Loisirs et culture

3 questions à Josélito Michaud

3 questions à Josélito Michaud

Michel Merc� Photographe : Michel Merc� Auteur : Coup de Pouce

Loisirs et culture

3 questions à Josélito Michaud

Pourquoi la gloire?

Il y a quelques années, j'ai commencé à m'intéresser aux gens qui recherchent la gloire. Ça correspondait à une période de ma vie où je connaissais un certain succès et je trouvais qu'il y avait un certain décalage entre ce que le public perçoit et le travail que ça demande réellement. Curieux, j'ai lu près de 300 autobiographies de gens d'ici mais aussi d'ailleurs, et j'y ai trouvé une foule de points communs.

Est-ce la même formule que dans On prend toujours un train?

Pas du tout. On commence par la manifestation de la gloire, le triomphe, puis on recule dans le temps en présentant les moments cruciaux qui ont préparé l'ascension. J'agis comme intervieweur, mais on a aussi ajouté des documents d'archives et des avis d'experts.

Comment avez-vous choisi les personnalités rencontrées?

J'ai d'abord choisi de grands thèmes, puis certaines personnes se sont imposées naturellement. Par exemple, pour parler de gloire précoce, j'ai tout de suite pensé à Marie-Mai et à Karine Vanasse. Pour ce même épisode, j'ai invité Rock Demers, un cinéaste qui a un avis intéressant à propos du succès chez les enfants. À chaque entrevue, j'ai été touché par la confiance que les artistes m'ont accordée. Je leur ai posé des questions difficiles et ils y ont répondu avec une grande franchise. La Gloire...mais à quel prix?,

Télé-Québec, à partir du 27 octobre.  

 

À lire: Rencontre avec Chantale Fontaine

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

3 questions à Josélito Michaud

Se connecter

S'inscrire