanteuse que vous connaissez déjà pour l'avoir élue découverte de l'année. Je parle évidemment de Lisa LeBlanc, injustement connue pour sa chanson Aujourd'hui, ma vie c'est de la marde. Injustement non pas à cause du mot «marde» mais plutôt parce qu'on s'arrête, justement, à ça. «Wow! La fille, elle dit "marde" cinq-six fois (j'ai pas compté) dans sa toune!» Et injustement parce qu'il y a pas mal mieux que cette chanson un peu racoleuse sur son album. Personnellement, la pièce qui me fait vraiment capoter et que j'écoute en boucle ces temps-ci, c'est plutôt Câlisse-moi là, un superbe blues magnifiquement chanté. Un des plus intenses et authentiques que j'ai entendus depuis longtemps. À défaut de vous le chanter, je vous incite fortement à vous procurer l'album.

Tout ça m'amène à mon second sujet. Le sacrage et les grossièretés.

La semaine dernière, un article de La Presse racontait l'étonnement d'une maman d'avoir trouvé un sacre dans un livre pour enfants publié aux éditions Flammarion, où un castor s'exclamait: «Tabernacle!» Et l'éditeur de s'excuser. À sa défense, il faut dire 1) que nos cousins français ne réalisent pas le poids que ces mots peuvent encore avoir dans certaines oreilles. Et 2) que les @#$% de castors sont, c'est bien connu, mal engueulés. Cela dit... La Jojo Savard qui se cache en moi vous prédit que, dans un avenir très proche (genre: depuis un certain temps déjà), le sacre québécois ne relèvera plus du blasphème, mais du folklore. Sera non plus un «péché», mais tout au plus un écart de style. À preuve: on jette les hauts cris d'un côté, mais on adorait d'autre part entendre jurer Michel Chartrand et Pierre Falardeau à la télé (ce qui leur a valu nombre d'invitations dans les talk-shows). C'est même férocement efficace dans un contexte d'humour. Voici justement Marc Labrèche en présentateur de Météomédia ( Gilles Proulx fait la météo). Hilarant! Sur ce, je vous souhaite une @#$% de bonne journée. APOCRYPHE Le petit-fils de Nietzsche: «Dis, papi, c'est pas vrai qu'on est des zippers barrés, hein? C'est parce que j'ai beaucoup envie...»

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

Bon en ta...

Se connecter

S'inscrire