Du jardin à la cuisine
Si on a l'intention de rentrer nos fines herbes, on doit écourter leur séjour au jardin de sorte que la transition se fasse en douceur. Un mois avant le premier gel, soit vers la mi-août, les variétés annuelles et bisannuelles doivent quitter leurs quartiers d'été, car elles dépérissent dès que les jours raccourcissent et que le froid commence à se faire sentir. C'est aussi le temps de rentrer les variétés vivaces de façon à empêcher le processus d'hibernation de s'enclencher. Deux exceptions: la ciboulette et l'estragon français, qui ont besoin d'une courte période de froid avant de faire le saut à l'intérieur. On les rentre le plus tard possible: vers la fin de novembre ou le début de décembre, selon les régions.

 

Le terreau parfait
Selon Carl Poirier, producteur de fines herbes biologiques, un terreau à haute teneur en matière organique permet de produire des plantes vigoureuses et en parfaite santé sans autre ajout d'engrais pendant l'hiver.

Voici sa recette:

  • 50 % de mousse de tourbe
  • 35 % de compost de crevettes
  • 15 % de vermiculite.

 

Sans être indispensable, la mycorhize, appliquée sur les racines au moment de la plantation, améliore la résistance de la plante au stress.