Dans les années 1950 et 1960, on cultivait la première génération de rosiers à floraison constante: les rosiers buissons (hybrides de thé et grandiflora) et les rosiers grimpants. De juin à septembre, ils produisaient des fleurs énormes dans une vaste gamme de couleurs. Mais, si les rosiers buissons fleurissaient plus longtemps que les rosiers anciens, ils étaient sujets aux maladies et peu rustiques. Ils nécessitaient énormément de soins et, malgré tout, rares étaient ceux qui survivaient plus de trois ou quatre ans. Voilà pourquoi les rosiers ont la réputation d'être difficiles. Aujourd'hui, des croisements permettent d'obtenir des plants à la fois résistants et florifères. On peut donc se permettre de rêver d'un superbe rosier qui ne demandera presque pas de soins.

Un nouveau genre de rosier

La plupart des rosiers rustiques et résistants aux maladies appartiennent à une nouvelle classe: le rosier arbustif moderne. Il combine la résistance et l'adaptabilité des rosiers arbustifs anciens et la floraison répétée des rosiers hybrides de thé, grandiflora et grimpants. Il en existe toute une variété, des petits buissons servant de couvre-sol aux arbustes aux longues tiges arquées qu'on peut faire grimper sur un treillis.

Les rosiers arbustifs modernes produisent généralement une plus grande quantité de tiges que les rosiers buissons, ce qui donne un port plus dense et plus attrayant, et une plus grande quantité de fleurs. Elles peuvent être grosses ou petites, simples, semi-doubles ou doubles, portées en bouquets denses ou réparties sur l'ensemble de l'arbuste. Elles reprennent toute la gamme de couleurs des rosiers buissons et sont souvent parfumées.

Autre nouveauté: les rosiers modernes sont rarement greffés, et c'est une bonne chose. Greffer un rosier attrayant sur un rosier porte-greffe réduit de beaucoup sa rusticité, car le point de greffe a tendance à s'ouvrir sous l'effet du gel, ce qui complique son entretien. Les rosiers modernes produits par bouturage peuvent être plantés comme n'importe quel autre arbuste.