Loisirs et culture

3 questions à Isabelle Blais

3 questions à Isabelle Blais

  Photographe : Maxyme G. Delisle

Loisirs et culture

3 questions à Isabelle Blais

Inspirée des négociations clandestines ayant mené au premier accord de paix entre Israël et la Palestine en 1993, la pièce Oslo sera présentée pour la première fois au Québec au théâtre Jean-Duceppe. 

Encensée par la presse américaine et récipiendaire d’un Tony Award pour la meilleure pièce, qu’est-ce qui explique le succès d’Oslo?

On entend tellement parler du conflit israélo-palestinien que nous en sommes devenus blasés. Il faut croire qu’on s’habitue à tout... mais jusqu’où la guerre? Quand tout sera détruit, on rebâtira pour détruire à nouveau? C’est un cul-de-sac. Cette pièce, est formidablement bien écrite mais au delà de ça, c’est l’espoir de paix, la possibilité d’un monde meilleur... et on a besoin d’entendre ça!

Faut-il être au fait de tous les tenants et aboutissants des accords d’Oslo pour bien comprendre la pièce?

Pas du tout! C’est justement par une mise en scène précise et inventive et avec des enjeux clairs que les acteurs vous transporteront dans ce thriller politique!

Qu’est-ce qui vous a plu dans le texte de J.T. Rogers (traduit par David Laurin)?

L’aspect non-politique. Car il s’agit d’êtres humains qui tentent de connecter avec l’humanité de l’autre. Sous le politique, il y a des gens émotifs avec une histoire complexe et lourde... et il y a la volonté de paix. Il y a la rencontre et le désir de communiquer. Et comment tout ça est extrêmement fragile.

 

Du 5 septembre au 13 octobre au théâtre Jean-Duceppe. Infos : duceppe.com

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

3 questions à Isabelle Blais

Se connecter

S'inscrire