Loisirs et culture

10 livres qui m'ont marquée

Coup de Pouce
Loisirs et culture

10 livres qui m'ont marquée

world-according-to-garp10 livres qui m’ont marquée. Je dirais plutôt des dizaines… C'est une sélection un peu pêle-mêle. Des livres qui remontent à mon adolescence. Des livres qui m’habitent encore. Des livres qui m’ont fait pleurer. Des livres que je devrais revisiter. Et il y en a plein que j'aimerais ajouter, d'autres que j'ai certainement oubliés... Alors à la demande de ma collègue  Élise, je me prête au jeu! 1- La lumière blanche d’ Anique Poitras : premier tome d’une série de quatre livres qui raconte l’histoire d'une adolescente et de son premier amour. Une histoire si triste et si belle à la fois alors qu’à 13 ans, je commençais à comprendre à quel point l’amour peut te pulvériser le cœur. 2- Illusions ou le messie récalcitrant de Richard Bach : L'histoire un peu ésotérique de ce Messie qui décide de tout « sacrer là » m'avait touchée alors que j'arpentais encore les couloirs de ma polyvalente. Une deuxième lecture s'imposerait aujourd'hui, mais le livre aux pages écornées et remplit de petits post-it que je garde précieusement dans ma bibliothèque me rappelle de l'importance qu'il a eu à mon adolescence. 3- La petite fille qui aimait Tom Gordon de  Stephen King : Une fillette de neuf ans s'égare dans les bois alors en randonnée avec sa mère et son frère. On accède à l’univers naïf de l’enfant, alors qu’elle tente de survivre et retrouver son chemin dans cet environnement hostile. Un livre terrifiant et fascinant à la fois, surtout lorsqu'on comprend que la peur, c'est souvent nous qui nous la créons. 4- Cyrano de Bergerac d’ Edmond Rostand : Je me rappelle encore dévorer cette pièce assise sur une caisse de bières alors que je travaillais dans un dépanneur, mon job au Cégep. C’était une lecture obligatoire de mon cours de littérature et ce fut une révélation. 5- L’écume des jours de Boris Vian : Une autre lecture obligatoire au Cégep (d'ailleurs, un merci à ma prof de l'époque, France Cayouette, pour avoir élargi mes horizons littéraires). L'imagination débridée de Vian m'a séduite. Et c'est probablement ce livre qui m'a donné envie de visiter la France, d'écrire dans des cafés enfumés de Paris, de boire des cocktails et d’écouter Duke Ellington jusqu’aux petites heures du matin. 6- Le monde selon Garp de John Irving : l’histoire invraisemblable de T.S. Garp qui a pour mère une femme qui deviendra, un peu malgré elle, l'égérie du mouvement féministe. Un ouvrage qui fait rire, pleurer et réfléchir à la fois; bref, un livre comme je les aime. Et pour les nostalgiques, on en a fait un film (1982) et c'est Robin William qui interprète Garp. 7- Sur la route de Jack Kerouac : Ce livre, c’est un peu comme la route. Elle est parfois longue, parfois ennuyeuse, parfois éreintante. Mais c’est au détour d’une courbe, alors qu’un paysage sublime se dévoile, ou tard dans la nuit, sous les néons d’une station service au milieu de nul part, que tu comprends pourquoi tu avales tous ces kilomètres. Et depuis que j'ai tourné sa dernière page, je rêve, moi aussi, de traverser l'Amérique à bord d'une caisse rouillée, à 100 mille à l'heure. 8- Mémoires d’un esclave de Frederick Douglass : Je ne peux prendre de meilleurs mots que ceux de l'éditeur francophone de l'ouvrage (Lux) pour résumer cette autobiographie écrite au 19e siècle par ce noir américain qui, après s'être libéré de l'esclavage, deviendra une figure importante du mouvement abolitionniste aux États-Unis. « Douglass y raconte sa vie d’esclave, son émancipation, physique et intellectuelle, mais aussi comment, ayant appris à lire, il s’engagea avec ces puissantes armes que sont la lecture et l’écriture sur la route de la liberté. » 9- Moon Palace de Paul Auster : Paul Auster trône au sommet de la liste de mes auteurs favoris. Je suis fascinée par ses personnages toujours à la croisée des chemins, toujours à la quête de leur identité et de leur destin. Moon Palace, qui nous transporte dans le New York des années 50 et dans les paysages ocres de l'Ouest américain, est encore à ce jour, mon favori. 10 - Les Frères Sisters de Patrick DeWitt : Un coup de coeur récent que j'ai dévoré en quelques jours cet été. Ces frères, ce sont des tueurs à gage. À dos de cheval, le duo part à la recherche de leur prochaine victime, un certain Hermann Kermit Warm. La détresse d'un des frères qui n'est pas du tout à sa place, et les situations cocasses et touchantes que vit le duo ont suffit à me charmer. Ça sent la poudre à canon, le vieux whisky, et la fébrilité maladive des chercheurs d'or. Du bonbon. Voilà pour mon palmarès. Et en retour, je ferai un don à l'organisme montréalais Exeko, qui favorise, par l'innovation en culture et en éducation, l'inclusion et le développement des populations les plus marginalisées. - Source photo : Le monde selon Garp -   onlygoodmovies.com

Commentaires

Partage X
Loisirs et culture

10 livres qui m'ont marquée

Se connecter

S'inscrire